Social

fil rss girls and geeks girls and geeks sur facebook girls and geeks sur facebook

Citations

Je crois que je suis à un tournant de ma vie.
-Moi, une fois par semaine
 

Cam

tartine

Les Archives

1 mars 2012

L’épisode du foie de veau

Nota Bene : aujourd’hui, je suis au salon du livre de Bruxelles. (LIBERTE) Si vous voulez passer, je naviguerai entre le stand de Gallimard (qui héberge le Diable) et celui du magazine Elle.

Reprenons.

Au bout de quatre jours à ce régime carcéral, j’ai décrété qu’il était hors de question que je reste plus longtemps.

J’ai négocié ma libération auprès du médecin qui me paraissait le plus doué de sensibilité humaine. Un vendredi après-midi, j’ai donc traversé la cour de l’hosto dans le sens de la sortie. (En marchant un peu vite parce que j’avais peur que des gardiens sonnent l’alarme et me rattrapent.) Sachant que j’étais retenue en captivité depuis le lundi matin, les 6 ans et demi d’Ingrid Betancourt dans la jungle, ça me paraissait être du pipi de chat à côté.

Je suis rentrée chez moi dans un état que j’avais déjà connu. Je me sentais exactement comme après 4 jours de technival.

Notons que j’étais un peu fragile.

Le soir, je suis enfin à la maison. Je peux donc refiler Têtard à son père et m’occuper de moi cinq minutes. (Oui parce qu’en fait, le têtard a un géniteur. Je sais. C’est un choc. Nous l’appellerons Chef pour plus de commodités et aussi parce que, techniquement, c’est mon chef. Oui, celui-là même, rappelez-vous celui qui pense que les balcons parisiens vont s’effondrer. Celui qui, entre autres idées tordues, voulait que j’aille couvrir une élection de Miss France dans la Creuse. Je vous avais dit que j’avais pas choisi le chemin de la vie le plus simple. Vous me croyez maintenant ? )

Quand la scène du foie de veau débute, il est 23h et je suis tranquillement en train de défaire ma valise de l’hosto. Brusquement, je sens un truc super bizarre au niveau de la chatte. Une sensation que j’arrive pas à identifier. Mais vu que cette semaine-là ma chatte m’avait procuré nombre de sensations inédites, je vais d’un pas plutôt paisible aux toilettes.

Je baisse ma culotte, je m’assois et là… gisant au fond de ma culotte, je vois un foie de veau.

Tu visualises l’aspect et la taille d’un foie de veau ?

Tiens, ça va t’aider :

Bien sûr, y’avait pas le bout de persil.

Première pensée : putain… mon utérus vient de tomber.

Deuxième pensée : putain… en fait, on n’avait pas dû m’enlever le placenta.

Troisième pensée : putain… je suis en train de faire une septicémie (je sais pas ce que c’est mais quand je panique, j’ai des noms de trucs qui ont l’air grave qui me viennent à l’esprit).

Conclusion générale : je vais mourir.

Après cette rapide analyse de la situation, j’ai donc fait la seule chose qui s’imposait, j’ai hurlé.

Là, le chef, qui avait Têtard dans les bras, a débarqué dans les chiottes.

Il a vu le foie de veau et m’a dit « non mais ça doit pas être grave. Calme-toi. Mais je vais quand même appeler les urgences de l’hosto pour savoir au cas où tu serais en train de mourir. »

Un peu paniqué, il pose le têtard sur le canapé.

Moi je suis toujours assise sur les toilettes, la porte grande ouverte et je vois Brice Nane Teinturier se faufiler dans le salon. (Brice Nane Teinturier, c’est mon chat. Je vous expliquerai une autre fois.) Or vous ne le savez peut-être pas mais quand vous êtes enceinte et que vous avez un chat, on vous raconte nombre d’histoires de chats qui ont étouffé des nourrissons. Anticipant le drame domestique, je décide donc d’agir et de sauver mon enfant.

Changement de focalisation. Mettez-vous à la place du chef qui est à ce moment-là dans le couloir, au téléphone avec l’hosto en train de dire « je vous assure que c’est une masse rouge qui fait la taille de mon poing » quand il assiste à un spectacle peu commun. Il voit sa pigiste passer devant lui en essayant maladroitement de courir, les fesses à l’air, la culotte aux chevilles, le foie de veau toujours gisant au fond, pour récupérer le têtard qui était sur le canapé.

Devant l’affolement général, le têtard s’est évidemment mis à hurler à son tour.

Résultat : j’ai commencé à pleurer. Et comme je sanglotais très fort, mon foie de veau toujours au niveau des pieds s’est mis à trembloter au rythme de mes sanglots.

Sans doute l’un des moments les plus sexys de ma vie hein.

Finalement, c’était pas un truc grave. D’après l’hosto, « ça arrive » mais « si ça reproduit, venez quand même aux urgences ». Bref. Encore un de ces trucs dont on ne vous parle pas avant.

Après l’épisode dit du foie de veau, j’ai donc pu plonger avec les délices dans l’épanouissement de la maternité. Je marchais dans mon appartement en robe blanche, un bouquet de lys à la main, un sourire suave collé aux lèvres. Bon alors déjà, ça, c’est l’image qu’ont les gens qui n’ont pas de nourrisson. En vrai, très vite, ça a ressemblé plutôt à ça :

Pas en permanence hein. Juste 5 fois par jour dans de très rares moments. Ce sont les moments où vous vous jetez sur Google pour taper « syndrômes dépression post-partum » avant de découvrir que bah non, vous ne souffrez même pas d’un vrai truc grave. Heureusement, j’ai un « Guide pratique des mamans débutantes » où la vérité est dite :

Les jours passant, j’oscillais entre la crise de nerfs et le désespoir total.

