Social

fil rss girls and geeks girls and geeks sur facebook girls and geeks sur facebook

Citations

Je crois que je suis à un tournant de ma vie.
-Moi, une fois par semaine
 

Cam

tartine

30 septembre 2013

Ce moment gênant où…

Attention, ceci risque d’être un post segmentant puisque nous allons y parler gynécologie.

Et voici : j’ai testé la Moon Cup.

“Ah NON PAS TOI!!”

Si.

Moi.

J’assume.

(Ami masculin à qui les meufs qui t’entourent n’ont pas daigné faire ton instruction gynéco, sache que la Moon Cup c’est l’alternative aux tampons ou serviettes, en gros c’est un mini-entonnoir en simili plastique que tu te mets dans la chatte pendant tes règles, qui “recueille” ton sang comme la rosée du matin et que tu vides dans l’évier avant de le remettre.)

La première fois où j’en ai entendu parler, c’était y’a déjà quelques années (je crois même que j’étais en CDD à slate, soit la dernière fois de ma vie où j’ai accepté de signer un contrat avec des horaires contraignants pour mon biorythme). Et d’entrée de jeu, comme je suis quelqu’un de profondément pas ouvert d’esprit, je l’ai rangé dans la catégorie “objets hippies pseudo écolos relous” juste à côté des couches pour bébés lavables et du compost pour appartement.

Parce qu’à l’époque, sur les sites américains, on nous le vendait comme un truc écolo. Aies tes règles mais sois amie avec la planète. Un tampon hygiènique jeté = un papillon amazonien qui disparait.

Autant d’arguments qui ne portaient pas sur moi. Parce que j’aimais les tampons. Le tampon était l’avenir de la femme, la promesse d’un monde meilleur où l’égalité salariale homme/femme serait chose acquise.

Et puis, des praticiennes de la moon cup ont commencé à me tenir un autre discours, discours merveilleusement résumé dans cette vidéo de madmoizelle.


Pourquoi faut-il passer à la cup (coupe… par madmoiZelle

Retenons que la Moon cup ne se sent pas. Et moi je suis toujours gênée par les tampons. Notamment parce que j’oublie (= j’ai la flemme) de les changer toutes les 4 heures comme indiqué sur le mode d’emploi. Donc, lourd de quelques litres de sang, ils finissent par glisser et se coïncent dans le coude du début du vagin, donc ça fait chier.

(On est entre spécialistes hein, on sait tous que le vagin fait un genre de coude.)

Second point d’importance : l’odeur. Perso, je pensais que c’était les règles qui puaient la mort. Mais voilà qu’on me dit que c’est l’équation tampons + règles qui pue (ou serviettes). Ok. Je demande à voir.

Enfin, il y a le problème des mythes urbains que se racontent toutes les gamines en 6ème, cette histoire affreuse (qui est systématiquement arrivé à la copine d’une grande soeur) de tampon perdu aux fins fonds d’un vagin et d’opération chirurgicale pour aller le récupérer dans l’utérus entrainant une stérilité à vie. Grâce à cette histoire, j’ai développé l’angoisse semi-permanente d’oublier d’enlever mon tampon avant d’en mettre un autre. J’ai quand même le souvenir d’être au ciné avec un pote et de le forcer à quitter la salle avec moi pour m’accompagner aux toilettes parce que brusquement, en plein film, j’ai commencé à me demander si j’avais pensé à enlever mon vieux tampon.

J’ai aussi appelé, ivre, des amis étudiants en médecine pour leur demander “qu’est-ce que je sentirais si j’avais 2 tampons dans la chatte ?”

Donc si la Moon Cup peut régler ces problèmes réccurents dans ma vie, je dis oui.

Premier jour des règles : j’hésite et puis finalement je me rabats sur mon bon vieux tampon. J’ai pas les couilles de me lancer ce jour-là dans une grande aventure gynécologique.

Deuxième jour des règles. Je me réveille comme si c’était Noël. Je vais enfin tester ma Moon Cup. Je lis attentivement le mode d’emploi – c’est un peu compliqué le matin au réveil. J’entrave que dalle. Ils parlent de faire des tours à 360 degrés pour provoquer l’effet ventouse souhaité. Personne ne m’a parlé de l’effet ventouse. Je sens que je vais faire une connerie. Et puis je m’admoneste. Ca ira, ma chatte en a vu d’autre(s). Je plie le truc, je me le fourre dans le vagin. Et voilà.

Je n’ai aucune idée de comment je vais retirer le bidule dans 10 heures (OUI 10 heures de tranquillité). Je verrai à ce moment-là.

Et là, brusquement, je suis reprise de ma vieille angoisse : est-ce que j’ai bien enlevé mon tampon de la nuit ?

 

 

Je m’auto-explore le sexe et putain… je sens le cordon du tampon.

Non.

Putain.

La conne.

Toute à l’euphorie de la nouveauté, j’avais oublié ce putain de tampon.

Je me suis retrouvée de bon matin dans ma salle de bain avec dans la chatte un vieux tampon usagé ET une moon cup. Et absolument aucune envie de passer ma journée aux urgences gynécos. (Je suis allée aux urgences y’a trois semaines pour récupérer Ondine à moitié morte mais elle l’a déjà raconté là.)

J’envisage de me faire enregistrer dans le Guinness pour soit 1°) elle arrive à mettre l’intégrale de Proust dans son vagin. (Parce que concrètement, à ce moment-là, j’avais l’impression d’avoir une chatte où je pouvais faire rentrer n’importe quoi) soit 2°) record mondial de la connerie gynécologique.

Je suis grave quand même. Je passe 15 ans dans la terreur de mettre 2 tampons, j’arrête les tampons précisément à cause de cette terrible trouille et bam, je fais LA connerie.

