Citations

Je crois que je suis à un tournant de ma vie.
-Moi, une fois par semaine
 

18 août 2014

Reprise d’activité

L’équipe de Girls and Geeks vous prie de l’excuser pour cette interruption d’activité. J’étais partie chercher vite fait le sens de la vie mais ce connard m’a glissé entre les doigts.

Ces dernières semaines donc, que s’est-il passé dans ma vie ?

Des choses importantes : l’installation de la fibre optique dans mon terrier (si je téléchargeais illégalement des séries, je pourrais avoir l’intégrale des deux premières saisons de Louie CK en 12 minutes, la saison 2 de Veep en six minutes, les deux premières saisons de Orange is the new black en 20 minutes), j’ai écrit la fin de mon deuxième roman. Celui-là même que je devais finir pour février, toutafé. Du coup, nous sommes en mesure d’en tirer une conclusion : non, on n’écrit pas un roman en quatre séances au café. Mais ces dernières semaines ont surtout vu l’arrivée dans ma vie d’un deuxième enfant. Une magnifique paire de couilles que nous prénommerons Curly.

curlyDans mon esprit, cette photo était une chouette idée mais le résultat est légèrement flippant. On dirait une image de présentation de demande de subventions pour un film d’horreur au sujet de biscuits apéritifs qui poignarderaient les humains pendant leurs apéros.

 

Pourquoi Curly ? Simplement parce qu’à la première écho, il ressemblait à un curly. (Comme Têtard ressemblait à un têtard. Je n’ai aucune imagination et mon rapport à mes enfants est entièrement déterminé par des analogies foireuses établies à partir de l’appareil d’échographie antédiluvien de mon gynécologue.)

Encore une fois, je n’ai pas parlé de ma grossesse. Exactement pour la même raison que précédemment. “Et si je fais une fausse couche / il s’étrangle avec le cordon / il est kidnappé par Nicole Kidman déguisée en infirmière => je vais devoir faire un post pour le raconter.” Mais aussi parce que cette grossesse est passée plutôt inaperçue. Autant la première, tout le monde est à donf, autant la deuxième, on te dit juste “Ah ? Encore ?”. Bon… Ok… D’ailleurs, moi-même c’est un peu ce que je pensais. Au point que je me suis demandée si je ne faisais pas un déni conscient de grossesse. Oui, c’est un peu paradoxal comme concept mais à mon cerveau malade, rien n’est impossible.

Et puis, deux enfants, je trouvais ça hyper ringard. Un enfant, c’est rock. Deux, t’es encore « bonne » mais plutôt pour aller t’inscrire à un atelier de macramé que pour te faire pécho dans les toilettes d’un bar. (Deux avec le même père, je te raconte même pas.) (En même temps, dans ma famille, c’est la première fois que ça arrive depuis un siècle. Donc par rapport au référent généalogique habituel, ça devient hyper original.) (Conservatisme is the new revolution.)

Bref.

J’ai donc eu la joie d’accoucher une nouvelle fois. Alors ? Ca s’est bien passé ? En fait, pour vous dire la vérité, ça n’a pas trop changé depuis deux ans : ça fait toujours mal.

Comme j’ai une chance de poissarde, j’ai encore été déclenchée parce que Têtard s’est chopé la varicelle et qu’il y avait un risque que je l’attrape et dans ce cas, le pourcentage de mort du nourrisson avoisine les 25%. Au téléphone, un mardi à 22h, le médecin de l’hosto m’a dit cette phrase magique “ne paniquez pas mais venez immédiatement aux urgences”.

Avec le Chef, on arrive donc en catastrophe mais sans paniquer à l’hosto. On m’explique qu’on va d’abord préparer le col et qu’on déclenchera le lendemain matin. Le Chef rentre dormir pour être frais et dispo le lendemain matin.

Je suis seule dans la salle de travail en pleine nuit. Je m’endors vaguement. A 5 heures, j’ouvre un oeil. J’ai un peu mal. Je regarde l’appareil de monitoring qui m’indique mes contractions et qui est mon unique source de distraction en salle de travail. Quand il monte à 50, j’en chie vraiment. A 6 heures, l’appareil est dans les 125, j’ai les deux yeux exorbités et je pleure des larmes de sang tellement je souffre. J’ai mal comme dans les films sauf que, exception notable, je n’ai personne à insulter. Je gémis et ça résonne dans cette grande pièce vide. J’appuie sur le bouton Appel. Une aide-soignante vient et me file du spasfon. Je balbutie “merci” alors que je pense “tu te fous de ma gueule avec ton spasfon de merde ?”

Sur une échelle de 1 à 10, j’ai mal à 9. Je me demande pourquoi je me retrouve toujours seule dans les moments les plus à chier de ma vie. (Mode Cosette on)

7h30 ma sage-femme passe me voir. Je suis en larmes, recroquevillée sur le lit et je geins.

– Ca va pas ?

– J’ai maaaaaal…

Elle m’examine la chatte.

– Ah oui quand même! Faut tout de suite appeler l’anesthésiste pour la péridurale!

Problème: pour poser la péridurale, il faut être détendue et comme on s’y est pris UN PEU TARD, je ne suis plus qu’une boule de souffrance. Je finis assise sur le bord du lit, la tête enfouie entre les gros seins d’une infirmière qui me caresse les cheveux pour me calmer en attendant une pause dans les contractions. (J’ai éprouvé tellement d’amour pour cette femme…)

8h30 Le Chef arrive, prêt à m’épauler dans cette épreuve, tout excité à l’idée de se faire insulter comme dans les films. (Il est très clair que notre vision de l’accouchement est uniquement formé par des scènes cinématographiques.) Je l’accueille avec un sourire et un « t’as tout loupé, c’est tout à l’heure que j’avais besoin de toi, maintenant je m’en fous, j’ai la péridurale ».

Pause didactique : apprenons à gérer la péridurale.

Vous ne le savez peut-être pas mais il existe une polémique sur la péridurale – comme sur à peu près tout ce qui concerne les thématiques corps des femmes/maternité. En gros, la péridurale empêcherait de vivre pleinement son accouchement, d’accompagner son enfant dans son travail pour ravager ton vagin.

