Citations

Je crois que je suis à un tournant de ma vie.
-Moi, une fois par semaine
 

31 mars 2011

Comment j’ai essayé le sport, part one

Firstement, je vous demanderai poliment de cliquer sur le lien ci-joint qui vous conduira vers un article que j’ai joliment intitulé RIP l’homme occidental.

Segundamente, je n’ai pas posté depuis longtemps et j’en suis contrite.

« Je suis un paumé et j’ai l’intention de rester un paumé jusqu’à 29, 30 ans. » (Vous suivez ou pas du tout ? cf post précédent, enfin… vu mon rythme de publication vous avez le droit d’oublier hein.)

Les lecteurs jeunes hochent la tête en pensant « grave, moi aussi, tout pareil ». Et là, je me gausse devant tant d’innocence et de naïveté. (C’est comme mes amis jeunes qui m’assurent que eux, ils continueront à très bien récupérer des nuits blanches quand ils auront mon âge. Mèbiensur.) Vous ne SAVEZ PAS ce qui vous attend. J’ai z’été jeune moi aussi, j’ai fait la teuf, j’ai rien branlé pendant des années à part ma nouille et celle de mes amis en lisant du Baudrillard. Et c’était bien. (A part que je vivais avec 700 euros par mois en me coltinant des jobs de merde mais bon, lire Baudrillard en fumant des clopes roulées ça n’a pas de prix.) (Sachez que ce post a pour sujet le sport, je le précise parce que ce n’est pas immédiatement évident.)

J’étais perplexe devant les gens plus âgés, souvent free-lance, qui avaient l’air de bosser comme des crevards dans un but assez obscur si ce n’est payer leurs apparts qui étaient beaucoup plus beaux et chers que le mien. J’étais mi-pétri de jalousie parce qu’ils avaient l’air d’avancer dans la vie (c’est-à-dire d’avancer vers autre chose que la prochaine soirée vodka).

Mais je savais que jamais je ne deviendrais comme eux parce que :

1°) j’aime pas travailler,

2°) j’ai besoin de 9h de sommeil par nuit. Pas par semaine comme la plupart des gens qui m’entourent.

tumblr_litggxuOCL1qc4debo1_500

3°) je savais même pas ce que je voulais faire dans la vie. J’avais une espèce de théorie comme quoi il fallait que j’aie lu tous les livres du monde avant de me décider. (Ce qui sous-entend que je pensais aussi que je vivrais éternellement.) (C’est sympa un jeune mais qu’est-ce que c’est con.)

Résultat quelques années plus tard : je bosse comme une tarée. Avant, du temps de folle jeunesse, quand on me demandait comment ça allait, je répondais « j’ai la sensation d’être à un tournant de ma vie, je me demande si toute parole n’est pas profondément rhétorique mais en définitive ça ne serait pas très grave parce que le monde est en-dehors de toute morale et qu’il nous restera à jamais inaccessible. Ah et sinon, j’ai gerbé mes tripes à la dernière soirée, et après Thomas m’a rappelée et je lui ai dit que c’était pas possible mais qu’on pouvait toujours niquer encore une fois. » Maintenant, je réponds « Je suis fatiguée, j’avais un texte très difficile à écrire pour Arte sur l’après cancer du sein, j’espère que je m’en suis bien sortie, c’est pas évident à traiter comme sujet, j’ai pas trop de légitimité à écrire dessus. Sinon, j’ai des projets avec des maisons d’édition mais niveau timing ça va être super chaud de tout gérer. D’ailleurs, ça me fait penser qu’il faut que je vérifie les chiffres de vente de Kata-Sutra. AH… Merde… j’ai oublié de répondre à un mail urgent, excuse-moi. »

Et après, on va me dire que le travail, c’est pas de l’aliénation…

Ce qui nous amène d’ailleurs subtilement à la question que je m’auto-posais en octobre 2009 (comme s’en sont souvenus de fidèles lecteurs que je salue) : A quoi ressemblera ma vie en mars 2011. Bah je pouvais imaginer beaucoup de choses mais franchement pas ça. Ma vie a à peu près autant d’ordre et de cohérence qu’un bordel de transsexuels brésiliens au XIXème siècle. C’est-à-dire un foutoir (de la lexie « foutre » évidemment) où tout est possible et rien n’est clair et il se passe pleins de trucs mais comme les recoins sont obscurs on comprend pas trop quoi.