Je ne sais même pas comment j’ai fait ensuite. Dans la panique, tout s’accélère. J’ai cherché avec mes doigts et j’ai tiré sur tout ce qui dépassait. Je pense que si j’étais tombée sur un bout d’intestin qui trainait par là, je l’aurais sorti de force vu mon niveau de motivation à cet instant précis. Bref. Par un miracle inexplicable, j’ai réussi à tout ressortir. Et j’ai pu remettre ma Moon Cup tranquillement. (Je suis assez opiniâtre.)

Du coup, 10 heures plus tard, quand il s’est agi de la retirer, perspective qui le matin même me faisait super flipper, j’étais plutôt tranquille. Sauf que bah non. Le matin, ça avait pas eu le temps de ventouser et puis y’avait le tampon qui devait gêner le processus. Par contre, le soir, ça avait dû ventouser à mort.

Arrêtons-nous une seconde sur ce principe de ventouse. Moi, avant, je pensais que la coupe menstruelle, ça fonctionnait comme un entonnoir :

entonnoir

Mais en vrai, ça se rapproche pas mal de ça :

ventouse

J’ai galéré pendant 10 minutes à déventouser le truc, en me disant que vu comment le bidule était accroché, si j’y allais trop fort, j’avais un bout de paroi vaginale qui allait partir avec.

J’ai fini par réussir mais ça m’a un peu fait flipper. J’ai mieux compris ce que voulait dire le “pour utiliser la Moon Cup, il vaut mieux être à l’aise avec son corps” = aimer se fourrer des trucs dans la chatte et jouer à aller les chercher. La Moon Cup, c’est un peu le Où est Charlie de la gynécologie.

Du coup, pour l’instant, je ne sais pas quoi en penser. J’avoue qu’entre le moment où tu la mets et celui où tu l’enlèves, c’est complètement génial. Mais j’ai pas non plus envie de me galérer à chaque fois pour l’enlever. J’imagine que je vais prendre le « coup de main » – en même temps, vu d’où je pars, je ne peux que m’améliorer. (Hypothèse : j’ai pris un modèle trop grand. J’ai suivi les instructions de “si un enfant est passé par ton vagin, prends la taille 2” mais j’avais quand même un doute.) (Faudrait que je commande un autre modèle pour comparer.) Mais ne vous inquiétez pas, je ne manquerai pas de vous faire part de la suite.

Bref. En un sens, ça tient toutes ses promesses à condition d’avoir un QI supérieur à 32.

PS : un de mes plaisirs coupables dans la vie sur internet, c’est de passer mes soirées à regarder chezlegygy qui compile le meilleur du meilleur de doctissimo. Mais là, j’ai un peu l’impression d’être passée de l’autre côté de la barrière.

 

Avant de nous quitter, faisons une pause promotion pour vous. Vous lecteurs, vous faites des trucs dans votre vie.

L’une d’entre vous fait un tumblr sur sa vie d’alcoolique délurée intitulé gueuledewood et ça m’a fait rire (surtout ça LA)

Deux autres, un couple, (oui j’ai des couples de lecteurs, j’aime bien, ça me rappelle quand je trouvais les paires au Memory) ont créé un jeu de carte pour pécho : le dragobar. En gros, il faut conclure avec votre voisin de gauche sans vous faire draguer par celui de droite (j’y vois une métaphore de la Vie). Je l’ai pas testé mais ils sont tellement sympas que ça doit forcément être bien.

partager ce post sur: facebook | twitter |

 

 

63 commentaires pour “Ce moment gênant où…”

  • et ça se fourre bien dans la chatte ? Ça a l’air énorme, ça me fait un peu flipper pour mon petit vagin par lequel aucun crâne d’être vivant n’est passé…

    le 30 septembre, 2013 à 22 h 32 min
     
  • Moi j’ai lâché l’affaire au bout d’un cycle. Avant je flippais que mon tampon ne « déborde » (jme comprends) après j’ai dû vivre avec l’angoisse de ma Mooncup ne déborde (je trouve pas ça super étanche pour le coup) (ou j’ai un très gros vagin).
    Tiens-nous au jus.

    le 30 septembre, 2013 à 22 h 33 min
     
  • T’es plus forte que moi. Quand j’ai prononcé ce terme et qu’on m’a répondu « non putain, pas toi », j’ai pas cherché à aller plus loin (pardon).
    Mais j’ai envie de tester. Pour la science. Et l’effet ventouse. On rigolera bien avec mes futurs petits-enfants quand je leur raconterai.

    le 30 septembre, 2013 à 22 h 42 min
     
  • Copine de galère ! Bon, pas la galère duo tampon/coupe mais la galère « putain de bordel j’arrive pas à l’enlever, ça tient trop bien, en plus j’ai les doigts qui glissent, j’arriveee paaaas ». La première fois que j’ai voulu l’enlever, après 15 minutes d’énervement, j’ai capitulé et remis ma culotte la coupe toujours en place, je me suis lavée les mains, j’ai re-cherché sur google le mode d’emploi, je suis tombée sur des attentions genre « si vous tirez trop fort, vous pouvez vous arracher les entrailles » mais à part ça rien de neuf, en gros il faut juste tirer, j’ai envisagé de demander à mon mec de m’aider mais je me suis retenue, je suis donc retournée au toilette, j’ai soufflé un grand coup, et en à peine 10 minutes, j’ai réussi à l’enlever. Transpirante, épuisée, mais j’avais RÉUSSI ! Autant dire que les jours d’après, j’ai remis des tampons.