Le vrai problème, ce n’est pas l’enfant. Le mien, par exemple, est objectivement tout à fait génial. Nonobstant le fait qu’il soit malade à chaque biberon (c’est-à-dire toutes les 3h) et que le corps médical n’arrive pas à le soigner. (Après dépression post-partum, j’ai commencé à chercher « RGO nourrisson cauchemar ». Le RGO c’est comme ça qu’on appelle le Reflux Gastro-Oesophagien. Un truc qui fait que ton gosse a mal en quasi permanence et que toi, t’as envie de manger un sac de clous.) Mais si on met de côté le fait que Têtard a été fourni avec l’option « incapable de digérer toute nourriture », le souci, ce sont les circonstances autour. Se retrouver cloîtrée à la maison, coupée du monde et épuisée donne la certitude que personne ne s’est jamais senti aussi seul au monde que vous. Ever. En l’occurrence, j’en ai encore rajouté avec mon statut professionnel à la con où j’ai pas de vrai congé mat. Mais soyons lucides, de toute façon, je crois que rester à la maison toute la journée et ne pas bosser m’aurait rendu folle. Sauf que là, va expliquer à un nourrisson de 2 semaines qu’il faudrait qu’il souffre en silence pendant une heure histoire que tu fasses un papier pour pouvoir payer son lait…

PS : j’ai eu la surprise de découvrir que plusieurs lectrices étaient enceintes. Je vous rassure donc, si vous tirez pas la mauvaise pioche « reflux gastro-oesophagien », il parait que c’est supportable.

 

partager ce post sur: facebook | twitter |

 

 

87 commentaires pour “L’épisode du foie de veau”

  • J’espère ne jamais avoir à lire d’épisode « coeur de boeuf », il te faudrait pour ça une méga culotte (huhuhu).
    Merci de partager la vérité.

    le 1 mars, 2012 à 10 h 17 min
     
  • L’épisode du foie de veau ou comment l’embrayage de l’identification du lecteur au personnage fonctionne à merveille ! Si, si je t’assure, 9h du matin à jeun + café du bureau dégueulasse + lecture du post = RGO garanti au lecteur!

    le 1 mars, 2012 à 10 h 17 min
     
  • NOn, mais Titou, quoi! effectivement tu as raison de dire ce qu’on nous cache, mais autant tu as des lectrices enceintes, autant tu en as qui voudraientt probablement un jour être enceinte, enfin qui voulaient quoi. ceci dit, tu ne parles pas de toutes les miévreries, mais quand ton mioche te sourit, ça doit juste être trognon, non? (par contre le vocabulaire je m’extasie, il me fait pas peur…)

    le 1 mars, 2012 à 10 h 22 min
     
  • j’avais lu ça pour les RGO des enfants : Si souci de régurgitation, donner de l’arrow root pour éviter les vomissements et régurgitations + épaissir les biberons avec de la crème d’avoine.

    et bon courage ;-)

    le 1 mars, 2012 à 10 h 25 min
     
  • Aaaahahahaa un foie de veau, bon sang c’est dégueulasse. Ca me rappelle le faste jour de mes première règles. Même scénar : toilettes, sang, culotte, cri.

    La vie est un éternel recommencement fourré à l’allégresse o/

    le 1 mars, 2012 à 10 h 37 min
     
  • Merci de partager la vérité.

    le 1 mars, 2012 à 10 h 37 min
     
  • « c’est votre bébé qui refuse de boire son jus d’orange »
    WTF??? C’est quoi ce bouquin???

    le 1 mars, 2012 à 10 h 41 min
     
  • Comme je suis dans le train c’est relou pour répondre aux commentaires.
    Mais bravo à ceux qui ont lu ca de bon matin. Bon appétit bien sur…

    le 1 mars, 2012 à 10 h 47 min
     
  • Et sinon, tu l’as gardé en souvenir ou vous l’avez mangé avec du persil (le foie de veau, pas le Têtard, hein) ?

    le 1 mars, 2012 à 10 h 50 min
     
  • J’ai lu cet article avec un café a 9:56 ! Je suis RGO-proof !

    le 1 mars, 2012 à 10 h 57 min
     
  • Tu es dans le train avec ton chiard ?
    Si oui, je vais finir par croire que tu es vraiment maso…

    Hâte de te lire sur l’épisio & la rééducation de périnée !

    le 1 mars, 2012 à 10 h 57 min
     
  • Ah ah, comme dit ma femme :  » cette pauvre fille est vraiment malchanceuse ». Bref, bon courage à toi Titiou !

    le 1 mars, 2012 à 11 h 00 min
     
  • Je me demande quand meme quelle perversion me pousse à raconter des trucs qui suicident mon potentiel de blogueuse glamour.
    Et non, j’ai pas pris le têtard avec moi dans le train. D’ailleurs ca me fait super bizarre de prendre le train sans être enceinte. Les gens sont vachement moins sympas avec moi.

    le 1 mars, 2012 à 11 h 04 min
     
  • Je lis ça mais avec un détachement certain, tout ceci me semble de la science fiction pure (je suis totalement inconsciente je sais).

    le 1 mars, 2012 à 11 h 06 min
     
  • Encore un post génial !
    Et moi, même pas envie de vomir, parce qu’avec un bébé de 5 mois, ça fait belle lurette que j’ai pris mon petit déj.. Et il n’est que 10h, shit.
    Tu nous feras un article sur les journée qui semblent durer 48h ?
    Bon courage pour la suite !

    le 1 mars, 2012 à 11 h 09 min
     
  • Le RGO ne serait-il pas lié au fait que la tuyauterie du chérubin est neuve et donc pas entièrement fonctionnel ?
    Quoiqu’il en soit, je compatis. Nous, on a eu le droit aux colliques façon tord-boyaux et hurlements inarrêtables.

