Social

fil rss girls and geeks girls and geeks sur facebook girls and geeks sur facebook

Citations

Je crois que je suis à un tournant de ma vie.
-Moi, une fois par semaine
 

Cam

profil1

Les Archives

13 mai 2013

Salon du livre et Tout est vrai

Mes bons amis, on a plein de trucs à rattraper là.

D’abord, cornemuses, kilts et sexes turgescents fièrement dressés pour saluer la sortie des Morues en poche. Dans la collection du livre de poche s’il vous plait.

20130502_113654

Ca m’a fortement émotionnée. Notamment parce que tous mes Balzac, je les ai lus dans cette collection. Du coup, c’est comme s’il y avait un vernis de la Cousine Bette sur les Morues. (Ou alors une tranche de merde de Paul-Loup Sulitzer. Mais j’ai récemment décidé d’essayer de voir la vie sous son aspect positif donc restons sur Balzac.)

20130502_113750

Avec tout ça (= la vie), j’ai oublié de parler du salon du livre. On se rappelle qu’un salon du livre est une expérience conçue pour anéantir tout ego de jeune romancier, briser ses aspirations et plus largement détruire sa pulsion de vie.

Mais quand votre livre est sorti deux ans avant, le salon du livre se transforme en une sorte de pierre tombale dont vous vous extrayez pour vous asseoir à côté de votre pile de bouquins invendus. Vous n’avez aucune raison d’être là, à part venir picoler avec les copains du Diable.

Surtout que le premier jour, je dédicaçais à côté de Nicolas Rey (comptez une dizaine de journalistes qui l’assaillent et qui ne m’adressent la parole que pour savoir à quelle heure arrive Monsieur Rey). Et le second à côté de Coralie Trinh Tin.

Coralie et Titiou

Deux styles différents

(je suis celle qui porte le chapeau Spirou et les cernes hein)

Dédicacer à côté de Coralie c’est parfois assister à des scènes gênantes. Outre les messieurs dont le système de sudation s’emballe clairement en s’approchant d’elle (pour ceux qui ne le savent pas, Coralie avant de devenir écrivain a été actrice porno et elle a gardé une grosse fanbase) (elle a aussi co-réalisé Baise-moi avec Despentes), j’en ai vu un sortir une grande photo d’elle pour avoir un autographe. Elle demande à quel nom. Il répond « Stéphane » et ajoute « vous pouvez mettre : en souvenir de tous les bons moments passés ensemble ? ». Nan mais franchement mec ? Et pourquoi pas « Pour Stéphane, en souvenir de cette merveilleuse partouze où tu nous as toutes fait jouir les unes après les autres » ? Elle a refusé.

Mais ce salon du livre a été sauvé par un cadeau : un hamburger bonbon. Et surtout par un FAN ART. YES. Je suis pétrie de fierté. Je l’ai exhibé à tout le monde d’un air nonchalant « ah tiens, regardez ce qu’on m’a offert ». MERCI (je m’en suis un peu voulue parce que j’étais tellement étonnée et contente que je n’ai pas assez remercié la jeune femme en question.) (J’ai fait une petite tâche dessus mais c’est parce que je le garde sur mon bureau et que j’ose pas encore pousser le vice jusqu’à l’encadrer.)

fanart

Ensuite, j’ai peu blogué ces derniers temps parce que, contrairement à la promesse que je m’étais faite, j’ai accepté du travail. Mais du travail avec des copains est-il encore du travail ? La réponse est oui. J’ai donc bossé sur l’écriture d’épisodes de Tout est vrai (ou presque), un programme court qu’Arte diffuse après 28 minutes à partir de ce soir. Mais que sinon on pourra retrouver sur le site ICI. Le pitch : raconter l’histoire de grandes personnalités avec de petits objets. Je me suis greffée au truc pour écrire des épisodes mais ce n’est pas mon bébé, c’est le projet du génial Udner (dont je vous ai déjà parlé) (mais c’était avant l’époque où il prenait des poses sexy avec des couverts en plastique)

DSC01124

et du génial Vincent Brunner - dont je ne vous avais pas parlé pour une raison toute empirique à savoir que je ne le connaissais pas. Mais ça, c’était avant.