    Le mois d’après, j’ai réessayé, et j’ai regaléré à l’enlever (exactement la même histoire : 15 minutes de bataille, pause pour respirer un coup, 2ème essai concluant mais pas franchement rapide).

    J’avoue que j’ai pas retenté depuis, c’est trop épuisant moralement et physiquement !

    le 30 septembre, 2013 à 23 h 05 min
     
  • K-moule : le problème c’est pas de le mettre, c’est assez souple, tu le plies (quoique ça demande un peu d’entrainement aussi) c’est vraiment de l’enlever

    Perdita : prends la taille 2 alors ? Chez moi c’est hyper étanche vu que ça semble fusionner avec la paroi vaginale.

    N. : vas-y, teste et viens raconter tes galères! On va bien rigoler.

    annso : 1°) tu me rassures, j’avais l’impression d’être la seule demeurée à avoir du mal à l’enlever! Dans les quelques articles que j’ai lus sur le sujet, elles disent toutes « oh, trop facile! » 2°) mais tu me fais flipper. Je pensais que j’allais galérer que la première fois…

    le 30 septembre, 2013 à 23 h 13 min
     
  • Pour annuler l’effet ventouse, il faut pincer la base de la cup, comme ça l’air passe et ça sort tout seul ! ;)
    Sinon, c’est une vraie révolution ce truc ! On peut enfin être tranquille plus de 4h et on peut enfin aller à la piscine sans avoir peur qu’un bout de ficelle vienne dire bonjour au peuple !

    le 30 septembre, 2013 à 23 h 14 min
     
  • Il m’a fallu 3 cycles pour être tout à fait à l’aise. Il existe ce site super, avec un forum, en cas de soucis (genre ça ventouse pas top, ou du mal à la retirée) http://www.easycup.fr/index.php

    le 30 septembre, 2013 à 23 h 16 min
     
  • Grande utilisatrice de mooncup, j’ai voulu passer un cran au dessus dans le fourrage d’objets bizarres dans le vagin. J’ai essayé ça : http://www.beppy.com/fr/
    Ca permet de faire l’amour pendant les règles, sans laisser de traces sur les draps ou le zguegue du bonhomme. L’insertion est aisée, mais le retrait… Il faut imaginer un machin en mousse (donc mou) qui a été bien bien plaqué tout tout au fond du vagin par va et vient du membre viril. Pas de ficelle, pas de tige, rien pour l’attraper. Et le vagin c’est super grand en fait.

    Voilà voilà, pour celles qui sont tentées par les expériences extrêmes, je conseille ça…

    le 30 septembre, 2013 à 23 h 23 min
     
  • Pour ne pas qu’il y ait l’effet ventouse, il faut pincer la base de la cup au moment du retrait… par contre, je ne connaissais pas la rotation pour la créer.
    Pareil au début je me demandais c’était quoi ce truc de fou et maintenant je suis fan (surtout que depuis que numéro 2 a quitté mon utérus pour être remplacée par un stérilet en cuivre et que du coup, mon petit nom, c’est chute du Niagara les 2 et 3e jour du cycle…. genre, 1 tampon de l’heure….)

    le 30 septembre, 2013 à 23 h 33 min
     
  • Mythe urbain du tampon perdu au fin fond du vagin : je l’ai fait (j’ai fait tellement de chose avec ce vagin..).
    Au bout d’un mois de perte très liquide et marron foncé, très odorante, j’ai commencé à m’inquiéter et j’ai donc exploré mon vagin en profondeur : j’y avais oublié le tampon des dernières règles. Et donc étant réglée, je mettais 1 tampon dans le vagin depuis une semaine, en plus de l’autre, perdu dans des contrées reculées. Que du bonheur.
    J’ai aussi baisé avec un tampon, sans que mon copain ne s’en rende compte d’ailleurs.
    Une autre fois je vous parlerai de ces vers que j’ai eu dans le vagin. Et une autre fois je vous parlerai de comment j’enduisais mes tampons dans de la margarine pour qu’ils rentrent mieux parce que j’étais « vierge ».

    Sinon la mooncup c’est la vie. Par contre j’ai beaucoup plus galéré à la mettre qu’à la retirer.

    le 30 septembre, 2013 à 23 h 33 min
     
  • Tu oublies de parler de l’etape « desinfection » plus precisement ce moment où la meuf se sert de la petite casserole dans laquelle tu fais tes oeufs durs pour faire bouillir sa mooncup…

    le 30 septembre, 2013 à 23 h 39 min
     
  • Comme dit Amélie, il suffit de pincer la cup et ca s’enleve tout seul (il vaut mieux être assise sur le trône par contre, sinon on met du sang partout). Aucun besoin de tirer à fond!

    Sinon je n’ai jamais eu d’enfants et j’ai pris le modèle 2 quand même dans l’espoir de pouvoir le laisser dedans plus longtemps. Je n’ai jamais eu aucun souci :) Bref ne desespérez pas, dès qu’on a trouvé comment le mettre et l’enlever c’est rapide et juste divin de ne pas devoir y penser pendant tout une journée!

    le 30 septembre, 2013 à 23 h 57 min
     
  • J’attends impatiemment le commentaire

    « I can fap to this. #focus « 

    le 1 octobre, 2013 à 1 h 45 min
     
  • ça me rappelle quand j’ai essayé de mettre des lentilles. Très chiant à enlever sans se rayer l’oeil.

    le 1 octobre, 2013 à 2 h 17 min
     
  • Je ne sais pas si au milieu des commentaires, tu vas suivre ce que je te dis mais :
    Effet ventouse, donc.
    Pour annuler l’effet ventouse, il faut créer un espace.
    Donc tu repères la base de la cup et tu glisses un doigt le long de icelle. Ça fait entrer de l’air, chpops, plus de ventouse, tu pinces le truc à la base, ça sort tout seul, c’est magique.
    Réponse au premier degré, ptêt que cette aventure t’est arrivée il y a 4 mois et que depuis, tu ressors ça les yeux fermés !