    En revanche, l’épisode du « steack in the string », la reine mère n’a pas eu et je remercie Dame Nature de ne pas nous avoir gratifié de ce moment prompt à relancer une libido en berne. (je sais c’est pas le moment)

    En tant que lecteur avisé de vos tribulations, je ne peux que regretter néanmoins le fait que vous n’ayez pas daigné donner la mamelle à cet enfant. (je ne suis pas le premier à chercher à vous culpabiliser sur le sujet, hein ?).
    Dommage car ceci aurait donné lieu à des scènes de la vie quotidienne extrêmement cocasses.
    N’y voyez pas là une volonté de ma part de scénariser un pan de votre existence par déjà terriblement exaltante.
    Courage fuyez !!!!

    Faites des gosses, « qui » disaient !!!

    le 1 mars, 2012 à 11 h 15 min
     
  • Ça n’entame en rien ton potentiel glamour parce que :
    – les hommes ne croient pas 2 secondes que ce genre de chose soit possible (désolée messieurs mais la plupart d’entre vous ne serait pas capable de supporter la grossesse & l’accouchement).
    – les mamans qui te lisent te remercient (en tout cas, moi je me sens moins seule…)

    le 1 mars, 2012 à 11 h 24 min
     
  • Je compatis et m’interroge: j’ai fait un bébé avec mon chef, et le rgo a été violent… On peut commencer à parler de loi?
    (au passage vie sauvée par omeprazole et lait enfamil ar)

    le 1 mars, 2012 à 11 h 24 min
     
  • Et pourtant, t’as le temps de pondre plusieurs post en quelques jours! Continue comme ça :p

    le 1 mars, 2012 à 11 h 29 min
     
  • as-tu vérifié si il ne manquait rien à ton bébé?

    le 1 mars, 2012 à 11 h 30 min
     
  • Une communication enfin honnête sur le séjour en maternité!! Et il faut également mentionner l’ultime degré de perversité des puéricultrices qui s’amusent à se contredire les unes les autres pour bien te faire craquer à 3h du mat…
    J’attends avec impatience un prochain post sur la vie post-pregnancy où plus personne ne s’écarte pour te laisser passer, voire même, on te bouscule, toi, qui a donné la vie!!!
    Félicitations pour tout (surtout le chopage de boss, c’est un peu le graal dans la vie d’une femme)

    le 1 mars, 2012 à 11 h 32 min
     
  • La seule réaction qui me vient la c’est : ça se cuisine comment un foie de veau ?

    le 1 mars, 2012 à 11 h 47 min
     
  • Euh…. Wow o_O

    Ma pauvre, tu dois en baver ! Entre la santé qui va comme elle peut et le mouflet qui pique sa crise – je te rassure, le RGO a l’air d’être la règle plus que l’exception pour les nouveaux-nés – il va te falloir une année sabbatique pour t’en remettre ;)

    Plein de courage pour la suite et continue à nous écrire, surtout !!

    le 1 mars, 2012 à 12 h 27 min
     
  • Oui les débuts sont très durs et bien éloignés de ces pubs à la con qui nous font culpabiliser et se dire qu’on est des parents terribles alors qu’en fait on est juste des gens normaux qui doivent faire face à une révolution psychologique plus violente que tout ce qu’on a vécu auparavant.
    Le reflux de toute façon c’est normal, ou alors ils ont des coliques ce qui n’est pas mieux.
    Mon premier, un truc qui lui a fait vachement de bien c’était de changer de lait et aussi d’aller voir un ostéopathe spécialisé dans le touts petits. Bein oui, ces pauvres choses ont été toutes tordues de partout et parfois tout ne s’est pas bien mis en place. Notre ostéo était une femme très douce qui lui a fait faire plein de mouvements très lents, résultat :
    – Il a dormi 6 heures d’affilées après la séance (rha ce putain de pied).
    – 3 jours après les reflux et toutes ces merdes à la con de nourrisson pas fini s’étaient évaporés.
    Voilà, c’était le conseil ancien combattant à nouvelle combattante :)

    le 1 mars, 2012 à 12 h 43 min
     
  • Hello,

    Je suis maintenant une vieille dame, mais dans le (bon vieux) temps, j’ai fait trois enfants en trois ans (oui, oui, un par an, si, si, c’est possible), et je vais te livrer l’astuce qui m’a permis d’y survivre : le bruit des appareils ménagers calme les pleurs des nourrissons et les endort.

    Certains préfèrent l’aspirateur, d’autres l’essorage de la machine à laver (attention, il ne faut surtout pas mettre le bébé DANS ou SUR la machine à laver, hein), mais tous les bébés ont un bruit préféré qui les fait taire instantanément puis les endort en 5 minutes grand maximum.

    Paraîtrait que ça leur rappelle les bruits qu’ils entendent quand ils sont encore tranquillou dans le gros bide de maman, en fait. Du reste, il existe également ce CD :
    http://www.amazon.com/Sounds-Silence-Settling-Program-Sleeping/dp/064645384X
    si mon astuce te semble un peu barbare.