20130423_165928

Matthieu, Chryde et Vincent

Maintenant, on se connaît comme des bébés chiens élevés ensemble. Parce qu’on s’est retrouvé chez moi pendant deux mois avec nos ordis pour écrire des trucs drôles ensemble (alors oui, dans mon idée de ce qu’est un élevage de chiots, j’imagine une pièce où les chiens sont ensemble devant des ordinateurs et font des roulades), ce qui sur l’échelle de l’intimité est nettement plus délicat qu’une partie de sexe et demande une « alchimie secrète » (OUI VINCENT une alchimie secrète!). Vincent peut être honoré de plusieurs titres en tant qu’éminent journaliste et auteur mais il est désormais surtout la personne à qui j’ai le plus souvent fait à manger de ma vie. (Certes, je lui ai servi des pâtes au pesto rosso pendant deux mois mais à mon échelle c’était un événement.)

Pour en revenir à Tout est vrai, il y a aussi des featurings de ouf comme Alex Hervaud

20130423_130411

20130430_155806

 Le plateau de tournage

DSC01106

DSC01108

DSC01109

Encore des petits objets. Mona Chollet aurait beaucoup à dire sur ma passion pour les petites choses… (Lisez son livre Beauté Fatale, c’est très bien.)

DSC01116

DSC01110

Le planning de travail

Pour en revenir à Tout est vrai, dans ce programme vous apprendrez des trucs dingues.

Par exemple que Tom Cruise vient d’une famille authentiquement pauvre. Et que sa mère s’est barrée avec lui et ses trois sœurs en pleine nuit pour échapper au père – ce qui n’est pas sans rappeler le départ de Katie Holmes et Suri.

Que Robert Downey Junior a fumé son premier joint à l’âge de 6 ans et que c’est son père qui lui a offert. (De toute évidence, pour devenir célèbre, il faut avoir eu un père chelou.)

Que Steve Jobs pensait que son régime végétarien empêchait son organisme de transpirer ou de produire n’importe quel mucus. Du coup, il ne se lavait pas et il a été embauché en service de nuit dans une entreprise parce que ses collègues de jour trouvaient qu’il sentait trop mauvais. (Il a aussi esssayé de soigner son cancer avec de la salade et il s’est rendu compte un peu tard que c’était pas hyper efficace.)

Que Lars Von Trier a cru que son père était juif jusqu’à ce qu’à l’âge adulte, sa mère lui avoue que son père biologique était un allemand nazi. (Ce qui a donné cette magnifique phrase de Vincent qui était un peu fatigué ce jour-là : « il croyait qu’il était gif ».) (L’autre fois où il était fatigué, on écrivait un épisode sur les Beckhams. Je regarde Vincent qui a les yeux concentrés dans le vague et qui brusquement me dit « tu te rends compte que j’ai les mêmes initiales que Victoria Beckham… C’est vertigineux. »)

Que quelques jours avant que la mère de James Ellroy soit assassinée, il avait fait le vœu qu’elle meure… (Des problèmes avec sa mère ça marche aussi pour devenir artiste.)

Que Michel Houellebecq a une femme. (Perso, je croyais qu’il vivait seul dans sa baraque en Irlande et qu’il dormait avec un buste de Schopenhauer à côté de lui dans le lit.)

Que David Beckham est ornithophobique et que Franck Ribery est moche.

20130423_142217

 Gwen prépare du café

DSC01131Les gens mangent

20130423_142500

Pendant que je fais pipi entourée de torchons ce qui m’a donné  l’impression plutôt agréable d’uriner dans un nid douillet.

Après tout ce travail, le Chef et moi avons pris une décision folle : nous sommes partis en vacances.

