Citations

Je crois que je suis à un tournant de ma vie.
-Moi, une fois par semaine
 

4 mai 2015

Les gens qui parlent, Sandro, Amy Schumer, Laurence Pernoud

Ces derniers jours, je trainais chez moi, me languissant dans mon jogging, et soupirant “ohalala… j’ai telleeeemeeeent envie d’écrire, ça me maaannnnnque”. Mais j’avais pas trop le temps, et puis pas des masses de sujets sous la main. Alors je me suis dit “bah, et si je faisais comme tout le monde partout en ce moment ? Et si je donnais mon avis hyper tranché sur la République, l’Islam, la Laïcité, le Voile, le Blasphème, Charlie Hebdo ? J’ai qu’à écrire que j’en ai ras le cul d’entendre tout le monde donner son avis péremptoire et définitif.” (Je sais pas si vous avez remarqué, mais les gens qui parlent sur le sujet, on a l’impression qu’ils sont l’incarnation de l’oméga du langage, qu’après eux, plus personne n’aura rien à ajouter, que toute parole s’abolira d’elle-même devant la pertinence de leurs propos. Le problème, c’est que derrière y’en a toujours une dizaine pour répondre et ça n’en finit pas.) Bref, j’allais donc adopter ce même ton péremptoire pour dire “en fait, vous commencez tous un peu à me faire chier”. Et puis, comme parfois il m’arrive d’avoir une fulgurances entre mes deux oreilles, je me suis rendue compte que c’était un tantinet contradictoire.

Alors, je précise le “ça me fait chier”. J’adore les discussions théoriques où on se branle mutuellement les neurones, la preuve, j’ai fait des études à la Sorbonne, mais en ce moment, le problème c’est que je n’y comprends plus rien. C’est comme un diner entre amis qui dégénère, tout le monde s’engueule tellement fort que t’entends plus personne. Le deuxième aspect pète-burnes, c’est tous ces spécialistes qui non seulement savent ce que les gens pensent mais également pourquoi ils le pensent et ce qu’ils devraient penser. Et enfin le fait qu’il faille choisir son camp. En soi, j’aime assez prendre parti et traiter les autres d’abrutis. (6 années en Sorbonne les gars, ça vous forge un cerveau.) Par exemple, vraiment tiré au hasard : le mariage pour tous VS la manif pour tous. Mais en ce moment… Comment dire… Je vois pas très bien pourquoi on devrait choisir, d’ailleurs, je vois même pas entre quoi on doit choisir.

Bref, du coup, j’ai quand même commencé un texte sur le sujet mais – vous vous en doutez bien – il a suivi le débat actuel et il est parti dans tous les sens.

gens-fous

Heureusement, sur Internet, il se passe d’autres choses. Ainsi, mon ami Sandro a ouvert un blog. Dit comme ça, ça n’a l’air de rien mais situons le contexte. Sandro est mon ami qui me disait “T’as un ordinateur ? T’es sur Internet ? T’as ouvert un blog ? C’est marrant, au début, je pensais que t’étais un peu brillante comme meuf”. Donc le voir débarquer en ligne est doublement réjouissant. Outre une revanche personnelle aussi douce qu’une nuit étoilée aux senteurs nutella, il se trouve que Sandro m’a toujours fait rire. Donc allez voir son blog, je vous préviens il y parle de BD (oui ICI), de drogue (ICI donc), de cinéma (LA) et pas mal d’animaux (parce que Sandro aime les animaux, mais pas exactement de la même manière que vous et moi, autrement dit, son amour du monde animalier ne s’exprime pas par le fait d’envoyer un gif de chat avec un chapeau pour l’anniversaire de ses potes). (Mais c’est sans doute parce qu’il ignore l’existence même des gifs.)

Ensuite, je trouve que nous n’avons pas assez parlé d’Amy Schumer. Vous en pensez quoi ? “Je trouve qu’elle a tendance à victimiser son statut de femme blanche dominante dans la société”, “Ah mais TA GUEULE Emmanuel Todd”. (Désolée, cette blague est gratuite.) (En plus, j’ai rien contre lui en particulier, c’est juste que j’ai un sérieux doute sur la validité de la sociologie démographique territoriale.) (Oh mais TA GUEULE Titiou.)

Je ne vais pas vous présenter Amy Schumer parce qu’ici, on n’est pas chez Google. Mettons juste sa dernière vidéo – sans doute la remarque la plus pertinente sur l’obsession des fesses rebondies qui s’agitent dans les clips:

Get More: Comedy Central,Funny Videos,Funny TV Shows

Oui, grâce à un rappel simple : ça te fait bander, mais moi, ça me sert avant tout à faire caca.
Mais j’aime bien aussi cette parodie sur le football américain et le viol. “Le football, ce n’est pas le viol, c’est juste dominer et écraser tout ce qui se trouve entre vous et votre objectif”. (Et pourtant, je kiffe le foot américain. Même si j’ai jamais réussi à regarder un match en entier.)