    La preuve par l’image (et le son) :
    http://www.youtube.com/watch?v=GG-dwrcxGAw&list=UUag1H8J_nsa6LDeTj3CJblg&index=9&feature=plcp

    You’re welcome.

    le 1 mars, 2012 à 13 h 05 min
     
  • Titiou je te vénère, j’aime ton franc-parler, et malgré les puéricultrices à baffer, les reflux extra-utérins top glam et les malformations infantiles, tu m’as confortée dans mon idée de me coltiner un têtard ad vitam aeternam ! Challenge accepted :)

    le 1 mars, 2012 à 13 h 38 min
     
  • Je découvre ton blog avec tes deux derniers articles, et moi qui songe maintenant à faire un bébé, disons que… ça fait réfléchir !
    Mais ça avait un nom médical, ce « foie de veau », ou ils n’ont tout simplement pas voulu te le préciser ?
    (Parce que j’imagine bien le truc : ouais alors faut pas vous inquiéter, c’est juste un morceau d’utérus, ça arrive, parfois ! »

    le 1 mars, 2012 à 13 h 43 min
     
  • Coucou !

    Juste pour te dire que toutes les maternités ne sont pas comme ça. Ma mère a accouché de moi dans le même genre de maternité que toi, elle a réussi à en trouver une beaucoup beaucoup plus sympa pour mes deux soeurs. C’est simple, plus l’hôpital est grand plus la maternité est inhumaine ;)

    Sinon, vous avez déjà fait des tests pour savoir si têtard ne serait pas simplement allergique au lactose ? Cela expliquerait tout :)

    En enfin, merci d’avoir eu le courage de partager ce moment de ta vie sur ce blog, c’est très informatif :D

    le 1 mars, 2012 à 13 h 47 min
     
  • il faut absolument faire lire cet article (et le précédent) à tous les hommes.
    Comme le disait une fille dans les coms de l’article d’avant (« j’ai 20 ans et je n’étais pas prête à connaître la vérité »): j’ai 26 ans et je n’étais pas prête à connaître la vérité, surtout avec une photo de foie de veau.

    Et bon courage…

    le 1 mars, 2012 à 14 h 06 min
     
  • Bonjour
    C’est marrant de voir le nombre de conseils qui fleurissent et la tournure blog de maman que cela prend ;-). Mais tes posts restent toujours excellents et me font toujours tordre de rire (et a priori, pas de RGO).
    Maintenant qu’on en parle, c’est l’excuse qu’on m’a donné pour un des miens qui n’a pas fait une nuit complète pendant 2 ans…malgré « tout » tenté : lait bizarre, omeprazol, avoine, psy, lumière, pas lumière, bref …bon courage, ça passe ou bout d’un moment….plus ou moins long.
    Je plussoie le « taille d’hopital inversement proportionnel à la gentillesse du personnel hospitalier ».
    Et pour en revenir au lait bizarre qui coute les yeux de la tête, checke les « vrais » blogs de maman. Pour le même lait sur Paris, ça peut aller du simple au triple.
    Bon courage à vous tous et vu que tu nous épargnes l’allaitement, profite d’une bonne bière à BXL ;-)

    le 1 mars, 2012 à 14 h 35 min
     
  • Bon courage pour le RGO. J’ai connu et je connais à nouveau. Dans la majeure partie des cas, ça se termine à 18 mois au plus tard mais cela ira déjà mieux lorsque ton têtard s’assoira se mettra debout. Je n’ai pas connu les vomissements mais les pleurs interminables parce que le petit monstre a mal oui. L’idée de l’ostéopathe et de voir s’il n’y a pas d’intolérance au lactose me semblent bonnes.

    Tu dois aussi avoir à l’esprit qu’au plus il sera à la verticale au moins il souffrira. Tu peux le mettre en position semi-couchée au moyen du coussin d’allaitement ou encore faire confectionner un mousse de forme triangulaire avec une pente à 45 % aux dimensions de son lit. Tu peux aussi surélever les pieds du lit côté tête avec des dictionnaires. Dans les deux dernières possibilités, le bébé va glisser, il te faudra certainement mettre un coussin d’allaitement dans le fond du lit. Si son RGO est très fort, tu peux voir si ta mutuelle ne loue pas des lits spéciaux avec une inclinaison de 45 %, je pense. En tout cas, en Belgique, les mutuelles le proposent.

    L’écharpe de portage m’a bien aidée. Contre moi, mon premier s’endormait vu qu’il était à la verticale et cela me permettait d’avoir quand même les mains libres. Ne choisis pas n’importe quoi au niveau portage car si n’est pas bien conçu, les maux de dos sont garantis au bout de 5 minutes.

    Tu n’es à la foire du Livre qu’aujourd’hui?

    le 1 mars, 2012 à 14 h 49 min
     
  • Titiou !
    Quel soleil !
    Pour ma part, mes têtards ont ton âge, voir plus … et, elles viennent de découvrir ton site !
    On est déjà branchées ( ce sont des têtardes ) humour mais avec toi, c’est le summum !
    Poutous :D

    le 1 mars, 2012 à 15 h 00 min
     
  • Moi je trouve ton post tellement drôle qu’au contraire ça me donne envie d’être enceinte !

    le 1 mars, 2012 à 16 h 11 min
     
  • C’est devenu le blog de Laurence Pernoud ?!!!! En fait j’ai toujours entendu dire que quand on avait un mome, chacun y allait de son conseil et de ses remarques (QUOI ????? ATTENDS SI TU N’ALLAITES PAS IL NE SAURA JAMAIS FAIRE UN CRENEAU C4EST HYYYYYYYPER MAUVAIS…… mauvaise mère va !)
    En fait c’est encore plus flippant que la péri, les sutures à la chatte et le foie de veau !

    le 1 mars, 2012 à 16 h 14 min
     
  • Au fait, le « foie de veau », c’était quoi en fait? Un reste de placenta?

    le 1 mars, 2012 à 16 h 52 min
     
  • @Zelda:
    Je sais pas pour les bébés, mais à trente ans passés, en cas d’insomnie j’allume le ventilateur de la clim’ et ça marche mieux qu’un valium!

    le 1 mars, 2012 à 16 h 54 min
     
  • La Morue, le Têtard et le Foie de veau.

