11 septembre 2019

La bibliothèque idéale (des petits)

Préambule : je forme une entreprise qui n’eut jamais d’exemple, et dont l’exécution n’aura point d’imitateur parce que quiconque touchera à WordPress sera prémuni à jamais contre le désir d’écriture. Bloguer est devenu une expérience cauchemardesque à cause des mises à jour de WordPress. Le backoffice est conçu comme si on allait écrire un scénario. Tout fonctionne par bloc. Tout est contre-intuitif. Tout est à chier dans la mélasse. En plus, je ne peux pas faire la dernière mise à jour parce que j’ai un truc trop vieux, et je suis en « non sécurisé ». (Et vous verrez que la qualité des images est dégueu, j’en suis désolée.) C’est véritablement décourageant. Alors pourquoi me voici ici ? J’avais abandonné toute idée de blog mais franchement, j’ai passé des vacances tellement formidables que je ferais n’importe quoi plutôt que de me remettre à travailler. Et puis, de toute façon, j’attends mon Balzac. (D’ailleurs saviez-vous qu’avant Beckett, Balzac avait écrit une pièce de théâtre, le Faiseur, dans laquelle les personnages attendent tout du long un certain Godeau ? Beckett a toujours affirmé que c’était pure coïncidence, qu’il n’avait lu la pièce de Honoré qu’après avoir écrit la sienne. Je dis « mouais »…)

Bref. J’ai donc décidé de me lancer dans un projet que je traine depuis longtemps dans une case embrumée de mon cerveau. Lister (UNE LISTE ouiii) les livres que mes enfants ont vraiment aimés. D’abord, ça me permet d’en garder une trace. Ensuite, on ne va pas se mentir : j’ai consacré outrageusement trop de temps à chercher les livres qui pourraient leur plaire (et cramer une thune dingue) pour que tout ce labeur disparaisse et ne revienne que dans trente ans, à l’occasion de discussions du genre « et c’était quoi le livre que j’aimais petit, celui avec un loup là… ». Et puis, comme il semblerait que les gens continuent à procréer, ça pourra toujours être utile à certain·es.

Vous allez constater qu’il manque plein d’incontournables. C’est soit parce que Têtard et Curly ne les ont jamais vraiment kiffés (RIP Petit Bleu et petit jaune), soit parce que vos enfants les entendront cinquante fois ailleurs qu’à la maison (Roule galette, La tétine de Nina, ces deux là je pense qu’ils sont fournis par la mairie en même temps que l’autorisation d’ouvrir une crèche), soit parce que ce fut un échec cuisant (Grosse colère a plongé Têtard dans un abyme d’angoisse parce qu’il avait peur qu’un monstre rouge sorte pour de vrai de sa bouche et ravage la maison), soit parce qu’il faut arrêter de déconner et qu’en vrai ce n’est pas pour les petits (non, on ne lit pas Otto à un enfant de quatre ans parce qu’il va vous regarder sangloter sans comprendre ce qui vous arrive).

A mon grand regret, j’exclus également de notre corpus les tonnes de livres que j’ai personnellement trouvés merveilleux et qui n’ont pas déclenché un clignement d’yeux chez les intéressés.

Cette liste est un peu biaisée dans la mesure où je n’ai pas mis les documentaires qui ont été la base de nos lectures pendant longtemps. Mais ça, ça dépend tellement de l’obsession qui va saisir votre progéniture… Ceci étant, je pourrais faire une sélection de quelques ouvrages par thématique si certain·es le souhaitent. Signalons tout de même deux indispensables :

Parce qu’avant de s’enchainer dans le désordre un livre sur les pirates, et un autre sur les Egyptiens et un sur les chevaliers, c’est pas mal de prendre un peu de recul et de leur montrer grosso modo l’évolution de la vie depuis l’origine. (Mon rêve secret aurait été de n’aborder les thèmes qu’en suivant la chronologie. Par exemple, on n’aurait pas lu de livre sur les pirates AVANT un livre sur l’Egypte antique. Ah… Cela aurait été merveilleux… Malheureusement, le réel s’est opposé à mon éducation fascisante.)