    le 1 octobre, 2013 à 7 h 29 min
     
  • @Perdita : il faut savoir localiser son col pr vérifier la bonne mise en place :) après faut aussi se dire que tu as déjà un peu de sang sur les parois vaginales qd tu mets ta cup et que les sécrétions naturelles nettoient un peu, d’où la sensation de pas top étanche (sauf que si tu l’as bien mise (90% des cas), ben ça fuit pas :))
    Après pour le retrait on peut aussi glisser un doigt le long de la coupe pour annuler l’effet ventouse, et pour la faire descendre, « pousser » par le vagin ça aide.

    C’était la minute explore ton corps ;)

    le 1 octobre, 2013 à 8 h 20 min
     
  • Normalement l’effet ventouse est contrarié par les « micro-trous » mais ils se retrouvent parfois bouchés par des résidus ou ne suffisent pas toujours… Avant de tirer sur ta cup pour la retirer, il faut que tu décolles la cup à un endroit de ta paroi vaginale, normalement tu entends un petit bruit « fiiiouuuup »et c’est là que tu dois faire preuve d’adresse pour la retirer en la maintenant « debout », sachant que ta pression sur la cup réduit le volume contenant… sinon, SPLOUF. Courage :)

    le 1 octobre, 2013 à 9 h 06 min
     
  • Pour annuler l’effet ventouse, tu fais comme avec n’importe quelle ventouse (genre les bocaux Le Parfait): tu fais rentrer un peu d’air. Donc soit tu plies ta moumoune de la même manière que tu la plies pour la mettre, et tu la retires. Soit tu glisses un doigt entre la paroi du vagin et la cup. C’est vraiment un coup à prendre, mais ça vient très rapidement.
    Ca vaut la peine d’insister, je ne connais personne autour de moi qui regrette et on s’y est toutes converties les unes après les autres.

    le 1 octobre, 2013 à 9 h 36 min
     
  • Ça fait deux cycles que je teste, et c’est l’arc-en-ciel dans ma châte, je suis même contente d’avoir mes règles !

    Mais perso, juste pincer le bas de la coupe ne me suffit pour faire venir la coupe, alors j’ai trouvé le combo parfait :
    -être détendue du zgeg. Avoir fait pipi avant, chanter une chanson, penser à autre chose, etc…
    -saisir ce qu’on peut saisir de la coupe, puis pousser avec le vagin et là MIRACLE la coupe avance un peu. On peut alors la tenir bien fermement par la base, on tire la coupe en continuant de pousser et Plop ! c’est sorti.
    On rince à l’eau fraîche, on remet et c’est reparti pour un tour.

    le 1 octobre, 2013 à 9 h 41 min
     
  • J’ai ri (mais ça me donne moins envie de tester, car oui, ça m’a traversé l’esprit – à défaut du reste, il faut bien commencer par quelque chose)

    le 1 octobre, 2013 à 10 h 03 min
     
  • J’ai aussi succombé à la Divacup… par contre, moi, j’ai fait des essais « à blanc » pour être certaine d’être capable d’utiliser ce machin le jour J. Du coup, aucun soucis le premier jour de mes règles… Alors un conseil, entraîne-toi en dehors de la période de règle. Comme ça ne dessèche pas le vagin, tu ne prends aucun risque. Moi qui ne supportais pas très bien les tampons pour cause de « derme hyper sensible », j’ai plus de problème avec ça.

    le 1 octobre, 2013 à 10 h 08 min
     
  • Absolument génial cet article! J’envisage sérieusement de m’y mettre mais le moment du retrait me fait flipper – pour tout te dire, j’ai même du mal avec les tampons, que ce soit pour les mettre ou pour les enlever (oui, même ceux avec applicateurs, et oui, même malgré la ficelle).
    Du coup je m’étais dis que je testerai la Mooncup quand j’aurais (un jour) (hypothétiquement) enfanté et que plus rien ne me ferait peur question fluide et trifouillage dans le vagin.
    Du coup, ton expérience me peine beaucoup, parce qu’apparemment cette fabuleuse aventure qu’est la maternité ne t’a empêchée de galérer toi aussi. Damnit. J’ai très peur.
    Cela dit, je pense en commander une en abandonnant l’excuse de « si un jour j’ai un enfant je deviendrai automatiquement une pro de la cup ». Si tu peux nous tenir au courant, ce serait super :)

    le 1 octobre, 2013 à 10 h 09 min
     
  • Pareil pas de problème pour la mettre mais l’internet m’avait dit que le vrai challenge c’était le retirage. Comme j’aime les défis cons quand je suis bourrée, j’ai essayé dans un bar (dans les toilettes du bar einh, j’aime les défis mais je sais me tenir), impatiente, quelques heures après. Sans problème. Par contre quand je suis pas bourrée, c’est quatre heures tordue dans la baignoire et des jets de sang hasardeux. Pas encore convaincue donc.

    le 1 octobre, 2013 à 10 h 15 min
     
  • pour le record mondial de la connerie gynécologique, y a de la concurrence… et de la sérieuse : http://www.alorsvoila.com/5-fruits-et-legumes-par-jour
    mais merci, tu m’as donné envie d’essayer quand même! et ça c’est dit par la fille qui a TOUJOURS galéré pour retirer ses trucs : 45 min pour la première bande de cire à épiler / 30 min PAR OEIL pour les lentilles de contact…

    le 1 octobre, 2013 à 10 h 22 min
     
  • J’ai recu ma Mooncup hier, tres excitée par l’idée d’essayer lors de mon prochain cycle mais maintenant, grace a toi, JE FLIPPE!!
    A vrai dire, les solutions apportées dans les commentaires me rassurent mais bon, quand meme… Je vais ptet essayer « a blanc » tiens.