    On se croirait dans un bon vieux Sergio Leone !

    le 1 mars, 2012 à 17 h 24 min
     
  • mais PUTAIN c’était QUOI ce foie de veau en fait ??? t’avais raison, j’aurais jamais dû lire ce post mais la tentation a été trop forte… j’ai bien ri mais j’ai peur.

    le 1 mars, 2012 à 18 h 49 min
     
  • ahah, le coup du chat ça me sortait par les yeux!! « Et attention, elle pourrait mourir votre petite s’il se couche sur sa bouche »
    MAIS TG§§

    le 1 mars, 2012 à 18 h 54 min
     
  • courage il y a des bébés qui passent leur nuit au bout d’un mois plus que quelques jours à tenir

    le 1 mars, 2012 à 21 h 24 min
     
  • En fait, tu fais un blog de « moman » mais en plus décalé. Je n’y vois pas d’inconvénient, je ne me sens pas trahi hihi. Si jamais ça ne va vraiment plus, y a toujours les fora « grossesse bébé » doctissimo hahaha !

    le 1 mars, 2012 à 21 h 34 min
     
  • Toute cette franchise moi je trouve ça rafraichissant, foie de veau ou pas. Blague à part, ma sœur a élevé ses 3 enfants en alternant les biberons de lait d’amande, de noisette, de riz, de soja, d’avoine… Très controversé dans les années 90, toujours est-il que ses ados abordent aujourd’hui leur crise avec une pêche incroyable (dieu du ciel). Le lien de cause à effet reste à prouver évidemment mais ils sont rarement malades, allergiques à rien et pas le moindre bouton d’acné. Si ça peut aider…

    le 1 mars, 2012 à 22 h 32 min
     
  • 21h35 (hâte de te lire) posée, petit mac do et là, grave erreur :D
    Bon courage

    le 1 mars, 2012 à 22 h 41 min
     
  • Cet article m’a fait pleuré de rire (ou de peur je ne sais pas)!
    Du coup j’ai décidé d’adopter..

    le 1 mars, 2012 à 23 h 40 min
     
  • sinon, un morceau de tissu ( genre tetra, tuli, doudoune,..)pose carrement sur le visage ( attention a l’etouffement quand meme…), ca a carrement change nos vies////mes tetards aiment apparement les grottes , comme le gollum son precieux et ils sont en bonne voie de salamandrisation…
    en fait,faut tout oser hein//
    anyway…je me delecte encore et encore de tes virees virtuelles. Bon courage poulette.
    Vive le foie de veau et les quenelles(oops, sorry..)
    et moins la morue au nutella..
    g.
    ps: tres culinaire en fait…

    le 2 mars, 2012 à 0 h 05 min
     
  • Ce post est à vomir.
    Allez…dis nous que tout ça c’est des conneries.
    Dis nous que ya pas plus de foie de veau au fond de ta culotte, que d’idées dans un discours de Hollande…
    Allez dis-le nous…
    j’vais vomir….

    le 2 mars, 2012 à 0 h 12 min
     
  • J’ai bien rigolé sur ces 2 derniers post. Enfin quelque chose à lire !

    Tu n’es pas seule rassure toi, et moi je me suis rassuré en voyant que je n’étais pas non plus le seul à avoir eu un gamin trop tôt/pas au bon moment/c’est compliqué.

    Bref amuse toi bien, profite de chaque étape. Tu en aura bientôt mare de le porter partout et tu regrettera cette époque quand il sera en étape de marcher à 4 pattes – marcher tout court – courir – grimper sur les tables – traverser la rue…

    ça m’a toujours soulé quand on m’expliquait l’avenir, je te partagerai quand même une expérience en rapport avec ce blog. C’est comme si les connaissances technologiques se transmettent dès la naissance. Mon gamin a pas 2 ans qu’il sait déjà allumer ordi, tv, stéréo, téléphone et mettre de la musique / changer les chaines / monter le volume. Bref c’est déjà plus que ses grands parents.

    Coucou du Mexique.

    le 2 mars, 2012 à 6 h 46 min
     
  • allez, cadeau : http://www.lllfrance.org/

    le 2 mars, 2012 à 19 h 34 min
     
  • « Bien sûr, y’avait pas le bout de persil. » Tu viens de me faire rire aux éclats, merci.

    le 3 mars, 2012 à 1 h 17 min
     
  • Je crois pas avoir déjà laissé de commentaire mais là ça faisait 3 ou 4 posts que j’étais pas passé et j’ai eu droit à la surprise grossesse + foie de veau ahah.
    Je me suis dit que ça méritait bien un petit message de félicitation ^^

    Félicitation (y)

    PS : le « y » entre parenthèse c’est un pouce sur msn et facebook parce que j’suis le genre de mec qui aime bien faire des pouces.

    le 3 mars, 2012 à 2 h 07 min
     
  • Enfin le retour du guide des chiottes.

    le 3 mars, 2012 à 8 h 45 min
     
  • Courage Titiou ! Que la force soit avec toi ! Pas cool, par contre, l’absence de congé mat !!!! J’espère que tu es bien entourée, ou que tu as une énergie rachidodatienne…

    le 3 mars, 2012 à 17 h 23 min
     
  • J’espère que tu as gardé ton bout de placenta/caillot de sang.

    Ca vaut une fortune au Japon, cosmétique naturel.