Mais comment suis-je devenue une forçat du travail ? Il s’est passé qu’on me propose plein de boulots et que j’ai besoin de tous les accepter parce que l’argent ça coûte cher et que mon appart est un palais qui siphonne tout mon budget. Il s’est passé aussi qu’on est généralement mal payés dans la vie. Et là, PAF, je vous file les chiffres de la déprime. On entend souvent qu’avant c’était moins dur parce qu’il y avait moins de précarité, on oublie autre chose, à savoir que l’écart de revenus entre les générations s’accroît. Comme l’expliquait Quentin (Girard) et Louis (Chauvel) : « en 1975, les salariés de 50 ans gagnaient en moyenne 15% de plus que les salariés de 30 ans. Aujourd’hui, l’écart est passé à 40%. » Fucking god… 40% d’écart. Enculés de vieux.

(Le sujet de ce post est toujours le sport, ne l’oublions pas.)

Il faut aussi dire que j’ai sciemment décidé de bosser comme une crevarde jusqu’en juin. Me demandez pas pourquoi, j’en sais rien. Je crois que c’est un mixte entre une remontée de ma période SM, une théorie totalement utopique de « si je bosse beaucoup pendant six mois, après je peux glander pendant un an » et, avouons-le, un début d’addiction au boulot.

Résultat : le week-end, c’est devenu le moment où j’essaie de rattraper le retard que j’ai pris la semaine et surtout, joie du free-lance, la frontière entre travail et loisirs est devenue aussi poreuse qu’une enceinte de protection de centrale nucléaire bulgare (ça vous fait pas flipper vous, l’état des centrales nucléaires bulgares ? Bah ça devrait.)

Bref.

Tout cela engendre une certaine fatigue, fatigue certaine. Du coup, samedi, j’ai longuement réfléchi aux moyens de lutter contre cette fatigue. J’ai fait des listes. (C’était un samedi particulièrement intense du point de vue émotionnel. Faire une liste c’est quand même potentiellement changer sa vie.)

Je me suis notamment dit que « prendre des vacances » ne changerait rien. Le déséquilibre est plus structurel.

Sur ma liste j’ai donc noté : cure de vitamines (pourquoi manger des fruits quand il existe des comprimés à avaler ?) soupes légumes (je me dis qu’en version liquide, les légumes sont peut-être ingérables, mais ça reste à démontrer) sport. On y arrive. Mais ça sera pour le prochain post.

tumblr_liqw9upBxi1qzpzfmo1_500

partager ce post sur: facebook | twitter |

 

 

42 commentaires pour “Comment j’ai essayé le sport, part one”

  • hmm on retrouve « un peu » cette notion de foutoir au niveau du blog…

    le 31 mars, 2011 à 11 h 23 min
     
  • Nonorf : mais ça, c’est normal, c’est voulu. C’est un blog perso pas un blog thématisé.

    le 31 mars, 2011 à 11 h 25 min
     
  • Ce matin, un conseiller de l’apec (oui, j’ai cessé de cherché du travail à pôle emploi… c’était tellement 2010…) m’a dit :
    « vous avez toujours la tête dans le guidon (??) il faut savoir prendre du recul.

    J’ai donc pris du recul, puis la porte de son bureau, puis ma bagnole, et je suis rentré chez moi me coucher…

    Mon conseil donc : « Prend du recul ! »

    le 31 mars, 2011 à 11 h 40 min
     
  • Alfie Bronx : moi, si je prends du recul là tout de suite présentement, j’arrive sur le canapé…

    le 31 mars, 2011 à 12 h 02 min
     
  • AHAHAHAHAHAHAAHHAHAAHAHAHAH

    Je vois très bien ce dont tu parles.
    Je me sens moins seule.
    Merci.

    le 31 mars, 2011 à 12 h 58 min
     
  • Tiens, ça m’amuse d’amener le débat ici.
    En fait, j’ai été très surpris à la première lecture de ton papier sur l’après cancer du sein. Deux choses me gênaient de prime abord : l’emploi du « je » et l’absence volontaire et affichée de témoignages entre guillemets.
    Et puis, j’ai pris le temps de le relire et là, je me suis dit que si on le changeait, on reviendrait à une forme ultra-classique, distante, impersonnelle… Je me suis souvenu du truc que je défends tout le temps : il faut casser les formes et les codes, changer la manière dont on raconte une histoire, il faut que les journalistes aillent sur des thèmes dont ils n’ont pas l’habitude sans reprendre les mauvais tics de leurs prédécesseurs pour proposer une nouvelle approche. Que le lecteur puisse se dire que ce n’est pas le papier qu’il attend sur un tel sujet, que ça le questionne et que ça le force à s’interroger sur leur rapport avec sujet et sur le sujet en lui-même, c’est là que le pari est gagné.
    Voilà, ça a marché sur moi avec cet article. Parce que le simple fait d’être surpris par l’imbrication entre la forme et le fond m’a fait voir le sujet autrement. J’ai même appris des choses. Sur moi et sur le cancer.

