Social

fil rss girls and geeks girls and geeks sur facebook girls and geeks sur facebook

Citations

Je crois que je suis à un tournant de ma vie.
-Moi, une fois par semaine
 

Cam

tartine

Les Archives

9 août 2010

Guide des chiottes 15 ou le bureau 2

Dans les épisodes précédents de sa vie palpitante, Titiou se décide donc à prendre un bureau.

Nota Bene : le petit bureau noir qu’on voit sur la photo, ce n’est pas celui d’une stagiaire naine. C’est le mien.

Nota Bene 2 : certains ont remarqué qu’il y avait trois bureaux. Or Alexandre + moi ça fait deux êtres de lumière. Notre troisième collègue s’appelait Florence. Nous sommes sans nouvelle depuis deux mois.

Nota Bene 3 : je suis très très étonnée qu’aucun psychopathe n’ait remarqué que sur l’étagère noire y’avait un tableau indien. Que j’ai ramené du pays où les dieux ressemblent à des pokémons.

Pouvoir bien faire pipi au bureau, c’est important – convenons-en. (Rappelez-vous dans un épisode précédent, j’allais faire pipi à Slate. *ça s’appelle du journalisme d’investigation*)

Les chiottes de mon bureau fourmillent de mille détails inattendus comme un bouquet de fleurs de chez Interflora. Je suis fatiguée, je fais les comparaisons que je veux/que je peux. A ce foisonnement d’excentricités, une raison. Ce ne sont pas des toilettes d’entreprise, mais des toilettes de free-lances créatifs. Et vous allez voir, dès qu’on laisse aux travailleurs la liberté de s’exprimer, ils égayent les chiottes.

1°) Dès l’entrée, le panneau pour faire genre sans faire genre :

IMG_2493

Dans nos toilettes, on fait pas caca, on fait l’amour.

A quand des panneaux avec de gros étrons dessus ?

Evidemment, ce panneau, c’est une volonté forte de marquer qu’on a un bureau, merde quand même on le paye alors on veut indiquer qu’on est presque comme une entreprise.

2°) Le rébus

IMG_2489

Si vous avez la solution… J’aime pas les rébus, depuis que j’ai inventé un système associant une graphie à un phonème, un truc que j’ai appelé « alphabet », je vois pas l’intérêt.

3°) la pitite surprise qui fait (pas) plaisir

IMG_2486

ET OUAIS, ON EST DES OUFS AU BUREAU. On est complètement déglingues.

4°) Attention. On s’arrête un instant sur le n°4. En effet, ce n°4 se retrouvait quand on était jeune dans toutes les chiottes des parents. Et déjà à l’époque, je me demandais pourquoi.

Pourquoi l’affiche culturelle dans les lieux d’aisance ?

Là, on est face à une vraie déviance.

Vous avez forcément tous vu ça. Vous en avez peut-être même mis chez vous. L’affiche d’une expo qu’on sait pas où foutre, qui mérite pas qu’on change la déco du salon en déplaçant la reproduction de Klimt et le poster de Doisneau. Et bien ce poster, on aurait pu le ranger. Ou le jeter. Voire pas l’acheter. Mais non. On décide de le mettre dans les toilettes. Mais mes amis, les toilettes, c’est pas la poubelle de l’appartement!

Deux questions : pourquoi ? Et accessoirement, qui est le premier mec au monde à avoir eu cette idée tordue ? Voire, plus intéressant, qui est le premier à avoir vu ça chez un pote et à s’être dit « je vais faire pareil, moi aussi je veux montrer à mes invités que je fais peut-être caca mais que je vais aussi à Beaubourg ». Je vous donne mes hypothèses. D’abord, une volonté plus ou moins consciente et humoristique de créer un décalage entre le lieu où tu vides tes intestins et un objet culturel. Ensuite, ne peut-on pas y discerner une honte des toilettes, et un désir de masquer l’abjecte réalité ? Est-ce qu’il n’y a pas chez ces gens un petit enfant bloqué au stade anal et qui pleure seul la nuit en appelant une maman qui ne vient pas ?