    (PS: punaise, t’allaites pas, mon fantasme de Titiou a des gros seins part en fumée).

    le 4 mars, 2012 à 1 h 43 min
     
  • Quand tu avais annoncé l’histoire du foie de veau dand ton précédent post, j’ai cru que tu nous raconterais avoir mangé ton placenta! Il parait que c’est « tendance »…

    le 4 mars, 2012 à 23 h 29 min
     
  • Il te reste encore à découvrir la sténose du pylore pour ton mouflet (vécu). Je te laisse googeliser.

    le 5 mars, 2012 à 0 h 15 min
     
  • Bonjour, ce commentaire juste pour te dire que j’avais 17 ans et que ce post m’a fait remémorer une anecdote truculente que tu me permettras de raconter, où mes parents vont voir paniqués le médecin pour lui dire que quand je mange, ça « graillonne ». La jeune doctoresse, ne comprenant pas ce que veulent dire mes parents, demande à ce qu’on me fasse manger, et il s’est avéré qu’en fait je faisais du RGO.
    D’une manière générale, j’ai été un cauchemar pour mes parents : je refusais de m’alimenter (ce à quoi le médecin disait qu’il ne fallait pas s’alarmer, parce que je ne me laisserais pas mourir de faim), je pleurais, j’ai eu une bronchiolite, etc. Ça n’a pas empêché mes parents de faire deux autres enfants derrière, alors c’est que ce devait pas être si terrible. Je pense que le plus dur, c’est au tout début, quand ils sont complètement dépendants. Après ça coule.

    (et ton blog est génial :D)

    le 5 mars, 2012 à 3 h 48 min
     
  • Excellent !

    Après « les Parisiennes » découvrent la Province (et notamment la Franche-Comté), nous avons les « Parisiennes font des enfants » !

    Eh oui, faire des enfants, encore pire que de croupir dans les locaux de la Gestapo lyonnaise en 43 ou dans une cave avec les Paras à Alger…

    Ca reste un mystère pour moi, heureux géniteur d’une joyeuse et bordélique tribu, de voir se cultiver ce nouveau paradoxe bien français : des parents qui se plaignent en permanence, des mamans racontant leur accouchement avec force détail sanguinolant jusqu’à la moindre déchirure d’épizio…et pourtant un taux de natalité qui explose les plafonds…
    Bon, la clé est peut-être que la société a inventé la solution miracle : les « grands-parents jeune retraités dans la force de l’âge » vers lesquels ont se déleste de sa progéniture au premier baillement parce « putain c’est trop dur tu vois » et puis « ils sont tellement contents de voir les petits » (sans même jamais leur avoir demandé leur avis !), de manière à ne l’avoir sous la main que quand il nous sied.

    Bon, reste que tout cela reste marrant et très attachant quand même quand on a vécu cela de « l’intérieur ».

    A quand le prochain ?

    le 5 mars, 2012 à 9 h 15 min
     
  • Je lis ce blog depuis super long temps et à une époque j’avais cultivé une espèce de dépendance veinée de vénération pour Titiou etc. etc. cela dit, ces derniers posts m’énèrvent. Tout en ayant 2 petits qui me soulent à souhait, je ne comprends pas pourquoi doit-on transformer l’accouchement et la maternité en une expérience exclusivement splatter. Je ne trouve ça ni honnêt, ni drôle, ni effronté, rien, seulement enervant sur les bords et aussi bebête que les mamans qui s’extasient sur tous les cacas de leurs petits bouts.
    Etre maman, accoucher, passer 3 jours à l’hôpital, est aussi ce que Titiou raconte, mais pas que ça. Je sais que maintenant en France c’est très à la mode montrer que ses enfants sont la chose la plus chiante que la vie nous a réservé, mais là je vous révèle un secret: personne ne nous a obligé à les concevoir, ni à les mettre au monde, ni à les garder une fois nés.
    Donc oui, avec plaisir, des posts où on désacralise la mystique de la maternité, non merci à des posts « caca pipi » où on nous montre la photo de notre chatte totalement retournée ou des nos suites de couche. Ca fait vomir, excusez moi, c’est pas drôle.

    le 5 mars, 2012 à 15 h 35 min
     
  • Salut! Depuis que j’ai lu ton histoire de foie de veau, le jour de la sortie, jeudi dernier donc, je me demande au moins 20 fois par jour ce que c’est que ce truc dégueu qui est tombé dans le fond de ta culotte! Pitié apaise les souffrance et dis moi!
    En tous cas merci, je confirme, c’est cool de ne pas lire la merveilleuse histoire de la maternité parce que des copines neuneu j’en ai déjà plein (« mais non, son caca sent super bon » mais oui bien sur) et c’est juste casse-couille…

    le 5 mars, 2012 à 21 h 41 min
     
  • Des lecteurs sont même papas, et de jumeaux.. Donc autre conseil aux mamans : choisissez un seul plutôt que de dire on prend le tarif groupé. Essayez de vivre cette scène: 5h du mat’, maman grelotte dans son lit à 40 de fièvre, jumelle 1 hurle (mal aux dents, fièvre), jumeau 2 tousse et manque de s’étouffer dans ses glaires (effet hiver + terrain asthmatique + bronchiolite + grippe), le tout sur fièvre. Que fait le papa, sachant que le suicide et la fuite sont exclus ?

    le 6 mars, 2012 à 1 h 20 min
     
  • Si ma théorie est exacte, cette tranche de foie porte le doux noms de lochies

    le 6 mars, 2012 à 3 h 05 min
     
  • Sérieusement, tu me redonnes espoir. Quand la vie semble un bordel sans nom, totalement merdique, c’est réellement un baume au coeur. Nous sommes des warrior (nous les femmes) !! Peu importe l’itinéraire de vie qu’on choisit, on s’en sort toujours. =) Moi aussi je suis en couple avec Boss… Dois-je m’attendre à des punitions divines ? o_O
    En tout cas, chapeau ! Je supporte déjà pas les miaulements de mon chat (foutue dehors au petit matin cause chaleurs), alors un enfant ! O.O Bonne chance !

    le 6 mars, 2012 à 11 h 15 min
     
  • Je te lis avec un immense plaisir depuis longtemps sans jamais avoir eu besoin de réagir.