    le 31 mars, 2011 à 13 h 15 min
     
  • Super post, tres drole et tellement vrai

    Comme toi, dans ma liste :
    Vitamine : c ‘est fait
    Soupe : c ‘est fait
    Sport : je commence

    Vivement le prochain post sur le sport (euh dans un mois ??)

    le 31 mars, 2011 à 13 h 21 min
     
  • Leo : et du coup, je me sens moins seule aussi ;)

    Coach : ah! Ca m’étonnait qu’on en ait pas parlé de ce papier. Pour les témoignages entre guillements, j’y ai réfléchi pas mal. Pour en mettre, il aurait fallu que je mette des noms, mais des faux noms évidemment (c’est ce que j’avais promis aux intéressées). Mais du coup le « comme le dit Ginette » ça faisait vraiment artificiel, y’avait un truc qui me dérangeait. Donc, j’ai décidé de laisser tomber les citations directes. Pour le « je », pareil, réflexion. Je ne suis pas spécialiste du sujet, je ne suis pas médecin ni atteinte de cancer. Du coup, plutôt que de faire semblant, de contourner le problème, je me suis dit que c’était mieux de l’afficher honnêtement.
    Si t’as appris des choses sur toi et sur le cancer, j’ai largement dépassé mon objectif.

    le 31 mars, 2011 à 13 h 23 min
     
  • Ludovic : mais est-ce que ça marche ? Pour l’instant, j’ai l’impression d’être un tout petit peu moins fatiguée, mais c’est peut-être complètement placebo.
    Pour le prochain post, j’essaie de faire vite. Quand c’est des posts en série, je peux pas attendre un mois, c’est nul.

    le 31 mars, 2011 à 13 h 25 min
     
  • Bravo pour ce post super informatif.

    Donc, dans 5 ans, je suis – à la virgule près – le parfait homme blanc occidental.

    Et il y a des centrales nucléaires en Bulgarie pour de vrai. En tout cas au moins une, j’ai vérifié.

    Par contre, m’étant mis au sport assez récemment, j’aurais aimé avoir un peu plus de précision sur le sujet, mais ce sera pour la prochaine fois alors.

    On a pas le cul sorti des ronces

    le 31 mars, 2011 à 13 h 44 min
     
  • A croire que t’attire que les crevards au vu des autres comz.
    Sport: commencé y’ a 1 mois, je tiens le rythme.

    le 31 mars, 2011 à 13 h 46 min
     
  • David : EVIDEMMENT qu’il y a une centrale en Bulgarie et elle me préoccupe vraiment.
    Pour le sport, à suivre. (Mais tu vas te foutre de ma gueule je pense…)

    laurent : Je veux une bannière « G&G, le blog des crevards et des crevardes ».

    le 31 mars, 2011 à 13 h 58 min
     
  • Titiou :
    – les vitamines : une cure d’un mois tous les 3 mois (ca marche bien)
    – Les soupes de legumes : l’hiver c est tres agreable (en brique c est plus rapide (je suis nul en cuisine))
    – je commence la piscine (4eme séance), physiquement ca va pour l’instant.
    par contre la motivation pour le sport n’est pas evidente. Pourquoi faire du sport ? Qu’est ce que j’y gagnes ? Est ce que mon physique va tenir ? et en plus je suis ridicule en mailot de bain ;-)

    le 31 mars, 2011 à 14 h 20 min
     
  • Churchill : « No sport, never ! » mort à 91 ans avec un cigare dans le bec !

    Pantani : plein de sport ! plein de vitamines ! plein de soupe aux légumes ! à 24 ans il est mort avec l’air d’en avoir 70 !!

    Mais tu feux ce que tu veux… ;)

    le 31 mars, 2011 à 14 h 42 min
     
  • Hors sujet, mais je ne retrouve plus le post avec le loris
    http://tywkiwdbi.blogspot.com/2011/03/uber-cute-slow-loris-video-masks.html
    Désolée pour l’anticorps anti-cute…

    le 31 mars, 2011 à 16 h 09 min
     
  • Ludovic : on a à peu près opté pour le même programme de remise en forme donc :)

    éric : justement pour contre-balancer tous ces trucs sains, j’ai décidé d’augmenter ma consommation quotidienne de cigarettes.