Sur la page Wikipédia de stade anal, ils parlent de « boudin fécal ». Je like. Je pense que comme insulte, ça a de l’avenir. « Espèce de gros boudin fécal ».

Nous au bureau, non seulement on a un poster culturel mais de surcroît, on a le poster culturel avec des jeux de mots poétiques qui me donnent envie de manger des chaussettes et de ne plus savoir lire.

IMG_2487IMG_2488

Nota bene again : les cartes et planisphères en tout genre ne rentrent pas dans la catégorie de l’affiche culturelle. Je suis persuadée que si certains de mes amis sont bons en géo c’est parce que leurs parents ont poussé la perversité à foutre une carte du monde sur la porte des toilettes et que mathématiquement, à force de la voir, ils l’ont intégrée. Tu chieras mais tu apprendras mon fils. Chiratas sed apprehenderes mi fili. D’ailleurs, étudiante, c’est ce que j’ai fait. En période de partiel, la porte de mes premières toilettes était tapissée des déclinaisons de vieux français et des évolutions des diphtongues.

IMG_2492

La frange méchée qui n’en est plus une.

partager ce post sur: facebook | twitter |

 

 

54 commentaires pour “Guide des chiottes 15 ou le bureau 2”

  • A quand le guide des chiottes traumatisantes chez les particuliers ? Perso, j’ai été traumatisée par un poster de chimpanzé recouvrant tout le mur des chiottes de chez ma tante pendant des années, et la je dis, y’a pire que l’affiche culturelle aux jeux de mots pourris (suis-je la seule à ne pas comprendre le rébus?)

    le 9 août, 2010 à 12 h 22 min
     
  • Je sais pas si mes amis vont accepter que je publie des photos de leurs toilettes… A tenter.
    Et le rébus, on est donc pour l’instant 2/2 soit 100% à ne pas le comprendre.

    le 9 août, 2010 à 12 h 34 min
     
  • …Mat Cils Bûche Eau Nez ?

    …Barque Yeux Bâton de réglisse Vague Profil ?

    …Dur çuilà Oo

    le 9 août, 2010 à 12 h 43 min
     
  • alors pour le rébus j’ai tout sauf le baton penché du milieu
    selon moi, ca donnerai donc : mât yeux eau nez

    mathieu oné ?
    le nom d’un précédent etre de lumiere ayant fréquenté ces chiottes ?

    le 9 août, 2010 à 12 h 44 min
     
  • Han… On est nuls.
    Je pense que c’est pas « yeux » mais « cils ».
    Mais l’hypothèse de Richard est pas mal. Ca doit effectivement être le nom d’un ancien être de lumière.

    le 9 août, 2010 à 12 h 46 min
     
  • Et à quand une étude, presque éthologique j’ai envie de dire, sur le syndrome du « je termine le rouleau de PQ et au lieu d’en remettre un autre je laisse le carton sur le porte-rouleau et tant pis pour le suivant » !?? (Ok, y’en a un sur le réservoir des chiottes mais c’est presque pareil…)

    le 9 août, 2010 à 12 h 47 min
     
  • Pour le rébus c’est assez simple :

    voilier – z’yeux – tube – mer – nez

    Autrement dit : Une baleine saute sur un voilier dans les eaux d’Afrique du sud.