    Je suis un peu déconcerté par ces deux derniers posts et par la plupart des réactions.

    Je suis un homme et j’ai trois enfants, à distance puisque les ainées ont 19 et 23 ans, la dernière 2 ans. J’ai assisté, j’ose dire un peu participé, avec de moins en moins de distance à chaque fois, aux trois accouchements, le dernier avec un bonheur total.

    Rien, vraiment rien, pourtant n’a été facile, je n’ignore pas grand chose des affres du père bien sur et même j’ai une idée de ceux de la mère (puisqu’à chaque fois c’était pour elle(s)le premier enfant).

    Je me suis occupé de mes enfants dès le premier jour, cela dit non pour jouer les héros – l’idée même d’héroïsme est radicalement absente en l’occurrence -, mais pour dire que je suis acteur et non spectateur.

    Meilleur père qu’amoureux peut-etre, je me suis retrouvé à chaque fois, après plus ou moins de temps, à vivre avec ma tribu grossissante sans les mamans, la naissance étant dans deux de ces trois belles histoires d’amour un évènement qui a révélé des difficultés inattendues. Quoiqu’il en soit, outre les jolies relations finalement conservées avec les mamans, malgré les échecs répétés et vécus comme tels, je n’ai conservé que le meilleurs de ces premières années, que le temps présent continue à nourrir.

    En bref, je le dis peut-etre maladroitement mais je trouve que la posture (en est-ce une d’ailleurs) qui consiste à ne voir que la plaie est triste et je m’en inquiète, elle peut être même de triste augure.

    La naissance du premier enfant est un moment incroyablement équivoque et vertigineux, violent, heureux et inexplicablement malheureux à la fois. Mais ne nous laissons pas emporter par notre difficulté naturelle au passage à l’état de parents. Je comprends que, dans l’esprit délicieux (habituellement) de causticité et d’auto-dérision de ce magnifique blog, tu hésites à changer de braquet mais la période est fragilisante et le propos déjà désabusé de ces posts me dérange parfois.

    A quelques rares exception près, je ne connais personne qui, au final, n’ai pas loué le ciel ou Saint Chateau Latour 1982 du plaisir infini qu’offre la vie avec ses enfants.

    le 6 mars, 2012 à 14 h 40 min
     
  • Bonjour, c’est la première fois que je commente mais je te lis depuis un certain temps.
    Félicitations et bon courage, merci de nous faire rire !
    J’ai hâte de connaître l’histoire de Brice Nane Teinturier ..

    le 6 mars, 2012 à 19 h 53 min
     
  • Burps !
    j’ai vraiment cru à un moment que le chat allait manger le foie de veau !

    le 6 mars, 2012 à 23 h 25 min
     
  • J’ai lu une première fois en multipliant les « oh mon dieu OH MON DIEU », j’ai lu une deuxième fois en me disant « il faut que j’avertisse mes copines, bon sang ! » et une troisième fois en pleurant de rire.

    MERCI LE TÊTARD, sans toi on rigolerait moins ;)

    PS : le nom du chat est fabuleux – FABULEUX !

    le 7 mars, 2012 à 0 h 11 min
     
  • Punaise, J’étais en train de mange run sandwich au jambon, quand tu commencé à décrire la consistance de tes dépôts génitaux.

    Un tag NSFL (For lunch) please.

    le 7 mars, 2012 à 16 h 21 min
     
  • Punaise, J’étais en train de mange run sandwich au jambon, quand tu commencé à décrire la consistance de tes dépôts génitaux.

    Un tag NSFL (For lunch) please.

    le 7 mars, 2012 à 16 h 21 min
     
  • Ca fait 142 ans que je ne suis venue ici et je constate qu’il s’est passé 4789 trucs depuis!
    J’étais au salon et je ne t’ai pas vue. Snif.

    le 7 mars, 2012 à 22 h 31 min
     
  • « Mais vu que cette semaine-là ma chatte m’avait procuré nombre de sensations inédites, je vais d’un pas plutôt paisible aux toilettes »
    je pleure

    le 8 mars, 2012 à 1 h 45 min
     
  • Terrible !

    Le coup de la nana qui traverse l’appart’ avec la culotte sur les chevilles et le foie de veau tremblottant, je me demandais si tu ne pouvais pas le proposer à la Maison Hantée, vu que t’habites à côté, ça leur fera un super support pour les légendes urbaines (plus crédible que ce qu’ils proposent eux, genre quasimodo . . .).

    C’est un peu Résident Evil rencontre Sissi Impératrice.

    le 8 mars, 2012 à 14 h 27 min
     
  • C’est bon de rire. Parfois.
    RGO… T’inquiète ! Quand ils sortent, le système digestif des étranges créatures n’est pas bien au point et du coup le premier mois c’est Full Metal Jacket pour la mère en proie au baby blues.
    Accroche-toi… aux rideaux et repose cette corde !

    le 8 mars, 2012 à 18 h 26 min
     
  • Diantre. Je ne pourrai plus jamais manger de foie de veau. :)

    le 10 mars, 2012 à 16 h 09 min
     
  • L’image dune jeune parturiente est désormais couplée à tout jamais dans mon esprit avec celle d’une tranche de foie de veau! J’ai rarement été aussi heureuse d’être végétarienne!