    le 1 octobre, 2013 à 11 h 26 min
     
  • Adoptée un temps, mise au placard depuis les grossesses tu me donne envie de ressortir ma cup en espérant que la taille convienne encore !
    Sinon je suis VRAIMENT heureuse de découvrir que je ne suis pas la seule a avoir peur une fois sur deux de laisser un tampon au fond de la grotte… Ça rassure, merci titiou !

    le 1 octobre, 2013 à 11 h 28 min
     
  • J’ai deux questions :
    Est-ce que placé à l’envers dans le vagin, ça peut servir de préservatif ?
    Est-ce que placé sous l’anus, ça peut servir pour faire un 2 girls 1 cup ?

    le 1 octobre, 2013 à 14 h 16 min
     
  • Après lecture de tous les commentaires, je vois que personne n’a suggéré l’option « pousser », bref se détendre quoi. Il est vrai que je me suis mise à la moon cup quelques mois après avoir accouché et surtout après avoir appris à dialoguer avec mon périnée, lors des séances de rééducation. Mais je pense que c’est à la portée de toutes, en fait il faut détendre son périnée au niveau du vagin, comme on le détend plus loin en allant à la selle (z’avez jamais laissé échapper un tampon dans ces circonstances? c’est le même principe)…. cela permet de le faire glisser vers le bas et d’attraper plus facilement le font de la coupe….
    et sinon effectivement faire des essais en dehors des règles, puisque effectivement cela n’a pas d’effet indésirable et cela permet d »avoir en moins le stress d’en mettre partout…. sinon, assise sur le bord de la baignoire c’est aussi moins stressant (quand on a une baignoire).

    le 1 octobre, 2013 à 14 h 34 min
     
  • Hahaha magnifique ; d’autant plus que je l’ai lu juste avant d’aller chez le gynéco, lequel a pris une dame en urgence car elle « n’arrivait plus à retirer une petite éponge coincée ». ça plus ton article : je reste aux tampons et consorts :-D

    le 1 octobre, 2013 à 16 h 33 min
     
  • Mon Dieu, j’ai eu tellement peur lorsque j’ai lu que tu avais oublié ton précédent tampon ! C’est également une de mes grosse phobies (juste entre les requins et les araignées).
    Personnellement, la Cup je me sens pas encore prête à tenter (l’effet ventouse me fait particulièrement flipper).

    Bref, je reste dans la team tampon pour l’instant ;)

    le 1 octobre, 2013 à 17 h 21 min
     
  • J’utilise une cup depuis plus de trois ans et ça change complètement la vie (n’ayons pas peur des mots).

    Oui il y a un coup à prendre mais en même temps, mettre un tampon ou un pénis ou n’importe quoi dans son vagin, ça vient pas du premier coup non plus. Comme ça a été dit dans des commentaires précédents, il suffit de faire le combo gagnant pousser + pincer pour la dégager. Et tirer sur la ficelle du tampon pour l’enlever (suffit qu’en plus il soit un peu sec si c’est le début ou la fin du cycle), c’est pas super agréable non plus dans mon souvenir.

    Citons en vrac dans les avantages outre le côté confortable : n’assèche pas, ne laisse pas de résidus à l’intérieur, peut-être mis avant que le cycle commence et à la fin quand il n’y a plus que quelques gouttes sans douleur, favorise les cunnilingus (la ficelle c’est pas très apétissant), largement plus pratique dans bien des situations: camping, voyage, nuit à l’extérieur de chez soi…

    Bref c’est un SCANDALE que ça ne soit pas présenté systématiquement comme alternative par nos gynécos/médecins et que ça ne soitpas vendu en grande surface.

    le 1 octobre, 2013 à 17 h 54 min
     
  • J’ai adoré cette vidéo, comme beaucoup de trucs de Mad d’ailleurs. Je ne me suis pas encore lancée…
    Merci pour l’info anatomique du coude du vagin. Oui, c’est hyper désagréable comme sensation !
    Demain, j’en achète une !

    le 1 octobre, 2013 à 17 h 55 min
     
  • Comme ça, ça a l’air trop génial, et donc j’ai essayé. insertion retrait, pas de souci et au pire, y a des foules de forums où des copines t’expliquent le coup de la ventouse, le repliage avant retrait, etc etc qui te sortent du mauvais pas. Non, j’ai plutôt développé tellement de complications que j’ai baissé les bras: 1er mois mycoses, 2ème mois hémorroïdes, troisième mois, florilège des deux et 4ème mois, blocages urinaires. j’ai du me payer toutes les petites lignes des effets indésirables o_O. Donc je m’en sers pour la petite gâterie évoquée dans la vidéo mais pas plus. Chuis dég…

    le 1 octobre, 2013 à 18 h 50 min
     
  • Chez moi il y a d’une part un chéri et d’autre part des toilettes séparées de la salle de bain par un couloir.
    D’où ma question : comment gérez-vous la séquence « se laver les mains, enlever, vider et rincer la cup, remettre la cup, se relaver les mains » le tout sans mettre du sang partout ? Merci

    le 1 octobre, 2013 à 20 h 40 min
     
  • Le nombre de com que suscite ce post…

    le 1 octobre, 2013 à 21 h 03 min
     
  • Pour le retrait : s’accroupir dans la douche, glisser le pouce le long de la cup sur le côté avant du vagin, garder les autres doigts vers l’arrière (pas à l’intérieur, c’est pas un fist !). Avec le pouce, appuyer sur la cup pour plier le bourrelet du haut (comme lors de l’insertion), et la faire sortir en la réceptionnant avec les autres doigts !
    C’est possible d’utiliser cette méthode hors douche sans en foutre partout à condition que la cup ne soit pas trop remplie.