    CQFD

    le 9 août, 2010 à 12 h 48 min
     
  • OU ALORS c’est Faîtes Cils Anse Eau Nez (et il manque la fin : « pas là pour glander)

    HA

    Bon le tube ressemble moyen à une anse mais je pense qu’on peut facilement ignorer ce détail.
    Et le fait qu’il manque la moitié de la phrase.

    le 9 août, 2010 à 12 h 53 min
     
  • oula ca a mangé des mots que j’ai mis entre signes inférieur et supérieur . il manque des « barre » entre mathieu et eau nez dans mon post précédent. désolé pour le flood

    le 9 août, 2010 à 12 h 54 min
     
  • Je suspecte le mec qui a inventé les rébus d’être un psy en manque de client…
    Par contre, faut m’expliquer pourquoi, dans tes chiottes, le roulot de PQ est sur le réservoir de la chasse d’eau, alors que t’as un dévidoire qu’un mec s’est peté les couilles a visser au mur…

    le 9 août, 2010 à 12 h 58 min
     
  • Mat – Yeux – Craie – Mer – Nez
    Mathieu Crémerné?
    Ouais, ça veux rien dire, mais ce qu’avaient proposé les autres non plus, alors…

    le 9 août, 2010 à 13 h 02 min
     
  • Je plussoie à la remarque de Nico. Nous exigeons une réponse !

    le 9 août, 2010 à 13 h 04 min
     
  • Rébus : Arrrrrggggghh
    Pas d’autre commentaire étant donné qu’à force de me prendre la tête à trouver la solution du rébus, ai complétement oublié de quoi parlait ton post !!!!

    le 9 août, 2010 à 14 h 14 min
     
  • Matthieu Cremer naît. Mais c’est un peu glauque de publier ça le jour de la mort de son père.

    le 9 août, 2010 à 14 h 39 min
     
  • Lorsque j’ai emménagé dans mon appartement, sur le mur gauche des toilettes, se trouvait une photo de dauphin en plein jump… dont une femelle aux organes génitaux apparent. Face à l’utraséxualité (très)dérangeante de cette affiche, j’ai décidé de la laisser… et toutes personnes ayant passé un peu de temps dans ces toilettes m’a fait la remarque : « elle est un peu bizarre l’affiche », ou encore « pourquoi t’as ça dans tes chiottes ». Mais aucun ne mettait le doigt dessus. Jusqu’au jour où l’un de mes ami a eu le même flash que moi, « Porno les dauphins dans les gog ». Je pense que les autres le ressentaient aussi, mais ne voulait pas en prendre conscience.

    Demain, un nouvel extrait de « mes chiottes, ma pensée, de l’usage de la psychanalyse aux toilettes ».

    le 9 août, 2010 à 15 h 51 min
     
  • Le sujet de la décoration dans les lieux d’aisance mérite vraiment d’être approfondi. Entre le rapport à l’art, à la décoration et à la défécation, il y a vraiment de la matière.
    Quid des photos de famille, ou même des livres et magazines? Perso j’ai lu Femme Actuelle toute mon enfance en faisant caca et je pense que tout mon rapport aux femmes à été compromis par ce magazine de femme ménopausée.

    le 9 août, 2010 à 16 h 31 min
     
  • Ce n’est peut être pas un rébus mais juste des dessins d’un gars qui retranscrit ces rêves sous acide:
    – un parasol qui tombe sur un bateau (ou peut être une parabole pour mat de bateau)
    – un piercing au dessus des yeux en forme de parasols qui baisent
    – un tube de parasol
    – un parasol qui tombe à l’eau (ou la parabole d’un sous-marin qui sort de l’eau)
    – un mini parasol qui va s’écraser sur un nez (ou une mini-parabole symbiotique inventée par des japonnais en 40)

    le 9 août, 2010 à 16 h 43 min
     
  • Ouais alors je ne comprends rien non plus au rébus (surtout le bâton du milieu), mais je voudrais rebondir sur un autre point de ton post : la frange méchée.

    Ou comment un coiffeur plus intelligent que les autres a réussi à mettre à la mode un moyen d’envoyer les filles chez le coiffeur tous les mois sous peine de torture mentale : la mèche qui cache les yeux mais ne va pas jusque derrière l’oreille. l’enfer.