A SUIVRE

18 commentaire(s)

25 avril 2013

Du vide, des corgis et encore l’Inde

Maintenant que tout ça s’est fini :

mourmansk

 Des pitits Russes qui prennent leur dose de vitamine D devant une lampe à ultra-violets (n’oublions pas que la Russie = l’autre pays du cancer) en 1977. Via le toujours magnifique tumblr de NG.

On devrait sauter comme des cabris malicieux. Sauf qu’on est vide.

Cette vidéo = la vie. Le chien principal = Diane. Le truc affalé à côté sur le lit = moi. Il vous reste donc comme identification le chien en… j’allais dire en costard mais de toute évidence ce n’est pas un costard, c’est un truc vichy à col roulé.

Il nous faudrait ceci :

bureau lit

via

(En même temps, c’est complètement con de ma part vu que je travaille à 80 centimètres de mon lit.) Donc je bosse beaucoup et la prochaine fois je raconterai sur quoi mais là, j’ai pas le courage.

travail vacances

Dans les bonnes nouvelles de la semaine, des gens se sont enfin intéressés au problème de « montrer son cul à l’hosto » et ont inventé ceci :

blouse hopital

 

Mais attention, ne nous réjouissons pas trop vite. C’est aux Etats-Unis donc d’ici que ça arrive chez lui, on compte une quinzaine d’années.

Passage pas rigolo du post:

Je ne sais pas si vous y avez repensé depuis le début de l’année, si de temps en temps vous vous êtes demandé « tiens, est-ce que la condition des femmes en Inde s’est améliorée depuis le viol-saccage-meurtre de l’étudiante » mais au cas où, je vous annonce que la réponse est non. (Si vous avez le coeur sensible, je vous déconseille de lire la suite.) Les manifestations pour dénoncer les viols ont redoublé suite au viol d’une gamine de 5 ans, le 15 avril dernier. Deux hommes (l’un âgé de 22 ans habitait dans le même immeuble qu’elle) l’ont retenue prisonnière dans une chambre et violée pendant plus de 40 heures. 5 ans… On est au-delà de l’insoutenable. D’ailleurs, rationalisons tout ça plutôt que de penser au calvaire de cette enfant. Donc à ce stade, on peut discuter de savoir si un crime relevant de toute évidence de la psychiatrie est vraiment représentatif de la société indienne. Soit. Mais le père de la gamine a décidé de porter plainte (OUF) et là, les flics lui ont offert 26 euros (2000 roupies) pour qu’il n’ébruite pas l’affaire lui faisant voir le côté positif de tout ça, à savoir que sa fille est encore en vie… Si le viol et la mort de l’étudiante indienne avait soulevé tellement de protestation c’était précisément parce que cette histoire montrait comment la police et la justice refusaient de s’intéresser à cette violence. Ce qui est évidemment une forme de légitimation. Donc rebelote. Mais que cette affaire éclate, relance le mouvement de protestations, prouve qu’il se passe quelque chose dans la société indienne.

Sur ce, je vais aller me coucher. J’aurais plein de trucs plutôt pas intéressants à raconter mais je suis trop fatiguée. (Heureusement que ma belle-mère arrive dimanche HALLELUJAH.)

Message de service : BON ANNIVERSAIRE ONDINE

12 commentaire(s)

5 avril 2013

Des Anonymous, du Libé, de la banque

Mes bons amis, je suis fatiguée.

Un peu comme ça :

barbie fatiguée

via Buzzfeed

Je bosse comme une acharnée. Par exemple, mercredi soir, j’ai bossé jusqu’à 23h30 pour finir un papier sur l’affaire Cahuzac. (Je suis pas peu fière de 2/3 vannes dans ce papier. J’aime bien celle sur le Pérou et celle sur le navet.) Certes, fut un temps où je bossais jusqu’à 2h du mat, mais je me levais à midi donc bon…

Du coup, fatigue oblige, je lis les trucs de travers. Par exemple, en découvrant que les Anonymous avaient hacké le twitter et le flickr d’un outil de propagande nord-coréen, et balancé des attaques contre certains de leurs sites, j’ai cru qu’ils prenaient parti contre Kim Jong-Un, pour les Etats-Unis.