    A mon avis c’est pas bien de tirer comme une brute sans avoir cassé l’effet ventouse, vive la descente d’organes…

    le 1 octobre, 2013 à 22 h 18 min
     
  • allez je me lance je suis tombée sur ce blog grâce à Cranemou (welcome!!!) et je me suis bien marré surtout que je le teste en ce moment pour la première fois!!

    j’avoue qu’au début quand j’ai vu l’engin je me suis dit « ça rentrera jamais » à froid comme ça de bon matin c’est vraiment pas le genre de truc qui va se rentrer comme papa dans maman……mais bon c’est vrai que l’aspect écolo m’a plu sans parler du coté financier non négligeable!
    Pour l’instant à par une fois où je l’ai mal mis et qui a eu méga fuite, je suis plutôt contente du résultat!
    par contre la mise en place nécessite une bac + 2 en souplesse et beaucoup de doigté!!(huhu, trop facile)

    le 2 octobre, 2013 à 11 h 32 min
     
  • Tu m’apportes une solution a un probleme dont je viens d’avoir connaissance donc je te remercie ( enfin je vais peut etre attendre d’essayer d’abord hehe. En effet, je comprenais pas pkoi je me tapais des mycoses a repet et en fait je viens de me rendre compte que je faisais des allergies aux composants chimiques de tampons et autres serviettes, donc moi je suis allee m en acheter des bio, merci le cout et puis pour en trouver faut se lever tot. donc la ca pourrait etre une tres bonne soution a laquelle j’avais pas du tout penser! donc c’est cool. reste a tester la souplesse et ca c est pas gagne…

    le 2 octobre, 2013 à 13 h 14 min
     
  • Un peu de lecture ne peut pas faire de mal : dans ce site, tu as toutes les réponses à toutes les questions (même celles que tu ne te posais pas) http://www.easycup.fr/

    Ensuite, à l’usage, y a pas photo.

    Sinon, en vrac : on pince le bas de la coupe pour déventouser, on plie pour faire rentrer, on peut rincer avec la bouteille de flotte qu’on a dans le sac, S’il n’y a pas de flotte on essuie avec le papier, en gros, même si on part au fond de la pampa pendant 3 mois, on a juste besoin d’une cup et pas d’une valoche de tampax… et ça, c’est trop cool.
    Sans compter pour la piscine, où c’est bien étanche, pas comme le fil du tampax à la con qui fait sachet de thé.

    Bref, suivez le lien et essayer une coupe, c’est l’adopter!

    le 2 octobre, 2013 à 17 h 17 min
     
  • Il y a qq. années les cup ont changé ma vie, mais un jour ça n’a plus suffit et je suis passée à l’étape supérieure à savoir suppression du problème à la source : passage au stérilet hormonal, à moi la vie sans règles!

    le 2 octobre, 2013 à 18 h 55 min
     
  • Ce soir le PSG a gagné 3-0 contre Benfica.

    le 2 octobre, 2013 à 23 h 39 min
     
  • Aucune allusion à un quelconque placenta ?
    Je suis déçu.

    le 3 octobre, 2013 à 2 h 15 min
     
  • Je suis déçue par cette article. Passer par de tels lieux communs de bobo parisienne un peu bebête, je ne m’attendais pas vraiment à ça.
    Bref, si ton engagement politique (ou ton non engagement puisque l’écologie devrait faire maintenant partie de tout programme politique qui se tient) ne te sensibilise pas à l’écologie (ou alors si j’ai bien compris c’est un peu une marque de « coolitude » de dire d’un truc écolo que c’est naze sans se renseigner du tout), sache qu’il y a aussi des raisons sanitaires à vouloir utiliser la mooncup. Oui, car les serviettes, entre autres, sont bourrées de substances ajoutées par des personnes qui n’y connaissent rien non plus à la chatte mais qui supposent apriori que celle ci pue. Cela part d’une bonne intention je te l’accorde, ce serait un peu la honte que ta vie sociale s’effondre parce que tu sens la serviette sale. Le problème c’est que chez certaines nanas, ces produits peuvent engendrer des infections très sérieuses. Donc, voilà un autre argument à présenter en faveur de la mooncup. Pour le reste, je ne pensais juste pas que se mettre un doigt dans le vagin était devenu une telle source de dégoût de nos jours. Bon ok il y a du sang. Mais en soi, saigner de la chatte c’est déjà dégueulasse.

    le 3 octobre, 2013 à 10 h 22 min
     
  • Mon commentaire sera sans doute perdu au milieu de la foule, mais si quelqu’un le lit, alors je n’aurais pas perdu mes 3 minutes.

    La bonne technique est celle décrite par les filles plus haut : le doigt entre la paroi du vagin et la cup. Ensuite ya plus qu’à pincer pour la sortir toute seule. Sans Splash. et sans bruit.

    Je donne également une autre astuce qu’il ne me semble pas avoir lue jusqu’ici :

    LE FAIRE ACCROUPIE SOUS LA DOUCHE.

    Accroupie = vagin plus détendu, plus « dilaté » si je puis dire, et donc beaucoup plus simple. Sous la douche parce que comme ça vous videz direct dans la bonde, vous rincez et basta. (certaines pissent bien dans la douche … Un coup de sanytol après il n’y parait rien).