    Sinon oui, je sais où se trouve paramaribo grâce au planisphère dans les toilettes de ma grand-mère.

    le 9 août, 2010 à 16 h 56 min
     
  • C’est pourtant simple:
    Mat yeux barre eau nez : Mathieu baronet voila son profil facebook.
    http://www.facebook.com/mathieu.baronet?ref=search

    Une simple signature, CQFD…

    Signé: Champolion

    le 9 août, 2010 à 17 h 53 min
     
  • J’ai honte, mais là, tout de suite, ton billet m’a donné envie d’acheter un planisphère en poster et de le coller sur la porte de mes wc.

    Rapport à ma nullitude en géo..

    le 9 août, 2010 à 18 h 45 min
     
  • Sinon ca va ton nombre de thétans, être de lumière ?

    le 9 août, 2010 à 19 h 49 min
     
  • A ma grande déception, ces toilettes du LE BUREAU ne sont pas très glam’: un distributeur de papier d’une laideur exemplaire; Un rouleau de papier vide, négligemment posé sur le dit distributeur; Et sans oublier dans l’arrière plan, un détergeant WC exhibé comme un trophée sur le réservoir de la chasse d’eau. Un peu d’effort !

    le 9 août, 2010 à 21 h 36 min
     
  • Je relance de dix (en tirant sec par les cheveux) : « Mathieu gare au nez ! »
    Plutôt approprié pour le lieu. Si tant est que le baton soit une garo, mais vu sa bouille, le doute m’habite …

    le 9 août, 2010 à 23 h 10 min
     
  • Je désapprouve le point n°4 : les toilettes sont un lieu privilégié d’élévation spirituelle au moment où notre corps nous rappelle aux vicissitudes de la condition terrestre. Au nom de quoi, je le demande, les affiches présentes dans un lieu devraient forcément être en rapport avec ce qu’on y fait ? Devrais-je afficher dans mes toilettes des chef-d’oeuvre tels que : http://images.whatheck.com/uploaded_images/cat-pooping-toilet-trained-717556.jpg , http://img200.imageshack.us/img200/9241/poop20shoot796595.jpg , ou encore http://funpresident.com/wp-content/uploads/2009/02/the-great-debate.jpg , ou bien mettre ce temps de détente à profit pour affûter mon esprit sur des affiches à haute valeur culturelle et des rébus ?

    le 9 août, 2010 à 23 h 12 min
     
  • Grumbl….
    Félicitations, je viens de perdre 20 min de boulot à tenter de résoudre ton raie-bu (imaginer une raie et une bouteille vide penchée).
    Bravo à Laurent. Je suggère un spam massif à ce Matthieu pour lui demander pourquoi il a tenté la peinture rupestre murale et surtout comment il avait deviné qu’il serait désormais immortel grâce à GirlsandGeeks.com

    Titiou, ces toilettes t’étaient-elles (ne pas confondre avec têter) pré-destinées ?
    Le slogan de l’affiche Kannibal-Vahiné te va très bien je trouve ! :D

    le 10 août, 2010 à 8 h 44 min
     
  • Chaque objet d’un bureau collectif a un rôle social.Ces objets en définissent les rapports des occupants.C’est du non-dit(écrit) Ils se substituent au fameux panneau « règlements intérieurs ».

    le 10 août, 2010 à 11 h 18 min
     
  • Tout ça me rappelle un super reportage sur les bio digesteurs, ou t’apprends que le méthane issu des matières fécales permet de te prendre une bonne douche chaude (Enfin, le caca est entreposé loin de la douche quand même, il s’agit pas de le garder à la main lorsque tu prends ta douche, hein..)

    le 10 août, 2010 à 15 h 55 min
     
  • ça c’est la goutte qui fait déborder la cuvette : c’est trop de matière pour un si petit coin ! Mais fais-nous rêver direct avec de l’exotisme BORDEL !! l’eau n’est-elle pas bleu lagon ? la balayette n’est-elle pas comme le sceptre aux plumes d’oiseaux de paradis d’un puissant roi océanien vainqueur de tribus anthropophages ? n’y a-t-il pas un désodorisant senteur des îles au parfum de vacances outre-merde ?