    Abie : ARF… Horreur… Je savais que c’était une espèce protégée et qu’il y avait un problème avec son commerce mais là… Je suis traumatisée. Merci pour le lien en tout cas.

    le 31 mars, 2011 à 16 h 17 min
     
  • En tant que crevard blanc occidental de 35 ans qui n’aime pas travailler, je suis solidaire. Je tiens à le dire.

    le 31 mars, 2011 à 17 h 52 min
     
  • « Ma vie a à peu près autant d’ordre et de cohérence qu’un bordel de transsexuels brésiliens au XIXème siècle. »
    J’ai lu ça, puis j’ai mis l’article en favoris.

    le 31 mars, 2011 à 18 h 37 min
     
  • Agarwaen : crevards de tout l’Occident, unissez-vous.

    Archibald : :) le pire, c’est que c’est vrai.

    le 31 mars, 2011 à 19 h 11 min
     
  •  » Ma vie a à peu près autant d’ordre et de cohérence qu’un bordel de transsexuels brésiliens au XIXème siècle.  »
    inférieur trois accent circonflexe accent circonflexe.

    le 31 mars, 2011 à 19 h 34 min
     
  • Note bien que moi aussi je prends de bonnes résolutions sauf : soupe de légumes = c’est fait, je ne mange plus que ça le week end parce que bon, pourquoi faire autre chose ?
    ET sinon, je me suis dit que j’allais devenir vegan. Je ne suis pas bien sûre de pourquoi je m’inflige ça (parce que j’ai pas grand-chose d’autre à foutre, peut-être).

    le 31 mars, 2011 à 19 h 45 min
     
  • on dirait une khâgne, bis… ça ne finit donc jamais ? (désespoir). c’est horrible je me reconnais, en moins bien, dans le portrait « avant ».

    poster pas souvent est un moyen de donner à chaque article le verni de la rareté. l’article est encore mieux ! on est frustré, on en veut plus !
    sinon, le magnésium aussi, en compléments alimentaires, ça marche !

    le 31 mars, 2011 à 20 h 41 min
     
  • J’ai creusé pour toi le problème des compléments alimentaires : goo.gl/2Sbrq

    et sinon méfie toi le sport mène au suicide (ou presque) : goo.gl/jqYOC

    ///l’objet n’est pas de la pub mais de **te** transmettre ces deux liens -> mon blog a trois visites par moi je ne cherche pas plus de monde, mon appart est trop petit/// bisou

    le 31 mars, 2011 à 22 h 20 min
     
  • petite anecdote (lecteurs de ce blog passez votre chemin, c’est vraiment inintéressant au possible, c’est entre Titiou et moi), je pose le décor :
    – mardi dernier j’ai découvert ton blog
    (j’y vais un peu tous les jours depuis, car je compte bien me taper tout l’historique de ton blog, ça me met de bonne humeur au réveil (je dis pas « le matin » ça me ferait rougir de mentir)
    – jeudi dernier j’ai pris le métro (aucun rapport mais en fait si), fait exceptionnel, je ne le prends jamais because I’m a velo-trotteuse comme beaucoup de parisiennes qui en ont trop soupé des transports en commun depuis leur tendre enfance, et qui sont surtout trop feignasses pour se (re) mettre au sport
    – j’ai donc pris le métro parce que je devais traverser tout paris pour me rendre en banlieue (encore un truc de parisienne, pas capable de dépasser le périf, enfin j’allais au niveau de porte de saint-cloud donc ça restait dans mes cordes) et j’appréhendais l’heure de sortie de bureau (20h) alors qu’en fait y avait personne. DONC j’ai pris la ligne 8, le nez collé dans mon iphone, je lève la tête et là, assise en face de moi… ma blogueuse du moment, et oui, tu es une vraie star, ça m’aurait fait le même effet si ça avait été qq d’archi connu ;) et comme je venais de lire ton post sur ton apparition plateau télé désir/tabou/curé/rabbin ahah j’ai rigolé sous cape.
    … tout de même, sacrée coïncidence, le monde est vraiment petit
    Sinon oui nous les free-lance on a vraiment une vie de merde à bosser comme des chiens pour payer notre micro-appart et même pas en profiter pour partir en vacances, alors qu’en vrai on aime notre boulot mais bon à quoi ça sert tout ça quand même.
    En revanche je suis bien trop fatiguée pour me mettre au sport…
    J’aurais encore plein de choses à dire sur les vitamines, le travail, les bordels de transsexuels brésiliens, les centrales nucléaires bulgares, mais bon c’est un peu ton blog, et je préfère te lire et partager dans l’ombre. Et puis j’ai tout ce travail de freak-free qui s’accumule et le temps qui file à toute allure.
    En tous les cas, « j’adore ce que vous faites » mademoiselle, et j’attends comme beaucoup les prochains posts, bien que moi-même je n’arrive pas non plus à tenir un rythme décent sur mon (mes) blogs ces derniers temps…
    (purée il est long mon com. désolée)