Je comprends le truc. Pour Têtard, j’avais mal – et j’avais peur d’avoir encore plus mal – et un premier accouchement ça dure des plombes. Donc j’appuyais sur la pompe pour avoir le max d’antidouleurs. Résultat, au moment de pousser, ça a été l’enfer. Tous les tétraplégiques vous le diront : contracter une partie de son corps qu’on ne sent plus, c’est compliqué.

Pour Curly, j’avais donc décidé de gérer la péridurale. Parce que c’est désormais possible. Avant, on vous foutait la perf et point barre. Maintenant, vous avez la perf, qui diffuse un minimum de drogue et en prime, une pompe pour choisir quand vous voulez augmenter la dose. C’est génial. T’es juste assez défoncée pour scotcher sur la lampe qui te rappelle une boite de nuit (et pour penser “tiens, et si je prenais une photo de cette lampe alors que je vais donner la vie ?”) :

IMG_6124

Hey Véro, pour midi, ton sandwich tu le veux avec du thon ou du jambon ? 

Grâce à cette photo, vous comprenez peut-être mieux pourquoi je dis qu’accoucher c’est aussi abandonner l’idée même de dignité. Quand les gens entrent en salle de travail et vous disent bonjour, vous répondez bonjour, mais vous êtes exactement dans cette position, autrement dit vous n’êtes qu’une tête au-dessus d’une chatte écartelée.

Bref, avec cette gestion de la péridurale new style, tu peux choisir d’avoir suffisamment mal pour vivre pleinement ton accouchement. (Et dans mon cas de sentir très précisément le moment où Curly a pointé sa tête et m’a déchiré l’entrée du vagin.)

 

Mais parlons peu, parlons bien, parlons placenta.

(D’ailleurs, pour revenir sur l’affaire de la photo du placenta, j’avais eu l’idée de la poster après une interview pour Blended. Or, ils m’ont ré-interviewée – même s’ils ont changé de site et le résultat est là.)

Figurez-vous que ma sage-femme était une jeune femme vraiment extra-ordinaire. (Ou alors elle lit mon blog.) Parce qu’après avoir sorti mon placenta, elle m’a demandé si je voulais le voir.

MAIS OUI MEUF. With pleasure. Elle a très vite senti que le sujet m’intéressait particulièrement (peut-être notamment parce que j’étais en train de le prendre en photo) et elle m’a fait un cours d’anatomie dudit placenta, l’attrapant, le retournant etc. Même le Chef s’est mêlé à la discussion en faisant cette judicieuse remarque “en fait, c’est beaucoup moins impressionnant qu’un placenta de vache”. (Il essaye de me faire croire qu’il a grandi à la campagne.) (Il est né à Vichy.) (Il a abandonné l’idée de me faire croire qu’il est juif.) (Du coup, il me raconte des trucs genre « quand j’étais petit et que le rémouleur passait » là, je suis obligée de l’arrêter en éclatant de rire pour lui demander ce qu’est un rémouleur.) (Je sais qu’il est légèrement plus âgé que moi mais enfin bon… de là à se souvenir du rémouleur.)(Un rémouleur, j’ai cherché chez Google, ça ressemble à ça :

remouleur-photo

Je veux bien croire que la province a du retard sur la capitale m’enfin bon… quand même…)

Mais revenons-en à moi.

Pour Têtard, j’avais pas trop apprécié mon séjour en enfer à la mater. Cette fois, j’avais changé d’hosto et j’avais pris soin de demander s’il fallait filer des bakchiches aux puéricultrices pour qu’elles prennent les Curlys à la “crèche” la nuit. On m’avait assuré que nul besoin de leur graisser la main, que oui, bien sûr, s’il n’y avait pas trop de nouveaux-nés et qu’on demandait gentiment, aucun problème. Super. Le jour de l’accouchement, on me dit qu’il faut que j’attende l’arrivée de l’équipe de la nuit qui passera me voir vers 20h30.

L’équipe de la nuit = une vieille conne qui débarque à 22h30. Je lui demande GENTIMENT si par hasard elle a de la place pour Curly à la crèche. Elle me dévisage comme si je lui avais demandé un scie à métaux alors qu’on était dans un magasin de papier cul.

– Non.

– Ah bon ?

– On ne prend que les bébés nés par césarienne.

– Même le premier jour ?

– Oui.

Puis cette salope me lance un regard sournois avant de rajouter : “de toute façon, vous venez d’accoucher, vous ne devriez pas avoir envie de le laisser. Ca serait dommage de vous priver de lui.”

Ca m’a soufflé.

Faut voir que ton corps sort de ça :

accouchement

que ton sexe est dans cet état-là :

accouchement3

et que tes hormones sont en chute libre

freefall

Alors oui, c’est vrai que ça serait dommage de réussir à dormir 5 heures de suite au lieu d’essayer de te pendre avec ton drap d’hosto.

Mais j’ai rien dit parce que je voulais négocier.

– Vous pouvez le garder au moins dix minutes alors ?

Gros soupire de la salope qui finit par me dire avec l’air de me faire une fucking faveur:

– Ok, mais pas plus longtemps.

Pas plus longtemps sinon quoi ? Elle va le jeter par la fenêtre ?

Je roule donc le berceau avec Curly jusqu’à la “crèche” (dans laquelle je note au passage qu’il n’y a aucun bébé…) et je descends me prendre un café à la machine. (Ca fait 9 mois que je n’ai pas eu le droit de boire un café. C’est un moment intense pour moi.) J’appelle le Chef pour chouiner un peu. Je raccroche. Je vais pour remonter et là, devant le bâtiment, je vois la Salope assise, en train de se griller une clope avec une copine. Je passe devant elle pile quand elle dit “nous, tu vois, on est le service public”. Je remonte ragaillardie en me disant “chouette alors, elles sont deux à faire la nuit, peut-être que l’autre va accepter de le garder quelques heures”. J’arrive devant la crèche et je vois ça :
seulaumonde

Soit mon Curly, seul, sans aucune surveillance, la porte de la crèche donnant sur le couloir grande ouverte.

Je fais ce regard-là

dramatic-look

Cette pute l’a laissé là pour descendre fumer. (Ca compte pas comme photo d’enfant, on ne le voit pas.)

Les deux nuits de garde qu’elle a faites, elle a refusé tous les bébés. Je passais vers 4 heures du mat en errant, et je la voyais peinarde en train de pioncer dans la crèche vide.