    le 10 août, 2010 à 16 h 58 min
     
  • En roulant en direction du Sud, on s’est arrêtées sur quelques aires d’autoroute avec une amie. J’ai pensé à ce guide des toilettes pour certaines d’entre elles. Ca nous a inspiré un « guide des stations services d’autoroute ».
    Pour en revenir au sujet, une question me vient à l’esprit. Ca concerne la lumière de tes photos. T’as des ampoules rouges (comme dans les bordels) dans tes chiottes ? C’est pour créer une ambiance plus intimiste ? Chaleureuse ? Limite érotique ?

    le 10 août, 2010 à 18 h 18 min
     
  • Le trône n’est-il pas le siège de la catharsis ultime ? (selon Wikipedia, « La catharsis est l’épuration des passions par le moyen de la représentation dramatique. ». Quel instant de vie plus dramatique, en effet ?)

    Concernant le rébus, j’étais parti sur Mat Yeux (Sushi) Vague Nez. Certainement un lointain descendant de Richard (enfin, il reste à expliquer le sushi). Mais ton explication sur les cils ruinent ce magnifique raisonnement.

    le 10 août, 2010 à 18 h 28 min
     
  • Ou alors un sondage « twittez-vous dans vos WC? »
    parce qu’avant, on lisait; mais de nos jours…

    @ Nico : c’est avec pas ça qu’on visse, normalement…

    le 11 août, 2010 à 0 h 18 min
     
  • @Nico : Ces dévideurs à PQ sont une plaie à utiliser et à remplir.
    Bon, le poster ne sera pas pire que le support pour iPad (celui qui fait chargeur) trouvé dans les toilettes d’une société de consulting lyonnaise -> pour pouvoir y surfer sur Internet sans limitation de batterie – sachant qu’un iPad a des heures d’autonomies… ^^

    le 11 août, 2010 à 8 h 37 min
     
  • Ca me fait justement penser que souvent – quand ça peut attendre – j’attends de rentrer chez moi pour aller chier. Pas pas dégoût des chiottes du boulot (bien que régulièrement hantées par le « fantôme des chiottes »), mais justement pour leur déco… Quelques pages d’un texte incohérent, fruit des délires paranos d’une inconnue. Ca ne se retient pas, ce n’est pas de l’art, c’est… à mettre aux chiottes!

    le 11 août, 2010 à 12 h 26 min
     
  • Moi, j’adore chier au bureau (contrairement à Nodens). Je le vis comme une parabole d’être payé pour faire de la merde.

    Sinon, il y a une petite faute d’accord avant le primo :
    « Les chiottes de mon bureau *fourmilleNT* de mille détails »

    le 11 août, 2010 à 13 h 02 min
     
  • Alors, ce que j’ai trouvé (au cas où quelq’un serait encore, peut être, pourquoi pas, eventuellement interressé) : mât cil batte eau nez.
    Du coup on a -> macil « espace » bâtonnet (ou pas).
    Le seul homonyme trouvé avec macil est « macylles » ou des acronymes à la con.
    … Je vois pas bien le rapport là…
    Enfin histoire de faire avancer le schmilblick.

    le 11 août, 2010 à 13 h 41 min
     
  • Les toilettes… c’était mon point de départ de la visite rituelle chez mes nouveaux hôtes. compte tenu de l’actu « frigo », je m’oriente maintenant sur les congélos.
    franco, mailingtherapist.
    http://mailingtherapy.over-blog.com/

    le 11 août, 2010 à 14 h 33 min
     
  • Et si le bâton était une épice? Ca donnerait: Mat t(i)e pisse au nez (est-ce qu’il s’assied pour faire ça, that is the question). Sinon, pour les statistiques, dans mes toilettes, j’ai un poster de Miss Petticoat.
    Une lectrice assidue

    le 11 août, 2010 à 23 h 53 min
     
  • mat-yeux craie-eau/mer-nez.. Mathieu craimerné ou Mathieu créauné?