    Pour le Gnome, tu as néanmoins échappé à une tare qui a ruiné le sommeil de ma mère depuis le troisième mois de grossesse jusqu’à mes 6 mois ex-utéro: la myoclonie phrénoglottique ou hoquet intempestif qui m’empêchait de dormir! Et ce, même enceinte!

    Bon courage pour la suite!

    le 11 mars, 2012 à 22 h 47 min
     
  • Whou !!!!!!
    je découvre ton blog et mon dieu que ça fait du bien de lire ce type de post où TOUT est dit!!!
    Je viens de pleurer de rire en lisant cet article (pour info, je dois accoucher d’un jour à l’autre, mais c’est mon 2ème…ce sera donc moins une « surprise »!!), mais la fin de ton article me fait réagir… bienvenue au club des parents de RGO!! alors bon courage car le corps médical ne t’aidera malheureusement jamais pour le souci de ton bébé, sache le! j’ai tout essayé (les urgences pédiatriques où on te dit que ton gamin souffre de coliques!), les pédiatres (on m’a conseillé d’aller voir un psy pcq mon gamin avait la gerbe en permanence : ok merci! et e vous doit 40 € pour ça???), l’ostéopathe (il a « reconsolidé » le petit, mais rien pu faire contre le RGO)…ton seul remède sera de trouver LE bon lait (alléluhia!!) et surtout laisser le nain le + possible en position « non allongée » (style en écharpe, tu cois?)
    Bref : bon courage!!!! et merci pour tes posts hilarants! (et réalistes notamment sur la maternité, j’ai vécu le même calvaire)

    le 18 mars, 2012 à 23 h 22 min
     
  • Merci pour ce fou rire ! :)

    le 19 mars, 2012 à 0 h 15 min
     
  • Merci! c’est tout ce que j’ai à dire/ j’ai accouché début février, et malgré une petite puce adorable (parfois) je pète doucement un plomb, à la mater c’était des connes (sauf une ou deux). et c’est rassurant de te lire écrire tout ça!

    le 23 mars, 2012 à 6 h 43 min
     
  • désolé mai je ne mangerai plus jamais de foie de veau

    le 5 avril, 2012 à 12 h 08 min
     
  • J’ai bien connu l’épisode du foie de veau! … à 3h du mat ça fait bizarre, surtout quand on a l’impression que c’est tout le rayon de foie de veau du supermarché qui s’est donné rendez-vous sur mes pieds… et oui! ils ont oublié des morceaux de placenta! La joie! surtout deux semaines après l’accouchement! Et comme vous, bébé n°2 est venu au monde avec les mêmes options que le tien avec l’option constipation en plus. Bon maintenant tout ça est passé, il développe l’option « morfal » et depuis son entrée en crèche il a aussi acquis l’option « j’aime passer mon temps et celui de maman chez le pédiatre ».
    Bonne continuation avec bébé et vos écrits! Trop marrant de vous lire!

    le 11 avril, 2012 à 11 h 32 min
     
  • Au boulot déprimé, et là je me dis: « Tiens je relirai bien l’épisode du foie de veau.. ». Et là, après quelques larmes de rire, ça va mieux ! Merci !

    le 18 mai, 2012 à 15 h 58 min
     
  • ahahah putain c’est trop trop bon !! moi aussi j’ai eu droit à un épisode de foie de veau mais presque 30 jours après le démoulage. je me voyais déjà en train de repartir aux urgences pour septicémie…Et puis ben en fait mon gynéco m’a dit : mais c’est rien ! c’est une membrane ! ah ben oui, c’est sur que dit comme ça … MERCI de rétablir la vérité et de me rappeler ces moments …. uniques

    le 26 juin, 2012 à 22 h 21 min
     
  • Je viens de découvrir ce blog (suite à ton passage au petit journal) et ce billet m’a fait pleurer de rire !

    Merci pour ce bon moment et bravo pour ton talent d’ecriture !

    le 31 août, 2012 à 14 h 43 min
     
  • Beaucoup d’humour merci pour ce moment de lecture

    le 4 septembre, 2012 à 23 h 49 min
     
  • Mieux que le RGO le notre à eu une sténose du pylore… Je te laisse chercher sur wiki… Et bon après un mois a 10 vomissements par jour (je me demande envore comment on a survécu) les médecins ont fini par faire une écho et ont vu tout de suite.
    Tout ça après plein de moments hyper sympas ou les soignants nous traitaient comme des parents indignes ! La classe, heureusement que c’était le deuxième bébé dans la famille sinon je le rendais.
    Continue en tout cas c’est trop bon.
    PS : le guide des mamans débutantes c’est le vrai guide de survie, celui des jeunes mamans paresseuses est pas mal non plus…

    le 16 septembre, 2012 à 14 h 51 min
     
  • Voici donc le fameux billet culinaire accompagné de sa sauce de commentaires… De ce que j’en lis, la proportion choqués/amusés est très bonne, ton lectorat ne semble pas avoir été malmené.
    Un peu comme le foie de veau qui se carapate en ces circonstances, rien de bien grave…

    le 5 janvier, 2013 à 14 h 29 min
     
  • Bon. J’ai découvert ton blog aux alentours de 20h, il est 00h40, j’y suis encore, et je viens d’avoir un fou-rire mémorable, toute seule, à 00h40. Merci beaucoup.

    le 4 février, 2014 à 1 h 41 min
     
  • Pareil je devore ce blog il est 4h13 et jai du etouffer un fou rire qui a finit en quinte tabagique …ca fait du bien de lire une version reelle de l accouchement merci

    le 2 décembre, 2014 à 5 h 15 min
     

Poster un commentaire