    Le coup de la douche est d’autant plus pratique que vous le faites une fois le matin une fois le soir et basta. J’avais peur de passer à la cup à force de lire des nanas parler de la difficulté de vider la cup au boulot. Je confirme au boulot c’est chiant, sauf à avoir toilettes individuelles + évier, mais même là le flip de s’en renverser dessus par inadvertance. Là dans la douche, c’est no stress. J’aurais bien aimé le lire plus tôt, je me serais convertie avant.

    Enfin, sur le coup de « la faille bouillir dans la casserole des pâtes », je vous invite à investir 4 euros dans une mini casserole à usage exclusif …

    C’est simple, c’est propre, ça ne pue pas, et ça nous libère de la corvée d’y penser/se changer 20 fois par jour. N’attendez plus !

    le 3 octobre, 2013 à 10 h 57 min
     
  • Merde tu m’as donné envie (j’ai déjà un compost d’appartement).

    10 h d’autonomie !!!

    Et les couches lavables t’as essayé ? (Ou tu voudrais pas tester juste pour nous faire un billet ?).

    le 3 octobre, 2013 à 16 h 44 min
     
  • Ah bah moi aussi j’ai une cup. Par contre contrairement à ce qu’elle dit la demoiselle de la vidéo, et bah elle déborde, la cup :(

    le 3 octobre, 2013 à 18 h 16 min
     
  • Comme quoi l’expression « vouloir décrocher la lune » n’est pas galvaudée.

    le 4 octobre, 2013 à 13 h 26 min
     
  • ça me déprime de vous lire…
    J’ai 33 balais et trouve ce truc horrible tel que vous le décrivez… « LE FAIRE ACCROUPIE SOUS LA DOUCHE », enfin bon merde.
    Sais pas, j’ai lu dans un commentaire plus haut qu’il fallait être super à l’aise avec son corps pour bien utiliser cette machine. Peut être ne le suis-je pas assez (pourtant…) mais là je passe.
    Aucune de vous n’a réussi à me convaincre, même pas la vidéo.

    le 5 octobre, 2013 à 15 h 49 min
     
  • Alors, bon, j’ai envie de dire que c’est bien de tenter si ça fait envie, mais non, on va pas se forcer.
    Pour ma part, ça fait 6 ans environ que je pratique et je ne reviendrai pas aux autres solutions, je pense…
    Je suis étourdie, j’ai jamais de tampons au bon moment, du coup, la cup, je suis sûre de l’avoir à la maison : trop pratique.
    C’est économique, ça me fait moins mal que les tampons, qui accentuent mes douleurs de règles et les serviettes, j’ai horreur de ça.
    j’ai dû mettre deux ou trois cycles à « me faire la main » et effectivement, je me suis entraînée sous la douche au début (comme pour le pisse-debout, que je garde dans mon sac à main désormais quand je vais à des concerts ou en voyage), mais maintenant, je te fais ça les yeux fermés, bourrées ou lucide, et même dans la nature (mais bon, je reconnais, c pas pratique) (mais plus écologique qu’un tampon).
    Ce qui est bien, c’est d’avoir le choix, surtout.

    le 7 octobre, 2013 à 14 h 08 min
     
  • Je suis un peu perplexe à la lecture de cet article… J’utilise la cup depuis quelques mois déjà et je me demande comment on peut galérer AUTANT pour l’enlever..?? Enfin je te crois bien sur, mais je n’ai absolument pas eu ce problème, tu passes ton doigt sur le coté, tu appuies et hop ça enlève l’effet ventouse! (comme c’est si bien expliqué dans les commentaires précédents!)
    Enfin à mon avis ça vaut le coup de persévérer, ça change vraiment la vie ce truc, c’est carrément génial. Des heures de tranquillité (toute la journée en fait, quoi), pas de dépenses inutiles, piscine et mer ok, bref… Pour rien au monde je ne reviendrais de mon plein gré à autre chose!
    Good luck..!

    le 7 octobre, 2013 à 17 h 49 min
     
  • Cet article hilarant donne furieusement envie d’essayer !
    A me faire regretter d’être un homme.
    A bien y réfléchir, non.
    Mais presque.

    le 7 octobre, 2013 à 22 h 30 min
     
  • J’ai jamais autant vu d’articles sur la cup. Vous êtes toutes sponsorisées ? En tout cas ça me fait mal pour vous ! Au moins depuis quelques mois je suis calé en Ragnagna.

    Je vous tire mon chapeau les nanas !

    le 10 octobre, 2013 à 22 h 37 min
     
  • Je suis tombée sur un article parlant de ça, et comme j’étais d’humeur refaisons-mai68-sauvez-les-orangs-outans-boycottons-l’huile-de-palme, c’est tombé à pic! Je m’y suis mise et je suis conquise.
    Je m’explique: c’est méga chouette, écologique, économique, et surtout sain. En effet, les tampons/serviettes sont plein de produits censés augmenter l’absorption (mais qui augmentent surtout les risques de cancer du col de l’utérus, puisque la paroi vaginale est très perméable et lesdits produits pas très catholiques)et blanchisseurs, joyeusement toxiques. (http://www.consoglobe.com/substances-que-cachent-protections-intimes-cg)
    Grâce au vide d’air, le sang de macère pas, et adieu, les mycoses que me faisaient subir les tampons, adieu les mauvaises odeurs. J’arrête là la propagande du haut de ma licorne pailletée, mais il faut que le monde sache à quel point c’est un système gagnant-gagnant: les femmes économisent et c’est très salubre (et confortable), tandis que la planète ne subit pas des milliers de tonnes de déchets.
    Ah oui, pour l’enlever, il suffit de pousser un peu avec tes muscles du périnée pour qu’elle descende, et ensuite de l’attraper et de la pincer, elle viendra toute seule…ça vaut vraiment le coup!