    le 12 août, 2010 à 0 h 34 min
     
  • Bon bah pour en terminer avec ça (oui j’abandonne! .. ou pas), je tombe en accord avec « Came ». Cil Anse Eau Nez -> Silence au nez.. mais du coup qui est Matt ?

    le 13 août, 2010 à 11 h 00 min
     
  • Le guide des chiottes, au départ, ça part comme une blague, à la fin on en fait ça :

    http://www.sitorsquat.com/sitorsquat/home/map

    Et pour retrouver matt, ça ne date pas d’hier mais c’est toujours aussi bon.

    http://www.youtube.com/watch?v=zlfKdbWwruY

    le 13 août, 2010 à 18 h 10 min
     
  • Déboutonnés devant une chiotte si loin de nos dignes aspirations à nous tous humains ne détournons pas notre concentration et notre énergie essentielles à la satisfaction d’un besoin pressant autant que légitime : restons debout et fermons les yeux.

    le 14 août, 2010 à 11 h 11 min
     
  • Voici un lien qui va changer ta vision des wc (ptet même de la vie tiens) à tout jamais : http://freelax.pagesperso-orange.fr/

    le 18 août, 2010 à 7 h 55 min
     
  • Après la lecture du post qui m’a bien fait marrer… Moi, je vote pour la lecture dans les chiottes (on se décomplexe à parler de sexe, mais est-il aussi simple de discuter constipation ? la question me taraude…) En tous cas, il est des jours où avoir de quoi se cultiver dans les toilettes fait tout bêtement passer un temps qui pourrait paraitre fort long.

    Sinon dans le délire des commentaires sur le rébus en question, moi j’y vois deux mots distincts et sans rapport obligatoire l’un avec l’autre : matthieu (mat yeux) et crayonner (craie eau nez)

    Merci pour le blog et le plaisir de lire quelqu’un qui compte, comme moi, parmi ces amis proches sa couette et le reblochon, quelqu’un qui n’a pas honte de dire à la face de ce monde qui s’agite : oui, ne rien faire, c’est tellement bon !

    le 6 septembre, 2010 à 17 h 31 min
     
  • Faire caca c’est comme se libérer d’un grand poids, c’est comme détachez des bull-dogs enragés, c’est comme un feu d’artifice !
    Faire caca c’est comme tout casser, c’est comme avoir un orgasme, c’est l’apothéose d’une poussée perseverante, c’est comme donner la vie.
    Faire caca c’est s’épanouir, c’est détendre un par un chaque trait de son visage, c’est rejeter le côté obscur, c’est évacuer.
    Faire caca c’est vivre, aimer, jouir et mourir.
    Faire caca c’est bon pour l’homme, la femme et l’humanité toute entière….

    Bonne continuation :)

    le 7 septembre, 2010 à 15 h 27 min
     
  • i can has cheeseburger?

    le 6 octobre, 2010 à 9 h 58 min
     
  • Chère,

    Je te découvre grâce à Glamour et te dois un franc merci – économie d’une séance chez mon thérapeute, je ris toute seule à lecture de tes papiers.

    Salt without the pepper

    le 6 novembre, 2010 à 15 h 11 min
     
  • Poulette :
    Ho bin ça, c’est bien gentil!
    Ca fait au moins un bon truc sorti de ce papier (j’ai un énorme problème avec la photo qu’ils ont prise).

    le 6 novembre, 2010 à 18 h 47 min
     
  • Une histoire dans les chiottes visitées par Titiou (j’ai corrigé le copier/coller)
    Chapitre 15 : Commission sanitaire et sociale

    Rapport de visite N° WC12154-15
    Rapporteur : Jean Anatole Christophe Olivier Benoît Deux Laffond
    Date : 15 Novembre de l’année en cours

    Objet : inspection suite à rapport médical

    Bonjour à vous,

    Suite à la visite d’un inspecteur de nos services, veuillez trouver ci-joint le compte-rendu de l’inspection de votre lieu de travail.