Inside Amy Schumer
Get More: Comedy Central,Funny Videos,Funny TV Shows

Et puis, bien sûr, il y a cette vidéo sur le dernier jour où une actrice est considérée comme crédiblement baisable, avec cette vieille histoire que j’adore sur Sally Field qui, incroyable mais vrai, a eu une carrière avant de jouer la mère bipolaire dans Urgences.

s_sally_field2

Donc en 1988, dans Le Mot de la fin, elle joue la meuf de Tom Hanks. Il se retrouvent en 1994 pour Forrest Gump, sauf que Sally a passé sa date de péremption et qu’elle interprète la mère de Tom Hanks.

Inside Amy Schumer
Get More: Comedy Central,Funny Videos,Funny TV Shows

Pour finir, faisons un point (o)(o) MILF. Têtard m’a gratifiée de son plus beau mot d’enfant. Un gamin me balance un ballon dans la gueule et Têtard se retourne en lui disant “tu m’as fait mal à ma maman!”. (Quoi le cordon faut le couper ? Mais TA GUEULE Laurence Pernoud.)

Sinon, mes réflexions pédagogiques se heurtent à un problème : comment faire pour qu’il n’apprenne jamais à lire l’heure ? Parce que là, c’est le bonheur de l’embrouiller “mais oui, il est 8h, c’est l’heure d’aller dormir. Mais si. Je t’assure. Tu vois bien.” Il lance un regard perplexe à l’horloge. Comme il est un peu méfiant, il insiste “Il est huit heures ?”. “Tout à fait.”

J’espère qu’ils n’apprennent pas en première année de maternelle.

Et pour finir, ce récent week-end de trois jours a été l’occasion de valider ma théorie selon laquelle la maternité, ça ne te change pas tant que ça. Rappelez-vous, il y a moultes années, j’avais fait un post pour expliquer que j’avais horreur de parler le matin, voire plus généralement d’entretenir n’importe quel contact avec une chose vivante qui ne serait pas mon chat. Et bien, ça n’a pas changer d’un iota. Sauf qu’avant, je pouvais prévenir le mec “ok, je viens passer la nuit chez toi, mais sache que demain matin, je vais m’enfuir sans t’adresser la parole, no offense”. Ce week-end, je me suis donc aperçue que :

1°) mon fils ne fait absolument pas exception, le son de sa voix le matin me gonfle.

2°) il est dans une phase d’apprentissage du langage où il commence à maitriser suffisamment de mots et de structures syntaxiques pour se transformer en mec vraiment très lourd qui t’agresse dès le réveil. Ivre de pouvoir entretenir une discussion, d’avoir le pouvoir magique d’enchainer des mots à la suite les uns des autres sans jamais s’arrêter, il a décidé de parler non-stop.

3°) ma stratégie d’évitement habituelle ne fonctionne pas. D’abord, parce qu’on vit ensemble. Ensuite, parce qu’il ne me comprend pas. “Têtard, doucement, je me réveille.” “Oui maman. Tu te réveilles maman ? Maman ? Tu vas boire un thé ? Un café ? Maman, on va manger un gâteau ? Regarde maman, je me suis assis à ta place hihihi.” LOURD. Gentil hein. Mais lourd. (Et oui, 75% de ses phrases commencent par “maman”.)(Du coup, l’autre soir, alors qu’il me demandait “maman ?” je lui ai dit “ouiiii têtard, je suis ta maman” un peu excédée, il s’est tu.) (Spoiler, c’était trop beau pour être vrai. Il a reparlé cinq secondes plus tard pour m’appeler “hey cheval, je peux avoir un yaourt ?) (Lourd mais drôle, tout n’est pas perdu.) Et en même temps, le jour où il s’en foutra de ma gueule, je me pends. Dans sa chambre. Avec ses caleçons. Et j’aurai préalablement ingéré ses préservatifs usagés. Je vous le dis tout de go. D’ailleurs, je lui dirai aussi. (TA GUEULE PERNOUD.) L’autre jour, j’ai vu Mommy. (Salut, j’ai des enfants, j’ai pas croisé une salle de cinéma depuis 2012.) Et donc, à un moment, elle dit à son fils “Tu sais, ce qui va se passer, c’est que je vais t’aimer de plus en plus, et toi, tu vas m’aimer de moins en moins, et c’est normal”.

J’ai fait une crise de tachycardie. Je n’ai aucune envie qu’ils m’aiment moins. Je n’ai aucune envie de ne plus être le centre de leur vie.

partager ce post sur: facebook | twitter |

 

 

17 commentaires pour “Les gens qui parlent, Sandro, Amy Schumer, Laurence Pernoud”

Poster un commentaire