AH AH AH AH

Bah évidemment que non.

Une des photos postées sur le Flick piraté :

Kim Jong Un

Notez la subtilité du nombril qui sert de bouche à Mickey.

Ils disent des choses très simples. A Kim Jong-Un qu’ils sont désolés qu’il souffre du syndrôme de la petite bite mais que menacer la planète ne fera pas grandir son pénis. Aux Etats-Unis qu’ils ne sont pas la police du monde, qu’ils rentrent chez eux. Aux deux gouvernements qu’ils aillent s’enfermer dans un bunker pour se balancer leurs missiles sur la gueule.

Comme d’habitude, ils se battent contre toute forme de censure. Du coup, ils réclament un internet libre pour les Coréens du nord qui, pour l’instant, n’ont accès qu’à un intranet national. Là, ça se complique un peu parce que les Anons annoncent qu’ils ont pénétré les serveurs nords-coréens de cet intranet, grâce à des résistants nord-coréens qui ont créé un lien entre l’internet mondial et l’intranet nord-coréen. (Vous suivez ? J’espère parce que je suis trop fatiguée pour relire ma phrase et la rendre intelligible.) Sauf que certains spécialistes disent que c’est peu crédible comme manip. Pour le prouver, les Anons ont rendu publiques des données persos tirées de cet intranet, sauf qu’il semblerait que ces données viennent plutôt de Chine. Laissons les experts trancher.

En tout cas, ça ne devrait pas s’arrêter là. La suite de l’opNorthKorea est prévue d’ici une dizaine de jours. Un message annonçait que si Kim Jong-Un ne démissionnait pas, les Anons inonderaient leur intranet de vidéos de chatons et de pornos. J’ai tellement hâte…

On pourrait rigoler mais rappelons-nous que les Anons ont aidé techniquement pendant les révolutions arabes et même s’il est très difficile d’évaluer l’impact que cette aide a eu, elle n’est pas non plus négligeable.

Sauf que tout de même, leur action peut servir si elle accompagne une véritable volonté du peuple nord coréen de se soulever. Théorie trotskyste de base hein, on ne provoque pas la révolution, on peut au mieux, si le contexte n’est pas révolutionnaire, tenter de maintenir une agitation en attendant une véritable insurrection mais c’est tout. Et pour l’instant, on ne sait rien de ce qui se passe dans ce pays, donc on ne sait pas s’il y a une résistance.

Affaire à suivre donc.

(Mais c’est quand même intéressant de voir les Anons agir dans ce contexte hautement politique.)

Sinon, j’aime beaucoup CE tumblr, trouvé via Libé, qui compile des photos de vulves. Attention, NSFW. Mais également pas du tout porno. Juste réaliste. Je suis assez admirative des meufs qui envoient leurs photos. Même si c’est anonyme, ça demande quand même d’être sacrément couillue. (Oui, “couillue” est un terme sexiste qui associe le courage à l’anatomie masculine, c’est très moche, mais je suis beaucoup trop fatiguée pour chercher autre chose. Je présente donc mes excuses.) Et le but qui était de montrer aux femmes qu’il existe toute forme de vulve est atteint. Du coup, la notion de “normalité” de la vulve disparait complètement. Donc également celle d’anormalité. Bref, ça fait du bien.