Autant dire que ça ne m’a pas vraiment réconciliée avec les puéricultrices.

 

Après, il y a eu la visite chez Denis, mon gynéco.

Scène 1 : Denis prend une feuille de papier entre deux doigts et l’agite devant mon nez en me disant :

– Tu vois ça ? C’est ton vagin.

– Non. Ca, c’est une feuille de papier.

Scène 2 : il me parle de mes abdos. “Ils sont comme un vieil élastique trop détendu.”

Scène 3 : Mon périnée “et donc si tu fais du sport trop tôt, par exemple des abdos, ça appuie sur les organes, comme ton périnée est tout mou, tes organes vont passer par le trou, c’est ce qu’on appelle la descente d’organes. A plus long terme, tu seras incontinente et ta vie sexuelle sera un échec.”

Scène 4 : Suite logique, je lui parle contraception.

– Le stérilet, c’est la meilleure option pour toi.

– Oui mais il parait que la pose fait mal.

– Ah ah ah… Oui. Pour une femme qui n’a jamais accouché, elle a un col très fermé. Pour une femme qui a déjà accouché, c’est un peu douloureux. Mais pour toi, à l’heure actuelle, avec ton col mou et large, ça va passer sans souci.

Ok…

C’est là que j’ai commencé à comprendre que deux grossesses c’était pas une grossesse/remise à zéro/une grossesse. Ca fait vraiment deux grossesses. Tu redémarres PAS de zéro.

Bref. Ce rendez-vous a largement ébranlé ma vision de mon anatomie, et avant de partir, Denis a rajouté :

– Le seul problème du stérilet, c’est qu’il y a un risque de grossesse malgré tout de 1,4%.

Ouais, sachez-le. Visiblement, y’a un angle mort dans leur dispositif et un bébé peut réussir à venir s’y nicher.

 

partager ce post sur: facebook | twitter |

 

«                 »

 

75 commentaires pour “Reprise d’activité”

  • Yeah! Welcome back Titiou.
    Dommage pour le second enfant, t’as raison, c’est pas rock du tout, mais si quelqu’un peut arriver à se sortir de cette plaie, et en faire un truc marrant, c’est toi.
    May the force be with you! (coeur avec les doigts)

    le 18 août, 2014 à 11 h 24 min
     
  • Ah Titiou, ça me fait chaud au coeur t’avoir de tes nouvelles! Je viens de rentrer de vacances (sorry!) dans notre belle cité montreuilloise curieusement ensoleilée en ce jour où l’été a parait-il été bof bof, j’ai été checké ton blog, rien! et 5 minutes plus tard, les réseaux sociaux me préviennent d’un nouvelle article! Joie et bonheur (oui, je sais, l’utilisation de cette expression devrait être interdite en 2014!). Félicitation pour ce deuxième démoulage, mais putain tu me fous la pression là encore une fois alors que toutes mes potes ne font que ça… que j’ai 30 ans et que je sais que j’en veux des chiards/ mais vraiment?/ j’ai peur/ est-ce le bon!
    Bref,vivement le prochain roman!

    le 18 août, 2014 à 11 h 33 min
     
  • En l’occurrence, il s’agit même d’un spécimen très rare de rémouleur cul-de-jatte (je n’ai trouvé ses jambes qu’au troisième passage).

    le 18 août, 2014 à 11 h 38 min
     
  • J’avoue que quand titiou lecoq plonge dans un mutisme virtuel je pense  » enceinte ? », pour le dissimuler faudrais publier des articles (écrits a l’avance en début de grossesse dans un grand élan machiavélique).

    Mais soupçonné ou pas ça fait toujours quelque chose :p GG !

    Pour le périnée de toute façon l’auteure de ce blog nous a déjà laissé entendre de ce qu’elle pensais du sport

    le 18 août, 2014 à 11 h 43 min
     
  • Titiou, joie !
    J’ai ri… Deuxième roman, deuxième enfant, c’est lié ? Ravie en tout cas de te relire à nouveau. Mais ça ne me donne toujours pas envie d’avoir d’enfants cette histoire puisqu’à entendre toutes les mamans qui accouchent autour de moi (=pression), on dirait que accouchement/maternité > la mort.

    le 18 août, 2014 à 11 h 46 min
     
  • Je suis censée accoucher dans 9 jours max. Mais je vise jeudi. Mon gynéco a dit le col est un peu ouvert, il suffit d’avoir des contractions et il arrive. Autant dire que j’ai ZÉRO contractions, que mon ventre est énorme et que mon périnée ne me permet plus de rire vraiment, donc 9 jours c’est trop. Tes récits d’accouchement sont toujours merveilleux et rassurants (mon cher époux associe continue à placer les mots « kill Bill » quand il raconte mon premier), merci.
    Sinon, félicitations, non ?

    le 18 août, 2014 à 11 h 49 min
     
  • Félicitations! (Bon la politesse c’est faite,racontons des conneries maintenant).

    Je pense que cette photo le cul a l’air devant le médecin (infirmière ?) à ce moment la, ça mérite au moins un prix.

    La vraie classe de l’internet aurait été d’en faire un vine.

    le 18 août, 2014 à 11 h 53 min
     
  • Waouuh ! Ça fait du bien de te lire à nouveau ! :-)

    Félicitations, et bienvenue à Curly ! Comment va réagir Tétard ? À suivre…

    Et re-bravo, pour le nouveau roman, pas forcément le plus facile à accoucher.

    le 18 août, 2014 à 11 h 53 min
     
  • Ouf t’es de retour! A chacun de tes articles, je me tape des barres ( expression employée avec le seul but avoue de me faire passer pour une moins de 30 ans).
    Ah les joies de la mise bas. Moi j’en ai une, j’ai eu du mal à l’avoir, alors j’espere en envoie d’autres, mais j’ai peur. Ça a l’air chaud.
    De grosses bises de jerusalem, d’ou je te lis avec délectation ( ça explique aussi l’abscence d’accents)
    Carole

    le 18 août, 2014 à 11 h 57 min
     
  • ça m’a quand même fait un choc.
    le rémouleur à Vichy en 1984, je ne pensais pas.