    Comme annoncé lors de la visite de M. Walter Conrad Bushet (ci après nommé WC BUSHET) et en respect de la norme TDF-624 qui veut le rappel de l’objet de notre déplacement, notre service a été alerté par la police elle-même alertée par l’hôpital psychiatrique de la présence d’une personne prénommée Florence au sein de leur établissement, amenée à eux grâce à l’ambulance prévenue par un honnête citoyen l’ayant découverte errante dans les rues de Paris et répétant à l’infini des variantes de mats-cils-réglisse-vagues-crotte de nez.

    Selon la procédure ATN-BD-15124 alinéas 1, 3, 5 et 15, nous fûmes donc mandatés pour une visite des lieux supposés de son traumatisme. Par tirage au sort, comme le veut la procédure ATN-BD-13212, WC BUSHET fut désigné. Nous reprenons donc ses enregistrements pour rédiger son rapport selon la procédure d’urgence HP-001 :
    – Mise en évidence du local à défécation de façon ostentatoirement provocante, suggérant la vétusté des lieux et la présence campagnarde dans un milieu urbain contraire à la norme
    – Provocation chaleureuse à l’envie de rester dans les lieux pour cause de lumière douce et intimiste contraire aux règlements prônant l’obligation de résultats rapides et de rentabilité de tout lieu de productivité
    – Affichage abusif de posters à caractère provocateur ayant pour objet de distraire de sa tâche le bon citoyen modèle
    – Point important pour l’enquête en cours : des symboles apparaissent qui laissent suggérer la présence de Florence et suggèrent que sa démence est apparue en ces lieux : voir photo jointe
    – Conformément aux besoins de l’enquête, je m’assieds et observe
    Long silence
    – Ces affiches hypnotiques figent leurs regards en moi. J’ai la sensation étrange d’être envahi…
    – Maman, est-ce que c’est là que papa a jeté Mistigri ?
    – Maman, aide moi, elle ne bouge pas… je n’ose la regarder je vais faire comme tu m’as appris… (bruit de respiration longue et posée)
    (Retranscription d’un chant à faire sur support audio : « une chanson douce »)
    – Je ne veux pas aller chez le docteur, nooooooooooon !
    – Maman, les cités profondes des Dieux oubliés ont-elles accueilli papa ?
    – Laissez-moi, je ne veux pas de ça, pas de laxatifs ! je ne veux pas retourner dedans !
    – Maman ! je vois le code ! ce n’est pas Ph’nglui mglw’nafh Cthulhu R’lyeh wgah’nagl fhtagn ! Je vais le décrypter et je te ramènerai papa ! Oui tu pourras me pardonner
    (Bruit de succion)
    – Mats-yeux-matraque-vague-nez
    – Bateau-cils-bâton-mer-nez
    – Mats-…

    Selon la procédure pour respect de l’environnement, nous stoppons la retranscription à ce stade car nous avons trouvé WC BUSHET errant dans les rues de Paris.

    En vertu de quoi, nos services préconisent la fermeture de votre établissement selon la loi et vous sommons à l’exécution de cet ordre, avant que les Grands Anciens ne pénètrent sur notre monde.

    Dans l’espoir que vous comprendrez l’impérative nécessité de vous vider afin de boucher ce lieu, veuillez agréer Monsieur, Madame, l’expression de mes amitiés profondes.