Attention, je vais faire un truc de ouf : je vais linker un article de la Tribune. ICI. Voilà. Je l’ai fait.Je me sens toute bizarre. Donc en gros, ça raconte comment votre banque en regardant votre activité sur internet (réseaux sociaux, forums etc) où vous dites que vous êtes déprimés, que les temps sont durs, et en comparant avec le fait que votre compte en banque indique que vous allez vachement moins souvent au restau et que vous commencez à vous fringuer chez Tati, pourrait recouper toutes ces données (ce qu’on appelle le Big Data pour se la péter un peu), les mouliner et déterminer si vous risquez bientôt d’être en défaut de paiement. (Et donc vous refusez le prêt que vous espériez avoir.)

Je l’ai déjà dit sur Twitter mais je le répète : sur la 3ème photo de ce papier de Libé, on dirait que Houellebecq est mort. (Deux liens vers Libé, un lien vers la Tribune, mais bordel, qu’est-ce qui m’arrive ?!)

En même temps, quitte à parler de Libé autant linker le génial papier du Gorafi. Il faut le lire en entier. (Génial, comme tous leurs papiers. Les gars sont brillants.)


Sinon, je l’ai déjà avoué ici même, il y a certes très longtemps, mais je regarde les Feux de l’amour. Enfin… je regarde c’est un grand mot. Précisons : quand je tombe dessus, je ne zappe pas et je m’installe pour faire ma sieste devant. Ca doit faire à peu près 22 ans que je regarde occasionnellement cette série. La série que tout le monde connait mais que personne ne regarde. (Mais quel enfant malade, obligé de rester à la maison, n’est jamais tombé sur un épisode ?) 22 années de honte qui ont enfin trouvé leur utilité puisqu’à l’occasion des 40 ans de la série (40 ANS LES GENS), j’ai fait un tutorat de Toi aussi écris ton épisode des Feux de l’Amour et surtout une biographie non exhaustive de Victor Newman, le pénis qui valait trois milliards.

Nikki1979

 

 

 

18 commentaire(s)

20 mars 2013

Apple, des morts et du maquillage

Devant le succès de mon post sur ma gastro (nobnobstant mes proches comme le chef qui a hoché la tête d’un air affligé avant de me demander s’il existait une charte déontologique des blogueurs qui m’obligeait vraiment à raconter sur les internets que je m’étais chiée dessus) (vous avez remarqué sans doute que la seule gastro la plus commentée à part la mienne ça a été celle de la Reine d’Angleterre) à part eux donc, après j’étais été prise d’une compulsion. Tiens mon caca est un peu jaune ce matin, et si je faisais un post dessus ? Tiens j’ai mal aux intestins, je vais le raconter sur mon blog. Mais finalement, j’ai trouvé un autre sujet pas rigolo.

Parlons un peu sérieusement, pour une fois, merde. Foin des blagounettes. Il y a quelque temps, sur un post où il y a une photo de moi devant mon ordi, un commentateur me disait “ARGH HORREUR t’es sur mac”.

Ca m’a fait chier.

Je me suis dit “ouais, c’est bon, je sais mais j’ai le droit”.

Et puis après, ma probité intellectuelle m’a poussée à admettre que si ce com m’emmerdait c’est parce qu’il touchait juste.

Putain, merde, je suis sur mac.

Les boules.

A ma décharge, je peux toujours expliquer que je ne me suis jamais acheté un mac. On m’en a offert un. Par contre, j’ai vraiment acheté un iPhone mais à l’époque ça pouvait se justifier parce qu’Apple c’était les seuls à proposer un smartphone.

Avant j’étais sous PC. C’est même Sarkozy qui m’a permis de me racheter un PC digne de ce nom. Bah oui, c’était il y a fort longtemps, il était ministre, j’étais fauchée et il avait mis en place un système pour les étudiants “1euro par jour pour un ordi”.

orid

Je râlais régulièrement contre mon PC infesté de virus (en même temps, la première fois qu’une énorme photo de cheval en bois est apparue sur mon écran avec l’alerte qui clignotait TROJAN je me sentais un peu comme une aventurière), contre Avast qui me réveillait en pleine nuit avec une voix suave pour me prévenir “avast va procéder à une mise à jour de votre anti-virus”. Je devais chercher sur internet des solutions pour tous les problèmes que ma machine avait. Je passais des heures à trifouiller ensuite dans les programmes alors que j’avais du boulot à faire. Ca me rendait dingue, je devais quitter la pièce pour aller hurler à côté (histoire de ne pas faire peur à mon PC, parce que j’avais un rapport très charnel avec lui).