J’ai commencé à faire la lecture du soir vers les 9 mois de Têtard, avec la collection Mes petits imagiers sonores. (Je me souviens très bien d’être entrée dans une librairie pour demander un livre pour « petit » dis-je pudiquement. Quand la libraire m’a demandé son âge, je me suis sentie monstrueusement honteuse de répondre « 9 mois », j’ai ajouté des blagues sur la caricature de mère qui veut déjà foutre son rejeton à la lecture, ah ah… ces parents déglingos… mais la libraire n’a pas du tout eu l’air de trouver que c’était trop tôt, voire limite j’étais un peu à la bourre.) On en avait quatre, et à chaque lecture je répétais exactement les mêmes phrases. (Oui, c’est fastidieux mais ça crée un rituel de sommeil.) (Y compris pour l’adulte.) Et depuis, on a gardé ce rituel de lecture. Alors je comprends bien les parents que ça emmerde et loin de moi l’idée de les culpabiliser, faites comme vous voulez. Il y a des soirs où je n’ai vraiment, vraiment pas envie. Et il y a des livres que je n’ai vraiment, vraiment pas envie de lire. Mais pour nous, c’est quand même le Grand Moment où on s’installe ensemble au calme et où on peut se parler. Tous les écrans sont éteints, la radio est coupée, les enfants ont fait semblant de se laver les dents, ils sont en pyjama, ils s’enroulent dans les couvertures qui trainent, et ils s’avachissent aux quatre coins du canapé avec le chat. Parfois, je lis quelques pages et c’est fini. D’autres soirs, ils ont une multitude de questions à poser, et à partir de « pourquoi c’est toujours le loup le méchant ? » on aboutit à « il y a quoi au centre de la terre ? » C’est également le moment qu’ils préfèrent pour raconter quelque chose qui leur est arrivée. (Je le sais parfois à l’avance, quand leur choix de livres indique déjà une thématique. Par exemple, si Têtard choisit Max se trouve trop petit, de la collection Max et Lili…) Ce n’est donc pas simplement un moment de lecture, c’est un peu la pierre angulaire de notre communication. A noter également : je ne me prive pas de commenter les livres et de les critiquer le cas échéant. (Beaucoup sur le sexisme des histoires.) Voire de modifier le texte (je change les « hommes préhistoriques » en les « humains préhistoriques » par exemple).

Lectures vers 2 ans (les âges sont purement informatifs, ça dépend de chaque enfant, et de la lecture que vous en faites)

A part les imagiers et les cherche et trouve :

Les doudous de Didou 

Où est notre maman (alors ça… j’ai dû leur lire 200 fois chacun) 

10 petits pingouins (vraiment très bien)

J’y vais 

Va-t’en grand monstre vert

Bonjour docteur (énorme succès, la preuve qu’une histoire drôle et intelligente pour les petit·es c’est possible) 

Voilà le loup d’Alex Sanders (je n’ai jamais compris pourquoi mais Curly adorait ce livre, il le trainait partout)

Au secours voilà le loup 

Moi pas moi aussi 

Vers 3 ans :

Les livres des saisons évidemment. Inusables. Un investissement sur plusieurs années.

Le petit collectionneur de couleurs (pas assez connu, c’est un grand oui, peut-être à partir de 2 ans et demi)

On a une édition particulière du petit chaperon rouge (je modifiais la fin parce que là le loup les bouffait et point barre). Mais je vous conseille ce format. C’est chez hélium, ils font des livres accordéons, avec des découpes (ils ont aussi le chat botté et barbe bleue). On se met dans le noir pour la lecture, et on projette les images avec une lampe de poche. Enorme succès.

La petite taupe qui voulait savoir qui lui avait fait sur la tête 

Peut-on faire confiance à un crocodile affamé 

Paco et la musique 

Le magicien des couleurs (un gros oui) 

Chhht 

Mon amour 

Le machin 

La chenille qui fait des trous

Les trois brigands 

La couleur des émotions

Papa ne veut pas (fonctionne pendant longtemps) (malheureusement) (perso j’expliquais quand j’étais en désaccord avec le livre)

La série des Simon le lapin bien sûr mais était-ce la peine de le dire ?

On a volé Jeannot lapin 

La coccinelle mal lunée 

La provision de bisous de Zou 

Le plus gros cadeau du monde

Je compte jusqu’à trois 

Les Crocolous (je ne sais pas pourquoi mais ça leur plait)

Quand j’avais peur du noir (problème : il fait peur. Dans le même genre : Bouh monstridoux fait moins peur)

Vers 4 ans

Un méli-mélo des animaux, indispensable. (Surtout si on peut aussi mélanger les mots.)