    le 31 mars, 2011 à 23 h 08 min
     
  • Sailor : si tu veux, je t’offre cette jolie métaphore.

    Jungle Ju : est-ce que tes bonnes résolutions impliquent un effort sur-humain comme faire du sport ?

    magui : si, ça finit un jour mais on sera trop vieux pour en profiter.
    Il me faut un combi magnésium/vitamines.

    nfkb : TROB1 ton post sur les vitamines! (A un moment, j’ai quand même cru que t’étais un grand malade avant de voir qu’en vrai t’es médecin) (on est né la même année. (ça n’a aucun intérêt, je sais).

    melopapilles : hello, welcome. Alors d’abord comment tu es tombée sur mon blog ? (simple curiosité, j’aime bien savoir comment les gens atterrissent ici). Ensuite, OUI c’était moi. (comprendre = voyez les gens comme mes photos sont fidèles, ici on ne vous ment, pas d’arnaque.) Et même que je devais porter une petite robe rouge. (Que j’avais achetée la veille.) Et donc la question c’est : comment t’as trouvé ma robe ?

    le 31 mars, 2011 à 23 h 50 min
     
  • @Titiou : et je l’accepte, avec honneur, merci beaucoup. D’autant plus que j’affectionne les bordels et le 19eme siecle.

    le 1 avril, 2011 à 0 h 13 min
     
  • « La peur de l’ennui est la seule excuse du travail. »
    Jules Renard

    Donc, Mlle Lecoq, plus les annees passent, plus tu t’emmerdes, plus tu bosses CQFD

    le 1 avril, 2011 à 1 h 15 min
     
  • je suis tombée sur ton blog via le billet « Usual Suspects » de Monsieur Lam qui faisait ton éloge parmi d’autres.
    En effet pas d’arnaque, tu as autant de cernes qu’en photo (sans vouloir te vexer hein, je dois en avoir à peu près autant ;)
    je suis pas trop super vigilante sur les looks, je me souviens pas vraiment du détail de la robe rouge, si ce n’est qu’en effet maintenant ça me revient que tu portais une jupe (une robe donc, mais bon t’avais un blouson hein donc pareil) et que, va savoir pourquoi, ça m’a surprise. Idem, sans offense !

    le 1 avril, 2011 à 1 h 42 min
     
  • L’humain est de la matière première pour l’humain.Il en vient maintenant à se raffiner, s’épurer pour se rendre plus rentable.

    le 1 avril, 2011 à 3 h 15 min
     
  • J’me disais aussi que rien que dans le dedans du titre ça puait l’arnaque cet article et que nous les lecteurs assidus, cool comme nous sommes et ben qu’on lit jusqu’à le bout dudit article.
    Mais bon.
    Mes conseils pour commencer le sport:
    – Prendre l’ascenseur – escalator dès que possible.
    – Fumer et/ou boire. (Pas nécessairement pour s’hydrater.)(Et surtout pas en même temps.)
    – Manger salé et/ou sucré et/ou gras. (Manger: oui, sinon on meurt.)(Et finalement c’est remise en forme ratée.)
    Bon courage!

    le 1 avril, 2011 à 3 h 54 min
     
  • IL y a « le corps amazone » a ce sujet

    le 1 avril, 2011 à 9 h 55 min
     
  • je suis ce blog via flux rss, et cela ne marche plus.

    le validateur de flux rss m’indique des erreurs de parsing XML.