Et après, je suis passée sur mac. Les commandes étaient hyper simples. Je n’ai plus eu de virus. Je n’ai plus eu de plantage. Fini les “le programme ne répond pas”.

windows

Ca tournait tout seul.

Mais ce qui me pose de plus en plus problème, c’est que je n’ai aucune idée de comment fonctionne la machine dont je suis dépendante. Mon vieux PC boîteux, même si je ne connais rien en informatique, je savais quand même un peu comment il réfléchissait. Le mac, c’est un alien complet. Je suis absolument passive devant lui. Et c’est une attitude qui commence à me déranger sur un plan quasi-philosophique. Dans le très bon bouquin d’Amaëlle Guiton Hackers, il y a cette idée simple : apprendre à contrôler la machine pour ne pas être contrôlée par elle. Que nous devons garder le pouvoir sur la technologie pour ne pas se faire bouffer.

Apple avec ses systèmes fermés me donne exactement cette impression : me faire bouffer par la technologie. (Et le principe de l’obsolescence programmée me rend encore plus dingue avec ses putains de mises à jour inadaptées aux appareils de plus de 6 mois qui te force à racheter une machine.)

Et en même temps – non, je ne vais pas parler de l’esthétique, je m’en branle de l’esthétique de mon ordi – en même temps, un mac c’est facile, c’est confortable, c’est pratique. En même temps, repasser sur PC n’aurait de sens qu’en refusant Windows donc en cherchant un autre système d’exploitation, donc en devant apprendre, donc y passer du temps, temps dont je manque cruellement.

jobs_gates

Voilà. C’était ma réflexion sur le sujet. La prochaine fois, je prendrai conscience qu’à force d’utiliser tous les services de Google ah bah merde, ils savent tout sur moi. Newbie forever.

Autre sujet tout à fait joyeux : les cadavres. (J’écrirai des trucs drôles quand il fera beau, pas avant.) Le patron du Cook County de Chicago (mot à l’évocation duquel j’espère que vous voyez Benton en train de faire un geste de victoire dans un couloir puis la silhouette de Carter qui se reflète dans une flaque d’eau à la sortie de l’hosto) avait un gros problème sur les bras : tous les macchabées non idenditifiés qu’il gardait dans sa morgue. Il a alors eu une idée : mettre sur internet les photos des corps dans l’espoir que des familles recherchant des proches disparus les reconnaissent. C’est hyper glauque oui. Mais ca a quand même marché. Comme je traverse une phase morbide (dont évidemment je me dis que ça doit être mon corps qui envoie un message à mon cerveau, si je pense à la maladie c’est forcément que je sais inconsciemment que je suis gravement atteinte d’un mal incurable) je suis allée voir les photos. Je ne peux pas trop décrire mon impression. Mais si toi aussi en ce moment tu t’endors en faisant ton testament, tu peux toujours aller voir, c’est par là.

Comme le disait maître Molinié : il y a deux tabous, le sexe et la mort.

Passons donc au sexe. En premier lieu, je vous propose d’analyser cette très belle infographie sur le porno proposée par pornhub. (Et voilà, encore un post qui va rendre le blog inaccessible aux gens qui travaillent “en entreprise” ou dans la fonction publique). Donc on y recense les recherches les plus courantes concernant le porno par pays. Plusieurs constatations s’imposent :

- on cherche du porno de son pays. (Sans doute pour profiter d’une bande-son en vo) Sauf en Chine où on cherche avant tout japonese. Mais on note aussi pas mal de recherches sur les « minorités » de son pays. Ainsi, en Angleterre la 2ème requête la plus fréquente c’est Indian et en France c’est beurette.