    le 19 octobre, 2013 à 16 h 56 min
     
  • J’ai adoré ton post, j’suis morte de rire!
    Surtout que… ben voilà, j’en suis justement à mon 3ème jour d’essai avec la chose!
    Alors perso, aucun problème pour la retirer, mais…. pour la remettre, à 7h du mat, avec 4g d’alcool dans chaque bras, là, ça a été un tour de force (et ça trifouille, et ça trifouille, et ça veut pas se mettre en place comme il faut, arggggggg!)!
    Non, d’ailleurs… j’ai fini par tricher, j’ai remis un bon vieux tampon!
    Mais je persévère, autant d’autonomie, quand même, ça laisse rêveuse!
    Bon courage!

    le 21 octobre, 2013 à 20 h 32 min
     
  • Pfou, j’avais lu ce post avant de recevoir ma coupe et bon…
    Hier, je l’ai essayée pour la première fois et j’ai passé une heure trente (UNE HEURE TRENTE) dans ma baignoire à essayer de retirer ma coupe. Le bâtard s’était niché tooout au fond, je le trouvais plus :/

    Je crois que j’ai presque touché mon utérus.
    j’ai pleuré en tout cas.
    C’était la première fois, alors je vais peut-être retenter à l’avenir. Il me tarde !

    le 26 octobre, 2013 à 17 h 48 min
     
  • Merci d’avoir pensé aux ignares comme moi en préambule, je vais être épatant sur le sujet maintenant grâce ce papier aussi hilarant que palpitant. Quel suspens !
    Hugo

    le 1 novembre, 2013 à 18 h 06 min
     
  • Ca y est ! I did it. Et dans l’ensemble ça s’est bien passé. Limite je trouve ça louche. J’ai un vagin de compèt’, je ne vois que ça.

    le 7 novembre, 2013 à 18 h 53 min
     
  • Salut salut

    T’inquiète pour la cup cela fait heu je sais pas disons 4 ou 5 cycles que je l’introduit dans mon vagin pendant les 3 petits jours de plaisir de féminité du mois et je dois dire que, moi qui n’avais jamais exploré bien loin là dedans maintenant j’ai plus de soucis c’est même un plaisir de me dire « hop ça c’est bon pour la journée » tous les matins!

    Sinon j’ai eu une espèce d’angoisse monstre quand j’ai lu « si un enfant est passé par ton vagin » je n’ai jamais eu l’occasion de penser à la maternité mais c’est clair que dis comme ça ça ne m’attire guère. Le machin qui te pousse dans le bide et après qui glisse par cet endroit où pour moi rien d’autre de plus gros qu’un phallus ne peu passer. Trop spé l’image du matin ^^

    bye!

    le 11 janvier, 2014 à 13 h 01 min
     
  • Ca fait déjà un moment que j’ai entendu parler de la cup. Je croyais que c’était un truc d’écolo allumé mais je constate qu’en fait, c’est hyper branché.
    Néanmoins je passe volontiers mon tour. J’utilise rarement des tampons justement pour éviter de rentrer un truc autre qu’un pénis dans mon vagin et de me salir les mains. Mettre un tampon pour moi c’est déjà tout une histoire : position particulière, se détendre sinon ça rentre pas. Je ne dois pas être douée…
    J’ai 30 ans et quand j’étais ado, la légende urbaine c’était que la copine de la cousine de la belle-fille de machin avait utilisé un tampon de nuit qu’elle a jamais réussit à enlever elle-même. Résultat, direction les urgences gynécos. Voilà pourquoi j’ai tout de suite préféré les serviettes.
    J’ai accouché il y a un mois et demi avec une belle déchirure vaginale. J’ai massé ma cicatrice tous les jours à l’huile d’amande douce pour éviter les adhérences. Je suis donc à l’aise avec mon corps mais les objets dans mon vagin, je dis non.

    le 21 janvier, 2014 à 23 h 09 min
     
  • toujours aussi refractaire, bien qu’article très drole…
    Pour ma je ne suis pas sur que niveau hygiene se soit génial. (se desinfecter les mains a chaque fois qu’on veut la mettre ou la retirer je pense pas que cela soit toujours possible) je ne voit pas l’interet de ce truc.
    Celles qui trouvent que les regles sentent mauvais…je suis désolée, mais si on change ses protections régulièrement et qu’on se lave tout les jours il n’y a pas d’odeur hein !
    Et puis Ultra pratique en effet si il faut prendre 15min pour mettre ou retirer la chose…serieux….WTF? Tu fais comment au travail, ou si tu n’a pas de point, ni de quoi te laver les mains….franchement c’est un gadget source de problèmes vis à vis de l’hygiène.

    le 6 mai, 2014 à 17 h 54 min
     
  • Bon alors ? La suite après tout ce temps ? Convaincue ou réfractaire ?

    le 5 août, 2014 à 11 h 17 min
     
  • Mouhaha! J’avoue tu m’as bien fait marrer, ça me faisait repenser à la première fois où je l’ai utilisé!
    Par contre moi je n’ai pas eu de problème de tampon mais de stérilet (Oui! Oui je me suis retrouvée avec mon stérilet dans la cup en la sortant! Je me suis aussi demandée si j’avais pris la bonne taille!)
    J’ai oublié de dire… ça m’est arrivé 2 fois le coup du stérilet dans la cup! Depuis je suis interdite de cup par mon gygy!

    le 5 avril, 2015 à 0 h 07 min
     
  • ahah j’ai bien ri :)

    le 18 juillet, 2015 à 9 h 31 min
     

Poster un commentaire