    (et bon retour)(j’ai hâte de lire les billets ou Tétard range Curly dans la machine à laver)

    le 18 août, 2014 à 12 h 03 min
     
  • Felicitations ! Curly, c’est cool comme prénom.
    PS : je ne regarde plus la grossesse de la meme façon après tes deux récits.

    le 18 août, 2014 à 12 h 12 min
     
  • Bienvenue Curly!!! :)
    Bon c’est bon Titiou, tu m’as convaincue, c’est ma femme qui portera tous nos enfants, moi jpeux pas j’ai piscine.
    Bon du coup je pourrai jamais lui parler de toi, mais bon, faut savoir garder quelques secrets hein.

    le 18 août, 2014 à 12 h 15 min
     
  • Oh la la, ca fait pas rêver tout ca… J’aimerais trop savoir du coup à quelle maternité tu étais, je ne veux pas faire de généralités, mais bon c’est bine à savoir.
    Et congrats, pour Curly, il est très chou!

    le 18 août, 2014 à 12 h 23 min
     
  • La photo du curly est tout à fait inspirée !
    ps : ton gynéco dit des conneries… c’est moins d’1% de risque de grossesse avec un stérilet qu’il soit hormonal ou cuivre, soit à peu près autant que la pilule en prise idéale (sans oubli, à heure fixe).

    le 18 août, 2014 à 12 h 27 min
     
  • En tant que grande dégoûtée de tout ce qui se rapproche à l’accouchement (le fait d’avoir un truc vivant dans son ventre, la déformation du corps, la torture de l’accouchement, etc.), tu réussis le tour de force de me faire rire.
    Qui plus est sous un temps gris un 18/08 à Paris et au bureau, c’est tout bon à prendre !
    J’avoue cependant avoir plus d’attentes vis à vis du second roman que vis à vis de la photo du placenta :-)

    le 18 août, 2014 à 12 h 41 min
     
  • HEY ! Mais félicitations. Welcome Curly.

    Et pas merci. Non vraiment pas. J’ai mis au monde Rambo y’a quasi un an tout pile, et ton post a fait resurgir en moi des vagues de douleurs (le déclenchement c’est tellement super), de peur (sinon, j’accouche dans 48h peut être c’est ça ?) et de haine (non connasse j’ai pas dormi depuis 20h, mais la perspective de rester seule avec un nourrisson toute la nuit avec la teucha explosée et les restes de péridurale qui font que je ne sens pas ma jambe droite, ça m’enchante grave, prends pas mon môme en nursery, ce serait me priver d’une expérience géniale).

    Ca me donne envie d’écrire un livre sur la maternité et d’en faire un 2eme (non. Et non).

    le 18 août, 2014 à 12 h 43 min
     
  • En fait il reste plus que quelque rémouleurs en France et la plupart sont à Paris. Moi je bossais rue Réaumur et une fois par mois il se baladait avec sa sonnette et sa charrette à bras. La je bosse plus, j’ai bébé. (Félicitations!)(et WTF la puéricultrice !!!! )

    le 18 août, 2014 à 12 h 44 min
     
  • T’façon, y avait un truc bizarre, pas de post depuis un bail, c’était ça ou un livre à écrire ou les deux. Bienvenue au club des taux de fécondité moyens.

    le 18 août, 2014 à 12 h 47 min
     
  • Un remouleur, ça remoule.
    Des fois, ça peut servir après un accouchement.

    le 18 août, 2014 à 13 h 05 min
     
  • Félicitatiion pour ce petit curly tous croquant

    le 18 août, 2014 à 13 h 07 min
     
  • D’une, je te fais de gros bisous (à toi et à badinter) pour exprimer exactement ce que je pense de toutes ses nouvelles bullshit sur le « maternage » et compagnie.

    Sinon, Félicitation pour le n2, moi aussi cette année j’ai eu la numéro 2 (le 1er a 7 ans… pour dire comme il m’a fallu du temps pour avoir envie de m’y remettre) et c’est tellement vrai que c’est pas rock’n’roll… (soupir)

    Sinon, juste pour rassurer certaines filles angoissées, mais toutes les maternités ne sont pas comme ça !! j’ai l’impression que ma clinique est un truc ultra moderne et trop classe à comparé !! (accouchement tranquille avec 1 seule infirmière dans une salle zen lumière tamisée, pas de sonde urinaire ou je ne sais quoi, vraiment cool quoi!)

    le 18 août, 2014 à 14 h 16 min
     
  • Felicitations! moi aussi j’avais pensé au deuxieme. mais quel plaisir de te retrouver dans le coin. Reactions immédiates sur l’article du dessus.

    1. j’adore les histoires de tes accouchements ( le premier article de ton blog que j’ai lu était le premier démoulage et depuis je suis ‘hooked’ ) mais vraiment ca me donne pas envie d’accoucher.
    2. le service public… pfff no comment. je me vois bien faiure ca a mon taff et aller bouquiner au lieu de taper des rapports.
    3. la photo merite un prix. j’avais jamais realiser effectivement que les gens rentraient face a ta chatte et non pas a ta tete. Sympa :)

    conclusion j’ai beau avoir moi aussi 34 ans d’ici quelques moi, je vais attendre encore un peu avant de procréer…

    le 18 août, 2014 à 14 h 41 min
     
  • Pareil pour moi au milieu de la nuit. J’ai donc récupéré mon bébé qui hurlait dans la nurserie sans surveillance et j’ai savouré ma vengeance le lendemain matin lorsque la puéricultrice est entrée dans ma chambre telle une furie en mode panique extrême « est-ce que quelqu’un a kidnappé le bébé ? ».

    le 18 août, 2014 à 15 h 20 min
     
  • Rrrrrrooohhh bah merde alors, celui-là je ne m’y attendais pas !!!! Pour qq’un qui a du mal avec la vie, tu t’en sors plutôt bien :) alors enjoy miss ! et hâte de lire tes prochains posts parce qu’avec 2 mômes, ça devrait être folklo !

    le 18 août, 2014 à 16 h 35 min
     
  • J’avais vu juste pour ton absence, je demande donc à avoir le deuxième roman dédicacé au lait (maternel ou maternisé, au choix). \o/

    Félicitations (quand même…)

    Et courage. Bon courage. J’ai aussi deux mini-monstres en bas age, et… heu… ben 2, c’est 4 fois pire :)