Cornebidouille 

La sorcière de la rue Mouffetard

Ana Ana 

Crotte de nez 

C’est moi le plus fort 

Voilà le facteur  (peut-être vers 3 ans)

Le gruffalo 

La sorcière dans les airs 

Le loup est revenu 

Monsieur sale (de manière générale j’ai du mal à trouver l’âge idéal pour les Monsieur/Madame mais celui-là c’est sans risque.)

On peut commencer à leur lire Mes premiers j’aime lire

Chien bleu

La sorcière tambouille (qui, à mon avis, est une grosse bouse mais les enfants aiment) 

L’abominable sac à main (ça fera rire les propriétaires de sacs à main) 

L’envol d’Osvaldo (très beau livre, avec un effet wahou quand on le sort)

Vers 5 ans

Lecture longue d’un Roald Dahl (j’avais choisi Sacrées sorcières)   

Tarzan à la gomme 

Le loup en slip 

Rébellion chez les crayons 

Martine (chez nous Martine et les fantômes) (vous sentez la mère qui voulait que ses garçons aient lu des Martine ?)

Clément et le rangement 

A calicochon (le classique pour entamer une discussion sur le ménage, en plus cette couv est magnifique, et en général on peut prendre tout Anthony Brown)

Le prince de motordus 

Le doudou méchant (Têtard n’a jamais aimé Claude Ponti parce que ce n’était pas logique et qu’il ne comprenait pas alors que Curly kiffe)

Clown de Quentin Blake. C’est une histoire sans texte, donc les non lecteurs apprécient. Ils peuvent le prendre et le « lire » en racontant ce qui se passe. On peut leur poser plein de questions « et là ? Qu’est-ce qui se passe ? Et pourquoi il fait ça ? » etc. Et puis c’est Blake, donc c’est beau.

De manière générale, on peut leur lire des J’aime lire. C’est quand même un gage de qualité des histoires et ça se trouve à 50 centimes dans toutes les brocantes de France.

Un beau livre de contes classiques, avec du sang, de l’alcool et des enfants abandonnés. (Dans le notre, il y a la véritable histoire de Cendrillon dans laquelle les belles-soeurs se tranchent les doigts de pieds pour essayer la pantoufle. Gros succès auprès des enfants.) J’ai également lu Le Petit prince à Têtard en grande section de maternelle. J’étais contre (je trouvais que c’était trop tôt) mais il l’avait entendu en disque au centre de loisirs et il voulait qu’on le lise ensemble. Finalement, il a aimé, il a même appris par coeur le dialogue avec l’ivrogne.

CP L’année la plus compliquée je trouve. Après la lecture plutôt à destination de Curly mais que Têtard écoute aussi, il se met au lit et il a une demi-heure de lecture seul. Je l’ai donc laissé faire sa sélection des livres qu’il a préférés l’an dernier.

La balade de Yaya

Les sardines de l’espace 

Jack le téméraire 

Chien pourri 

Verte (de Marie Desplechin)

Moi et ma super bande 

Tout pour devenir une sorcière

Un yéti dans ma classe 

Emilie et le crayon magique 

Et des Roald Dalh courts (je ne suis pas obsédée par Dahl, c’est juste l’un des meilleurs auteurs) comme La potion magique de Georges Bouillon ou Le doigt magique.

Mais on peut être en CP et vouloir tout de même qu’on nous lise des histoires. Je conseille alors Le feuilleton d’Hermès, absolument génial en lecture à haute voix (il a été écrit dans ce but là et ça sent). J’ajouterais comme lecture à faire ensemble, les livres d’énigmes. C’est difficile même pour Têtard, mais allez savoir pourquoi Curly les adore. (Enfin… il adore refaire sans cesse les mêmes dont il connait la réponse par coeur.)

CE1, c’est là où nous en sommes. Je pourrais donc faire des ajouts en cours d’année.

Prince Koo 

L’omelette au sucre  

Comment fabriquer un grand frère (qui contrairement à ce que pourrait laisser penser son titre n’est pas un livre pour petit, c’est plutôt SVT niveau seconde mais c’est très bien fait).

partager ce post sur: facebook | twitter |

 

«                

 

18 commentaires pour “La bibliothèque idéale (des petits)”

  • oh non, ne laisse pas tomber ce blog, stp!! même si les billets s’y font rares, c’est beaucoup de plaisir à chaque fois!! toujours chouette de te lire, où que ce soit…
    bonne journée!

    le 11 septembre, 2019 à 10 h 58 min
     
  • Aucune bande dessinée, qui permettent pourtant un accès facile à la lecture, étonnant.

    le 11 septembre, 2019 à 11 h 41 min
     
  • c’line : merci, je m’engage donc à faire au minimum un post par an.