    Je ne sais pas si tu peux y faire quelque chose, mais ça serais top. sinon continu comme ça, c’est un vrai plaisir.

    le 1 avril, 2011 à 10 h 49 min
     
  • Bin spur que ça implique faire du sport. Attends, j’ai même été à un cours de danse une fois au début de l’année (parce que c’était gratuit).
    Après j’ai décidé que j’étais pauvre pour ne pas y retourner (c’est toujours pratique comme excuse, de même que pour mettre dans les cagnottes au boulot pour les gens qui font des trucs que je ne ferais jamais, comme avoir un bébé ou partir en retraite).

    le 2 avril, 2011 à 17 h 19 min
     
  • Bon, je suis allé lire l’article sur Slate et j’ai mis un commentaire.
    Par contre, celui du cancer du sein, je n’y suis pas allé, j’ai des nouvelles de par ma famille ( no comment).
    Je ne vous crois pas quand vous dites que vous allez faire du sport.
    Papy qui vous lit va vous dire une chose qu’il ne dirait pas à sa fille:
    Pour récupérer de la fatigue, il existe trois solutions:
    La sexualité, les massages ou le sport.
    Alors quand vous dites que vous allez faire du sport, je m’interroge ………..
    En attendant, prenez bien soin de vous , et surtout, continuez à écrire, car , comme disait Confucius : l’homme qui trouve un travail qui lui plaît n’aura plus jamais à travailler de toute sa vie ………….

    le 3 avril, 2011 à 2 h 12 min
     
  • tu te rends compte que Michel Houellebecq a peut-être pris connaissance de ton existence avec cet article dans slate ?

    le 3 avril, 2011 à 14 h 22 min
     
  • Pour ton article sur slate, sur lequel il n’y a pas beaucoup de commentaires, j’ai hésité à répondre sur le site. Mais je me dis que c’est pas adapté.
    J’aime bien ce format, sans nécessaire conclusion définitive. La mort de l’homme blanc occidental est peut-être là aussi, dans cette absence de vérité unilatérale et certifiée par un expert à qui on ne pourrait pas répondre. C’est une analyse féconde, par son incomplétude par le dialogue qu’il est nécessaire de créer en dehors de l’article, pour le faire vivre. Donc quelque part il fait rêver presque, peut-être comme les bouquins, et le commentaire, écrit, parait un peu vain. On touche peut-être là à une limite du web (?).

    le 3 avril, 2011 à 18 h 33 min
     
  • Impatiently waiting for part 2 :P

    le 4 avril, 2011 à 15 h 45 min
     
  • j’avais arrêté de bosser pour les mêmes raisons que toi…
    pff le truc de merde qui est arrivé, on a acheté une maison, genre vieille, avec des travaux à faire dedans…
    plus d’excuse possible, il faut que je bosse et pour la payer et dedans aussi…
    Moi qui voulais te demander pourquoi les gens qui ne bossent pas te fascinent, je comprends mieux maintenant :D
    J’imagine que Pierre Carles n’a plus de secret pour toi!
    gambate!!!!!!!!!!!!!!!!!

    le 4 avril, 2011 à 15 h 51 min
     
  • Je ne sais pas vraiment pourquoi tu te fais taillader comme ça dans les commentaires sur « RIP l’homme occidental ». Tu as des ennemis ou quoi? J’ai trouvé ton analyse juste (même si je n’ai pas lu le Coe). Mon seul bémol concerne le fait qu’il est difficile de généraliser cet « homme perdu dans le 45/55 ans » sur le reste des hommes de la même génération et ce parce que deux romans décrive ces « no héros »…
    Toujours un plaisir de te lire au demeurant.

    le 5 avril, 2011 à 0 h 20 min
     
  • Je découvre en passant ce blog si joliment écrit et rempli de lecteurs… Je l’ai connu par une émission de France3 sur la pornographie, animé par Frédéric Taddei. Mais j’avoue ne pas avoir saisi le pourquoi de votre intervention dans cette émission.
    J’ai vraiment essayé le sport et j’aime ça!!! Je vis mes instants comme des découvertes de nouvelles sensations. Certes, il y a de la souffrance, mais il y a moulte satisfactions!!! (clarté d’esprit, bonnes nuits, engagement de soi….)

    le 5 avril, 2011 à 11 h 20 min
     
  • J’ADORE le post et le blog (que je découvre) !

    Et j’dois dire que j’suis assez d’accord sur le sport ! :-/

    le 6 avril, 2011 à 0 h 35 min
     
  • Je découvre le blog, que je m’empresse de suivre ! La suite la suite

    le 6 avril, 2011 à 13 h 40 min
     

Poster un commentaire