    (Slate a récemment fait un article sur la vasectomie, c’est lié ?)

    le 18 août, 2014 à 16 h 43 min
     
  • C’est dingue, dans mon fil d’actualité Facebook il y avait ton article (génial, cela va de soi) et un article du Gorafi intilué : « inexplicable, elle se prend d’amour pour le petit-être qui vient de lui déchirer la chatte ». Les réseaux sociaux m’impressioneront toujours.
    Bienvenue à Curly, félicitations à Tétard qui doit être un fier grand frère et aux parents pour leur acte de courage (un deuxième enfant ça mérite presque la légion d’honneur).

    le 18 août, 2014 à 17 h 09 min
     
  • Sur le même sujet… : http://www.legorafi.fr/2014/08/18/elle-ressent-un-amour-inexplicable-pour-le-petit-etre-qui-vient-de-lui-dechirer-lentrejambe/

    le 18 août, 2014 à 17 h 50 min
     
  • Ahah ! J’adore les récit d’accouchement sans menagement ! Je questionne souvent ma mère sur ma naissance et celle de mes soeurs… d’année en année on est de moins en moins dans le pays des bisounours… d’autant qu’a l’époque pas de péri ! et pour ma plus jeune soeur…  » retenez vous , ne poussez pas madame on a une autre dame a accoucher avant vous »… ma mere devrait tenir un blog sur nous en fait quand j’y pense..

    Bon parlons serieusement, maintenant tu peux le dire… où est ce que tu as accouché la premiere fois qu’on y aille pas !! Pis la deuxieme fois aussi… nan parceque la pueri qui part fumer en laissant ton Curly tout seul dans le couloir.. enfin merde quoi  » on ne laisse pas bébé dans un coin » !!!

    Et evidemment bienvenue au ptit Curly dans ce monde de « pyschopathes »!

    le 18 août, 2014 à 18 h 00 min
     
  • Félicitations et bienvenue a Curly !!
    Déclenchée ici, a coups de forceps…meuhhhhhhh non, on prend pas les bébés la nuit sauf cesa également. Décidément, ça ne redore nullement mon image des maternités … (J’en suis restée a un seul d’ailleurs…étrange …)
    Vivement la sortie du prochain roman!!! Avec hâte !!

    le 18 août, 2014 à 18 h 40 min
     
  • Félicitations !
    Je garde ma boule de cristal fêlée du coup:)
    Idem 34 ans et expulsion de numéro 2 y a 4 mois … j’étais toute contente d’avoir ma péridurale (à l’ancienne pas à la pompe) et j’attendais béate les fameuses 30 minutes pour que ça fasse effet.Pile après l’injection, j’ai eu la joie d’avoir les entrailles déchirées par numéro 2 en 15 minutes et en hurlant comme dans les films (il se présentait pas dans le bon sens le bougre)
    Hâte de lire le nouveau roman

    le 18 août, 2014 à 19 h 57 min
     
  • On ne s’imagine pas la saloperie qu’on raconte quand on dit à une fille que l’on voudrait avoir un enfant avec elle. Pardon.

    le 18 août, 2014 à 20 h 14 min
     
  • Face à a longue absence, je me suis dit : j’espère qu’il ne lui arrive pas une couille… Tu en as reçu deux. Pardon.

    le 18 août, 2014 à 20 h 18 min
     
  • Bienvenue Curly ! et j’espère que Têtard est en mode fier « je suis grand frère ».
    Bon, moi je dois être une groupie du genre un peu chelou, parce que j’ai eu mon premier petit gars quand t’as eu Têtard, et là mon deuxième petit gars est tout neuf comme ton Curly !
    J’ai hâte de lire tes posts de Multipare. Je te souhaite du fun dans cette nouvelle expérience.

    En ce qui concerne ta légende de la photo du Curly tueur, ça m’a fait penser à la bande annonce d’un nanar, où il était question de sushis-tueurs
    http://cinema.jeuxactu.com/news-dead-sushi-2012-bande-annonce-17511.htm

    le 18 août, 2014 à 21 h 04 min
     
  • Salut, un vrai plaisir de te lire ! Moi j’ai eu le droit a un accouchement sans la grosse piqure dans le dos (entre 5h et 6h le matin, c’est pas le bon créneau), un bébé de 4200kg né a 9h du mat, une anesthésie générale pour hémorragie. Et qd la nuit tombée j’ai appuyé (osé appuyer) sur la sonnette pour demander qu’on vienne soulager (faire vomir) les glaires acides avec lesquelles ma fille s’étouffait, on m’a gentiment dit que c’était pas le bon diagnostique et on a emmailloté ma fille hurlante dans un drap bien rêche…ni une ni deux bien évidemment j’ai libéré ma fille et traversé en long et en large les couloirs de la mater pour découvrir que la dite « diagnostiqueuse » jouait avec son smartphone… La c’est le côté glauque de l’histoire mais ce que je retiendrai de mon séjour a la mater c’est le lit pliant télécommandé, le petit salé aux lentilles qui m’a fait du bien au corps, et le petit dej dans la plus belle chambre du chu avec vue sur la Loire (c’est tout ce qu’ils sont trouvé comme réconfort après mon accouchement un peu merdique…). Et puis c’est con a dire mais moi qui me disait que j’allais être toute pourrie comme maman et bah le seul point positif a cet accouchement (et mon mec le point positif il le cherche encore) c’est qu’il a réussi a me donner confiance au moment même ou la détresse m’assaillait de toute part…

    le 18 août, 2014 à 21 h 53 min
     
  • Félicitations! Et je compatis pour la dette de sommeil qui s’annonce, je n’en suis moi même pas tout à fait remise, pourtant je suis équipée d’un modèle de père qui se lève la nuit. Sinon, le personnel de nuit dans les maternités= Le diable.

    le 18 août, 2014 à 21 h 53 min
     
  • Je viens de lire l’interview sur apar. Tu fais du beau Titiou!

    le 18 août, 2014 à 22 h 03 min
     
  • Je comprends enfin ton absence. Je ne voudrais pas passer pour une dingue mais je me suis connectée une fois par jour, 6 jours par semaine depuis ton dernier post de blog.
    Je commençais à m’inquiéter.
    Je suis contente de ton retour :)
    Félicitations!