    Rémi : bah si, il y a des BD. Notamment pour le CP, Yaya, les sardines, Jack etc.

    le 11 septembre, 2019 à 11 h 50 min
     
  • Un billet qui fait du bien (bah oui, ça faisait longtemps, et tu nous manquait ! :-)).

    Merci pour la liste (super boulot !), qui va sans doute bientôt servir pour mon filleul et mes petites nièces. :-)

    Et à bientôt pour ton bouquin à toi :-)

    le 11 septembre, 2019 à 11 h 56 min
     
  • Content de te relire ici.
    Et bonne rentrée ! :-)

    le 11 septembre, 2019 à 13 h 25 min
     
  • Roal Dahl, c’est un grand oui, et « sacrées sorcières » = meilleur bouquin du monde, surtout à lire à haute voix (penser à mettre des gants pour lire le début !), quel régal de faire l’accent de la Grandissime sorcière…
    Matilda est sensationnel également, et on peut penser aussi à « Moi boy », qui sont des mémoires d’enfance, très amusant. En plus, il y a souvent du passé simple dans les traductions de l’anglais, ça permet d’habituer les enfants à ce temps, qui, en dehors des lectures à voix haute, n’est quasiment jamais entendu.
    Pour un peu plus tard (à partir de 7/8 ans), hormis les trucs que tout le monde connaît (genre Harry Potter), je recommande les grands classiques « Sans famille », « Le pays où l’on n’arrive jamais », mais aussi « Le jardin secret » et « La petite princesse », génialement écrits (même si c’est des histoires de filles). Je te conseille aussi un long « conte » de Stephen King, qui fait un peu peur, mais pas trop, très agréable à lire avec ses adresses au lecteur/écouteur : « Les yeux du dragon ». Il existe une jolie édition avec illustrations en couleur. J’ajouterais bien les souvenirs d’enfance de Pagnol, mais c’est peut-être trop régional pour vous autres, gens du nord ;-)
    Bon, je réalise que tu ne demandais pas du tout de conseil de lecture, désolée, je me suis un peu emballée !

    le 11 septembre, 2019 à 14 h 18 min
     
  • Bonjour Titiou,

    Moi aussi je détestais le nouvel éditeur de wordpress. Tu peux le désactiver simplement en installant un plugin qui s’appelle « Classic Editor » (dans ton menu à gauche, tu vas dans « Extensions ». Tu cherches Classic editor, tu l’installes, tu l’actives, et hop !)

    Avec ça, tu n’as plus aucun prétexte pour ne pas écrire plus souvent ;P

    Merci pour la liste, je n’ai pas de gamins, mais certaines de mes amis, si :)

    le 11 septembre, 2019 à 14 h 47 min
     
  • wah merci c’est super, ça me fait ma liste de réservation à la bibliothèque pour la prochaine fois ! parce que ne faire que des bonnes pioches pendant que l’enfant sort tous les livres du bac ou court jusqu’à la porte automatique, c’est pas toujours facile :-)
    sûrement que tu connais mais quand j’étais en CE1 j’ai eu une période « yack rivais » j’adorais d’amour, je conseille vivement. ou peut-être que ça a super vieilli (mon ce1 c’était en 1992)

    le 11 septembre, 2019 à 15 h 08 min
     
  • Merci pour tes pistes de lecture !

    Ma 5 ans et demi adore les Monsieur Madame (surtout la collection paillettes qui reprend les contes de façon détournée). J’ai insufflé une vague d’antisexisme en lui achetant des contes revisités chez Talents Hauts (on adore Blanche Neige et les 77 nains) et Raiponce/L petit chaperon rouge de Bethan Woolvin.
    En Bd elle adore petit poilu (aucun texte que des vignettes) et les il était une fois la vie (ou l’histoire) qui sont pointus mais bien fichus !