    J.A.C.O.B.2 Laffond

    le 21 novembre, 2010 à 13 h 05 min
     
  • Aujourd’hui, c’est officiel, je n’ai rien à faire. Quand je dis rien, c’est VRAIMENT rien, genre ‘Je m’emmerde tellement que je pourrai créer la journée de l’ennui’. Et là, idée sublime ‘Si j’allais voir les blogs qu’ils proposent dans Glamour, vu que j’ai vraiment que ça à foutre’. Résultat, je ferme la porte à clef, histoire de pas me faire gauler par qui que ce soit sur des blog de pseudo-cul. Et là, révélation. J’ai ris, encore ris, jusqu’à en pleurer. Vraiment, le premier que je visite est absolument génial. Sur ca je te laisse, j’ai encore ‘De l’internet’, ‘De la photo’ et ‘De la tarte aux pommes’ à lire :)
    Bonne continuation, et… A bientôt ;D

    le 21 novembre, 2010 à 16 h 34 min
     
  • Maya : Merci! Le dimanche, c’est pas le jour du seigneur, c’est le jour de la mort.

    le 21 novembre, 2010 à 16 h 42 min
     
  • Moi je pense que la solution du rebus commence par:
    Mate si l’
    et pis pour la suite… ben un mix de
    baguette/magie/baton/craie vague/eau/tuile/toit/ondule nez/arrete
    ;-)

    le 23 novembre, 2010 à 17 h 13 min
     
  • Je n’ai jamais posté un seul commentaire sur un seul blog de ce vaste espace de misère affective qu’est le web 2.0: mais comme en ce moment ma propre désespérance me pousse à me réfugier dans celle des autres je me lance.
    Personne n’a remarqué dans cette longue liste de commentaires stériles (à part celui de lederf) et informels que l’auteure (l’auteur? l’autrice?) de ce blog avait une ressemblance troublante avec une certaine actrice d’un certain film? Oui, oui cette héro (héroe? héroïne? héroine?) éponyme qui adore savoir combien de personnes jouissent au moment où elle fait des ricochets (ou peut-être que je me mélange les pédales..)
    Allez, allez, faites un effort…
    Oui, ce réalisateur qui a remis le couvert avec un film un peu… jaune?
    Non, vraiment pas?
    Bon alors une charade puisque je ne suis pas encore assez doué pour dessiner des rébus avec de parenthèses et des tirets:
    Mon premier est un prénom récemment utilisé par la Sécurité Sociale pour nommer un site internet (qui sert à quoi déjà?)
    Mon deuxième est au choix une marque de chocolat en poudre ou le rejeton d’un équidé.
    Allez, à la prochaine.
    « Rappelez-vous l’objet que nous vîmes, mon âme, ce beau matin d’été si doux… »

    le 6 décembre, 2010 à 5 h 04 min
     
  • Melle Lecoq, ci-dessous, 2 petits articles Rue89 qui, j’en suis sur, capteront ton attention (a moins que tu les aies deja lus):

    – en rapport avec les sujet: http://www.rue89.com/2010/12/28/le-caca-est-il-lennemi-du-couple-182534

    – en rapport avec ton article Generation D: http://eco.rue89.com/2011/01/05/lettre-ouverte-dune-crevure-neoliberale-aux-jeunes-chomeurs-183644

    le 6 janvier, 2011 à 2 h 59 min
     
  • Aux toilettes, rien de tel que la lecture de http://www.plouctoujours.com qui a d’ailleurs été conçu uniquement dans ce but.
    Pour les pauses café ça marche aussi, du moment qu’on est prêt à réveiller le has been qui sommeille en nous. Réutiliser les expressions ringardes des années 80s c’est certes très risqué, mais « ça vaut son pesant de cacahuètes » croyez moi.
    Pour conclure, alors que l’hégémonie des hipsters parait inévitable, certains auteurs de blogs comme vous sont capables d’intituler une de leur rubrique « Guide des Chiottes ». Rien que pour cela je vous dis « chapeau bas,c’est au poil » et plouc toujours!
    Bravo!

    le 24 octobre, 2013 à 22 h 04 min
     

Poster un commentaire