    le 18 août, 2014 à 23 h 01 min
     
  • Deuxième enfant, deuxième roman, Dragons 2 : coïncidence ? Je ne crois pas.
    Félicitations évidemment, maintenant je ne suis plus étudiante mais toujours prête à faire du baby sitting si c’est pour quelqu’un qui s’appelle Titiou !

    le 18 août, 2014 à 23 h 30 min
     
  • « Si t’as pas d’amis, ponds un Curly » Ou les ravages de la pub chez les geeks…

    le 19 août, 2014 à 0 h 00 min
     
  • Félicitations pour ces deux accouchements ! (Parce qu’écrire un livre c’est aussi extirper de la matière de ses entrailles…)
    Et voici un tableau récap sur les méthodes de contraception qui prouve que ton gynéco est peu pessimiste sur l’efficacité du stérilet…
    http://www.choisirsacontraception.fr/contraception_tableau_comparatif.htm
    Bon courage pour la suite et vivement les prochaines mises en scène du Curly sautillant !

    le 19 août, 2014 à 0 h 11 min
     
  • Félicitations! En tout cas la puéricultrice à quand même trouvéune utilité à Curly: cale-porte c’est bien pour commencer sa carrière! Sinan au passage un film d’horreur de curly tueur ca me botte bien et puis au Canada on peut télécharger à fond les ballons sans problème! (Enfin je crois, c’est ce qu’on se dit pour cacher le cadavre! M’en fou me retrouveront pas!)
    Et au passage, le placenta c’est peut être bien beau, mais les cours d’immunologie de la grossesse et du placenta, CA, c’est pas beau à apprendre!

    le 19 août, 2014 à 6 h 44 min
     
  • A oui j’oubliai désolé… la classe de pas être poilu comme le Yéti pour son accouchement! On est bonasse, ou on l’est pas!

    le 19 août, 2014 à 6 h 47 min
     
  • J’espère que tu l’as bien pourrie, cette puéricultrice !
    Je viens d’avoir la chance (douteuse) de passer les 3 derniers mois de ma grossesse allongée, et les 3 premières semaines de vie de ma fille (prématurée, née par césarienne d’urgence) à l’admirer dans sa jolie boîte en plexi. Va savoir pourquoi, j’ai été garée dans une chambre en face de la Nurserie, qui a l’air bien mieux aménagée que celle que tu nous fais découvrir (la mienne avait une entrée qui donnait sur la salle aux 8 bébés, le tout fermé par digicode). J’avais donc la chance d’entendre les infirmières refouler les familles un peu trop enthousiastes hors de ce couloir « réservé au personnel et aux patientes »…
    Bref, niveau co*** d’infirmières j’ai eu celles qui voulaient absolument me faire marcher 2h chrono après qu’on m’ait ouvert le ventre (je n’ai finalement retrouvé une sensibilité dans les jambes que le lendemain matin), celle pour qui allaiter c’est pas une urgence, on verra ça demain (la montée de lait, ça pique), celle pour qui si tu n’allaite pas, tu es bonne pour la cour martiale, celle pour qui venir d’accoucher n’est pas une excuse pour ne passer que 2h / jour dans la salle des prématurés, 6 étages au-dessus de celui de ta chambre, et pour y entrer avec ton fauteuil roulant…
    Quand je te lis, ben j’ai quand même l’impression d’être tombée sur une bonne maternité. Si. De plus césarienne et accouchement « par voie basse » sont assez différents pour me permettre de rigoler franchement à cette lecture, et de me promettre de ne pas commettre une seconde expérience. Merci pour ce bon moment et félicitations également pour ta prose :)

    le 19 août, 2014 à 10 h 01 min
     
  • Super, un Curly pour l’apéro!
    Félicitation et santé!
    Niveau service public, bon, j’ai fréquenté il y a 2 ans une maternité située juste contre la gare du Nord et le personnel ne finissait pas de me surprendre par son amabilité (à une anesthésiste près)… mais c’était une première grossesse, le temps des surprises…
    Heureuse de ton retour!

    le 19 août, 2014 à 10 h 30 min
     
  • Félicitations ! Bienvenue à Curly, (mais surtout surtout) trop cool que tu sois de retour !
    Plein de bonheur à vous 4 !

    le 19 août, 2014 à 10 h 52 min
     
  • Oui bon faudrait voir arrêter de peupler la terre avec des têtards et des curlys qui vont devenir des GENS!!!!

    Je les comprends les infirmières elles voient les jeunes parents faire gouzy gouzy au têtard menu dans le batiment B et le même têtard devenu adulte envoyer ses chers parents devenus tout vieux au batiment H à l hospice pour ne plus les torcher! Y a de quoi se flinguer quand même. C est pas la clope qu il faut griller mais tout l hosto avec les futurs gens déguisés en larves jaunes et grises avides de notre sang et de notre énergie vitale.

    l infirmière est un peu le gardien du début et de la fin de l enfer humain…

    le 19 août, 2014 à 11 h 04 min
     
  • J’ai tellement ri !
    Merci :) :)

    le 19 août, 2014 à 12 h 21 min
     
  • Félicitation !!!
    Je suis ravie que ça se soit bien passé, pour le Curly et pour le roman 2 ! Et tout autant ravie de pouvoir enfin relire ton blog (love love coeur coeur). Ca m’avait sacrément manqué.
    Puis au final c’est loin d’être con, de se mettre hors ligne en période de grossesse. Entre les cancers du cheveux de doctissimo, les conseils indésirables, les anecdotes dégueux des autres et les gens qui se sentent obligé de partager leur négativité avec la terre entière, ça doit être plus sain d’éliminer le risque de stress associé.

    Et puis ça a été déjà relevé plus haut mais je suis tout de même pliée en deux de voir le bébé-cale porte. Voilà voilà.
    Bisous à vous deux trois quatre !
    Quand je démoulerais un mini-moi je ferais pareil, tiens.

    le 19 août, 2014 à 13 h 18 min
     
  • Ah et puis aussi j’allais oublier : 1 : t’as de belles cuisses, même en accouchant, je suis jalouse. et 2 : non mais j’ai essayé de l’ignorer tout ça, mais pas moyen : la réaction de « cuvette sale » me choque alors pour pas faire une tête genre « gnié ? » je vais essayer de me dire très très fort que c’est que un troll et pasun vrai gens.