- la Roumanie, l’autre pays du jogging. Loin de moi l’idée de véhiculer des clichés sur cette bien belle contrée de dégénérés mais quand même, les Roumains, ce qu’ils cherchent en priorité c’est “mom and son”.

- la Finlande, l’autre pays de je sais pas quoi parce que je vois même pas à quoi ressemble la Finlande que de toute façon je la confonds avec ses voisins. Bah eux, ils veulent avant tout de la vieille. Leur recherche n°1 c’est mature et en 2 granny.

- On notera quand même qu’en Europe, on cherche beaucoup des castings. Notoriété européenne de Woodman sans doute couplée à notre culture du cinéma d’auteur qui aime déconstruire le spectacle.

Et en parlant de sexe et de déconstruction de spectacle, il y a un lien qui tourne pas mal : les photos d’actrices de X avec et sans maquillage.

actrice1

On se rappelle ma fascination pour la même série sur les Asiatiques. Là, ce qui est intéressant c’est de voir que n’importe quel visage pour être “pornotisé” avec le maquillage adéquat. Et surtout, ça rappelle que le porno est précisément un spectacle codifié avec des gens qui jouent un rôle. Ca parait une évidence mais c’est marrant de voir que les réactions devant ses photos indiquent que certains avaient un peu perdu ça de vue. Enfin, ça rappelle que le maquillage est un putain d’art.

actrice2

actrice3

Au fait, si par hasard vous trainez au salon du livre, je serai au stand du Diable Vauvert vendredi (16h/18h) et samedi (18h/20h). Vous pouvez passer me faire coucou avec ou sans nutella. (Non, j’ai pas sorti un nouveau bouquin, je continue avec le même. Je pense qu’à 75 ans – même si en vrai j’estime qu’il est probable que je serai morte bien avant – mais si par miracle je suis encore en vie, en 2055 je serai encore au stand du Diable avec ma pile de Morues en train de parler de mon futur deuxième roman qui avance vraiment bien.)

46 commentaire(s)

8 mars 2013

Dorian Gray, Nabilla et les vibros

Donc c’est confirmé.
Quand t’es un individu normal, t’es malade un week-end et puis après, t’es guéri.
Quand t’es moi, t’es malade un week-end et après t’es en convalescence lente leeeeennnnte pendant un mois. Je suis intimement convaincue que mon âge réel est 85 ans. Je vois pas d’autre explication. En ce moment, j’ai un temps d’autonomie en veille qui avoisine les 3 heures. Passé ce délai, faut que je m’allonge pour me reposer.
J’ai vu mon médecin (dont il faudra absolument que je vous parle plus longuement un jour) à qui j’ai dit “je suis fatiguée”. Après m’avoir examinée, il m’a répondu “vous n’êtes pas fatiguée belle enfant, vous êtes épuisée, au bout du rouleau”.
Là, quand même, je lui ai demandé comment je pouvais être épuisée physiquement alors que, soyons honnête, en comparaison de la majorité des gens, on ne peut pas dire que je me tue à la tâche. (Je dors 10 heures par jour quand même.)
Alors, l’avis de mon médecin c’est “vous avez trop tiré sur la corde pendant des années, vous avez épuisé votre corps, et maintenant vous payez l’addition”.
Il avait même pas fini sa phrase que défilait devant mes yeux ma vie passée : j’ai un boulot alimentaire qui me force à me lever à 6h du mat mais je sors quand même jusqu’à 4h la veille, je bosse comme une tarée, je prends jamais de vacances c’est pour les faibles et les riches, on répand sur ma poitrine frémissante des litres de vodka, je saute dans tous les sens, je ne bouffe rien à part des comprimés de vitamines et du redbull etc.

Dring dring “salut, c’est ton capital santé, je voulais te dire que je me casse, allez, bon courage pour la suite!”