    Mon fils (2 ans) est dans sa période Turlututu d’Hervé Tullet, je pense qu’ils n’accrocheraient jamais et ils adorent. Pareil pour les qui quoi où de Olivier Tallec !

    le 11 septembre, 2019 à 18 h 18 min
     
  • Très bonne liste de livres, merci et c’est un plaisir de te retrouver en dehors de slate, Titiou.
    J’aimerais contribuer en rajoutant deux excellents ouvrages :
    Vers 4 ans, ‘Entre chien et poulpe’, l’histoire de Jarvis le meilleur toutou poulpe du monde.
    Vers 5 ans, « mon ami Fred », Fred étant un ami imaginaire.
    Et dans les classiques, les contes de Grimm. Certes, c’est daté, c’est très masculin mais ce sont en général des hymnes à l’intelligence, à la débrouille et à la persévérance. Big up au petit tailleur, « sept d’un coup »!

    le 12 septembre, 2019 à 10 h 30 min
     
  • Une question pour la route !
    Que fais-tu de livres qui ne sont plus « de l’âge » de tes enfants ? (cad trop « bébé » pour Curly).

    Tu conserves tout précieusement ?
    Tu donnes dans les boîtes aux livres/ école ?

    le 12 septembre, 2019 à 14 h 17 min
     
  • sophie : j’ai gardé ceux qui sont dans la liste, et les autres j’en ai donné une partie (à une bibliothèque), revendu une autre.

    le 12 septembre, 2019 à 14 h 22 min
     
  • Merci beaucoup pour cette liste, bien inspirante !
    Pourrais-tu indiquer les références du livre de contes classiques avec les belles-soeurs gore ? :)

    (et pliz sous toutes les formes, wordpress ou pas, continue d’écrire ce blog !)

    le 12 septembre, 2019 à 14 h 43 min
     
  • Nenanen : j’avais acheté les contes des frères grimm, dans une belle édition chez Taschen (mais ça coûte cher). Le style est un peu modernisé, mais je changeais quand même certains mots que je trouvais trop difficiles.

    le 12 septembre, 2019 à 15 h 04 min
     
  • ha, oui, c’est devenu très difficile sur WP, j’ai fini par partir.
    Excellente liste de livres, la liste pour le CP m’intéresse beaucoup ! Je claque moi aussi une thune monstre en livres, je n’arrive pas à m’en empêcher !

    le 12 septembre, 2019 à 17 h 51 min
     
  • Merci pour la liste car ça rend bien service.
    Pourquoi ne pas citer les auteurs systématiquement? Sur la photo on ne voit pas bien les noms (je susis une mère âgée – qui fait ses recherches par noms d’auteur à la bibliothèque :). En plus je crois que les auteurs jeunesse sont déjà pas trop à la fête… Je vous embrasse beaucoup.

    le 15 septembre, 2019 à 22 h 12 min
     
  • Kuha?! T’as pas mis « Le Grand Méchant Renard » (Benjamin Renner). C’est le livre où ma chérie déchaine ses talents de conteuse, une folle maestria. On adore tous les trois.

    le 18 septembre, 2019 à 21 h 40 min
     
  • Je prends enfin le temps de lire cette belle liste, merci pour ce boulot, il faudra que je pense à revenir au fur et à mesure que mon fils va grandir !
    Pour l’instant j’ai réservé à la médiathèque tous ceux que j’ai trouvé de ta liste 2 ans, c’est cool.

    Mon amour, on nous l’a offert à sa naissance, j’adore. Le magicien des couleurs : un de mes livres préférés de mon enfance, à tel point que je l’avais demandé en cadeau ado, car je ne retrouvais plus l’original. Il est précieusement dans ma chambre d’enfant. ;-)

    Par contre, je ne sais pas toi mais un truc qui m’a profondément choqué quand j’ai cherché les 1ers livres pour mon fils c’était de ne trouver que des histoires avec soit des animaux (de préférence garçons), soit des garçons. La seule collection orientée premier âge que j’ai trouvée avec des filles est hyper misogyne genre Machine joue à la coiffeuse / danseuse / poupée et mon préféré : Chloé joue à faire le ménage. Ça m’a fait penser à toi, forcément ! ^^
    Du coup j’ai décidé d’écrire moi-même un livre pour enfants tout petits avec une héroïne (et noire tant qu’on y est !). En cours d’envoi chez des éditeurs, mais je ne me fais pas trop d’illusion, que des refus pour l’instant. Si je me motive je ferai une campagne Ulule pour l’auto-éditer !

    le 19 septembre, 2019 à 17 h 51 min
     

Poster un commentaire