    Voilà, bisous.

    le 19 août, 2014 à 14 h 36 min
     
  • Putain. Enfin. Tu es la.
    (« Putain, l’expression, pas toi of course.)
    Je me suis fait un sang d’encre! J’ai collé Hercule Poirot et Derrick au boulot!
    Je suis passé par « non, c’est juste qu’elle bosse sur son roman » et par « elle a un truc super grave, elle est en phase terminale » etc…
    Je remarque que j’étais pas loin du compte avec la 2ème option.
    Maintenant. Questions.
    Aura-t-on la photo dudit placenta?
    C’est général à la gente féminine d’avoir le placenta comme passion ou juste toi?
    (T’as pas demandé à le garder? J’suis sure que tu pourrais en faire de chouettes dessous de plats.)
    N’était-ce pas possible de parler à quelqu’un de plus responsable, après que l’autre conne ai laissé ton enfant sans surveillance?
    Y’a pas encore eu de drame, mais ça lui pend au nez à la salope.

    Bref.
    Tout ça pour dire que ça fait vraiment plaisir de te lire à nouveau et de savoir que tout roule.

    Ps: pour la salope, sinon tu as l’option d’y aller cagoulé, et de lui faire un bro fist, dans la gueule. Avec une chaise.

    le 19 août, 2014 à 20 h 42 min
     
  • 1. Pourquoi faut-il dire « bravo » ou « félicitations » quand quelqu’un a un môme ? (j’en ai 3, 3 fois pas compris). « Bonne chance » ou « bon courage » c’est plus adapté il me semble…

    2. Ainsi je ne suis pas le seul à pisser assis ? WTF ?! Alors tous les mecs se le cachent et ont honte de l’avouer ? Vite Titiou, analyse-nous ça entre 2 nuits blanches et 4 hurlements primaires.

    3. Bon rétablissement à ta chatte.

    4. Va venir pour toi maintenant le temps de la comparaison. « tient, Têtard faisait pas comme-ci, pourquoi faut faire comme ça maintenant, putain tu peux pas faire comme je te dis le curly, tu vas finir en Pringles, chef, coach, putain ça vous écorcherait le prépuce de m’aider ça fait 28 jours que je dors pas entre l’insomniaque et le têtard en liberté conditionnelle ki-veut-bouffer-du-curly !!

    le 19 août, 2014 à 21 h 49 min
     
  • Bwaouhhhhhhhhh!!!! Poukkrrawaa! Ruz boutouilla.

    chmeurch!

    Entièrement d accord sur TOUS les points avec Blabla, ce cuvettesale est un vilain trotroll de la mort qui pue la croûte de reblochon extrodigérée qu on refile aux chats, aux saumons et à cette merveilleuse entreprise toute de germes fermentés, Blédina.

    Notons que madame titiou à échangé les chiottes avec les salles d accouchement, ca nous promet une belle série de posts et de photos en plan subjectif.

    le 19 août, 2014 à 22 h 44 min
     
  • Alors pour moi, l’expérience du démoulage est prévue dans 2 mois pour le premier. Merci pour tes détails, au moins je dédramatiserai la situation et je penserai au placenta de vache ! Je décris les étapes de la grossesse à la Mud Day sur mon blog, je sens que l’accouchement sera le bouquet final :-/
    En tout cas, félicitations pour ta famille qui s’agrandit, cela fait un sacre grade mais tu seras encore plus fière d’être une MILF !

    le 20 août, 2014 à 10 h 07 min
     
  • Welcome Curly !!!

    J’adore la photo jambes dans les étriers, j’aurais aimé pouvoir faire un selfie lors de ma césarienne mais j’avais du lâcher en urgence mon sac en salle de travail.

    J’avais beaucoup aimé l’interview audio avec Nadia Daam et Papa cube sur la parentalité, très drôle.

    le 20 août, 2014 à 13 h 33 min
     
  • Beste Titiou (hé oui, je bosse en Belgique et chez ces flamands à la con, ça se dit comme ça)
    j’ai découvert ton blog par cet article qui a été posté sur le mur d’un contact facebook et je t’ai aimé de suite, d’ailleurs je songe à t’adopter.
    J’en ai pas branlé une hier après-midi et j’ai enchainé post sur post et je me suis marrée comme jamais.
    Je te file un grammy pour le post du foie de veau.
    C’est simple, je chialais de rire.
    Heureusement, je bosse seule et je n’ai pas eu à faire croire que quelqu’un était mort dans mon entourage.
    Bon ben, sinon je ne trouve pas le post de ton premier accouchement mais le 2ème me suffit LARGE.
    Sérieux, vous me faites toutes flipper avec vos accouchements. Là où nos mères nous cachaient tout, vous, ben vous nous dites nous. Et, ça calme.
    Bon, continue de penser à nous entre 2 pampers, 3 vomitos dans le pif, la bite de Victor Newman et j’en passe.
    au fait, welcome à ta cacahuète !

    le 20 août, 2014 à 14 h 45 min
     
  • Félicitations et bienvenue a Curly.
    comme j’ai honte de ne pas t’avoir fait de feedback sur « sans télé… », je vais faire court.
    on risque la pénurie, il faut faire des stocks de toute urgence:
    http://bigbrowser.blog.lemonde.fr/2014/08/19/casse-bonbons-une-penurie-de-noisettes-en-turquie-menace-le-nutella/

    le 20 août, 2014 à 17 h 05 min
     
  • Bienvenue Curly! (Je parie qu’il est à croquer!)
    Mythique cette photo des étriers, j’aimerai revenir 20 semaines en arrière (putain la fille qui compte encore les semaines de vie de son enfant) pour prendre une photo des 4 personnes qui m’inspectaient avant de crier « On monte au bloc! »

    le 20 août, 2014 à 17 h 12 min
     
  • Récemment césariennisée, j’ai aussi eu droit à la méchante puéricultrice…Elle, elle a carrément cogné la tête de mon kiki contre le berceau en plastique…
    Si tu ajoutes celle qui a lui a dit « alors, maman veut pas te nourrir ? » parce que l’allaitement était une galère sans nom et celle qui me le tendait à bout de bras sans se pencher vers moi alors que je venais de me faire ouvrir le bide, tu comprendras que je te rejoigne dans la haine inconditionnelle des puéricultrices !
    Sinon, dans le genre « folle du placenta », j’ai une amie qui l’a disséqué…Bon, elle est prof de bio, ceci explique cela, mais quand même !
    Bienvenue à Curly et à ton nouveau bouquin !

    le 20 août, 2014 à 18 h 22 min
     
  • Bon, j’étais mort de rire jusqu’au passage avec les puer qui refusent de prendre des bébés, et qui les abandonnent pour aller fumer quand elles en ont…
    C’est juste un comportement inadmissible qui mérite que la nouvelle soit envoyé à leur responsable de service… En espérant qu’il y ait des conséquences aussi grave pour elles qu’il aurait pu y en avoir pour le petit.