Merde.
Je suis Dorian Gray. J’ai pas vieilli pendant des années mais en vrai, l’intérieur de mon corps a subi un pourrissement accéléré.

Du coup, quand j’ai vu Spring Breakers, j’ai z’été un peu nostalgique. Oui oui, de l’époque où je braquais des mecs avec des AK47 alors que maintenant mon passe-temps ça serait plutôt d’organiser des courses de vibros-godes avec mes copines le dimanche après-midi :

courses vibros

Donc Spring Breakers, c’est génial. Surtout si t’aimes les meufs, la musique, les noirs, Britney Spears, Mon petit poney, les phrases répétées comme des incantations et les réalisateurs qui en font des caisses en envoyant se faire foutre les concepts d’élégance, de raffinement et de pudeur. Si Thelma, Louise et Buffy avaient fait des enfants ensemble, ça aurait donné ces gamines-là.

Là je cherchais une transition à faire en partant du girl power, la fin des hommes pour ensuite mettre cette photo de vers-bites mais j’ai pas trouvé alors je mets direct les vers-bites. (via c’est écrit sur la photo)

vers

Comme je suis une vieille personne, je passe ma vie devant la télé. Et, je pense comme pas mal de téléspectateurs de Ruquier, je suis tombée amoureuse d’elle

Loudelaage

Lou de Laâge. Plus exactement de sa bouche. (D’ailleurs je crois que Natacha Polony aussi vu comment elle lui a susurré « excusez-moi mais vous ressemblez tellement à une peinture de Botticelli ».) (Et désolée pour le copyright de la photo, je trouve pas de photo libre de droit d’elle, s’il y a un problème, n’hésitez pas à m’envoyer un commentaire avec adresse mail valide pour que je supprime la photo.) (La meuf qui se blinde en cas de problème.)

Mais je suis aussi un peu amoureuse de Nabi Nabilla. Non mais allo quoi… Vous me recevez ? (via l’actu à la loupe Merci Diane!)

Misspress en a fait un gif

19a

Mais on se refait la vidéo parce qu’il est humainement impossible de s’en lasser.


« Les Anges de la téléréalité » : Nabilla, du… par lefigaro

Faut savoir que Nabilla a déjà été repérée par TMZ, ce qui perso me parait dingue. (Surtout quand on pense qu’ils ne peuvent même pas profiter de la spiritualité de ses remarques capillaires, historiques « c’était la guerre mondiale de 78″, littéraires  » je connais Jean Valjean, c’est un clochard mais sinon je sais pas c’est qui », animalières « les aigles volent pas avec les pigeons ». Oui, tous ces propos sont authentiques. Je sais, c’est presque trop beau pour être vrai.)

Je ne supporte plus ça :

monde

C’est officiel. Ca me rend malade. L’internet MONDIAL quoi merde.

Je suis complètement fascinée par cette photo trouvée via Nadia Daam.

césarienne

Une césarienne grâce à laquelle ils ont sorti le bébé encore dans la poche des eaux.

Ce qui nous amène à : Niveau point milf  (o)(o)

Après “je te déteste, tu m’as abandonné pendant ta maladie que je t’avais refilée”, têtard a traversé la phase exactement inverse “je t’aime plus que tout, ne m’abandonne plus jamais, ne me pose pas, NE ME POSE PAS MERDE, naaaaan pas 5 centimètres de distance entre nous, c’est insupportable cet interstice de vide entre nous, reste collée à moi jusqu’à la fin des temps”. C’était plutôt chouette.

Niveau point moi

On m’a interviewée. (Ouais, y’a des gens qui me contactent pour des interviews, ça arrive.) Ce que je raconte n’est ni plus ni moins intéressant qu’une déclaration de Jean-François Copé mais l’homme était très sympa, on a bien rigolé, (et puis il a trouvé un super titre) alors je mets le lien. (Par contre, en vrai, je suis à peu près aussi branchée qu’une serpillère hein.)

 

 

42 commentaire(s)