    Merde quoi, si ton boulot c’est de garder des petites choses qui ont pas encore 3 jours à leur compteur, tu ne les abandonnes JAMAIS… Tu ne les laisses pas seuls ! JAMAIS !

    Heureusement, toutes les puéricultrices ne sont pas comme ça, mais celles-la ne devraient pas avoir le droit de s’approcher des bébés.

    (on sent le papa anxieux?)

    Et sinon, je ne dirais pas bravo, mais plutôt courage, et bonne chance ! Le vrai combat commence !

    le 20 août, 2014 à 23 h 50 min
     
  • Moi je savais que t’étais enceinte, car Elkabach te l’avait demandé. Ça m’avait d’ailleurs étonné qu’on te laisse toute l’émission debout.

    Fais gaffe aux dromadaires =>> http://www.lefigaro.fr/flash-actu/2014/08/21/97001-20140821FILWWW00133-un-bebe-mordu-par-un-dromadaire-a-megeve.php

    Fais gaffe aux lions aussi =>> http://www.lexpress.fr/actualite/societe/fait-divers/un-bebe-blesse-par-un-lion-les-reservations-du-cirque-explosent_1562434.html

    le 22 août, 2014 à 0 h 57 min
     
  • Le passage placenta-de-vache-rémouleur m’a fait mentalement hurler de rire… (je suis au boulot quand même)
    Et WTF pour la puéri, c’est pas possible de signaler ça à la direction ? Parce que bon c’est u n danger public là…

    Enfin félicitations, et merci de me conforter dans mon non-désir d’enfant !

    le 22 août, 2014 à 11 h 50 min
     
  • bienvenue curly c’est cool d’avoir de tes nouvelles, c’est marrant mais j’avais regardé l’émission « ce soir ou jamais » et je me demandais si c’était pas un gros bidou que tu cachais héhé!!
    les nouvelles aventures à 4 vont être fun!

    le 23 août, 2014 à 11 h 57 min
     
  • Un bébé et un roman, quelle année ! Félicitations (pour le bébé) (pour le roman aussi hein mais bon) :)

    le 24 août, 2014 à 2 h 25 min
     
  • JE LE SAVAIS
    toutes les fois où je venais vérifier qu’un nouvel article n’était pas miraculeusement apparu… je finissais par me dire que tu allais en sortir un deuxième !

    Pour info, il y a toujours au moins un rémouleur à Paris. Je l’entends deux fois par an sonner sa clochette et je me demande toujours QUI apportera ses couteaux à ce type… faut déjà se souvenir de ce qu’est un rémouleur…

    le 25 août, 2014 à 22 h 39 min
     
  • Au fait ce dessin de Curly inspiration Frantico est absolument magnifique.

    le 25 août, 2014 à 22 h 39 min
     
  • Toutes mes félicitations à toi! Et toutes mes non félicitations à ton putain de connard incompétent de gynéco! (je n’ai pas de mot pour exprimer ma consternation face à sa méconnaissance des D.I.U… Surtout quand je pense à tous les accidents de pilule… Mékelkonkelkonkelkon…)
    Bon bien sûr,plein de haine à la branleuse de puéricultrice, elle brûlera dans un enfer de bébés qui pleurent.

    le 25 août, 2014 à 23 h 10 min
     
  • content de te lire à nouveau et je plussoie avec les autres pour défoncer cette auxi ? puéricultrice ? sage-femme ?

    c’est intolérable

    le 27 août, 2014 à 13 h 59 min
     
  • Incroyable ce post, incroyable cette grossesse annoncée après son terme et 2 enfants avec seulement 2 ans d’écart, bonne chance…

    le 28 août, 2014 à 10 h 47 min
     
  • Félicitations pour toutes vos oeuvres : en premier lieu vos enfants et ensuite pour vos livres qui m’ont fait passer un excellent moment. Il m’ont rappelé un livre que j’avais adoré  » les 200 clitoris de marie bonaparte » avez vous lu et connu l’auteur alix lemel? Elle écrit sous pseudo mais est correctrice dans une misons d’édition..
    Continuez de faire autant d’enfants que de livres et vice versa
    Vous êtes top!

    le 29 août, 2014 à 8 h 38 min
     
  • J’adore comment tu écris, ton blog est juste parfait !! <3
    Bise

    le 29 août, 2014 à 18 h 32 min
     
  • Titiou. L’ete sans te lire fut rude. Je suis content de pouvoir a nouveau meubler les minutes d’attente au scrabble en te lisant.
    Et comme je suis certainement sur un site de rencontres :
    Carole de Jerusalem. Je suis Gilles de Rehovot. Devrions nous demarrer un fan club local ou quoi?

    le 30 août, 2014 à 20 h 04 min
     
  • Et je te parie un apéro qu’avec le stérilet, tu vas devenir une accro de la moon cup ;-)

    le 7 septembre, 2014 à 14 h 47 min
     
  • Déjà le premier récit de grossesse, j’avais fort bien apprécié. Mais le deuxième et ayant enfanté moi-même entre-temps, c’est du ptit lait! Merci j’adore je me bidonne :)

    le 10 septembre, 2014 à 13 h 13 min
     
  • Félication pour le bébé.

    le 1 octobre, 2014 à 12 h 17 min
     
  • Je pense pouvoir rire mille ans avec ce poste et l’autre magnifique et poétique article sur le petit détail gynécologique :) merci merci smiley smiley coeur coeur éclair arc-en-ciel poney

    le 2 octobre, 2014 à 12 h 03 min
     

Poster un commentaire