Social

fil rss girls and geeks girls and geeks sur facebook girls and geeks sur facebook

Citations

Je crois que je suis à un tournant de ma vie.
-Moi, une fois par semaine
 

Cam

profil1

Les Archives

19 novembre 2010

Plan à trois et leçon de conjugaison

D’abord, une prise de position hyper politico-importante. On pourrait presque qualifier ça de « coup de gueule mélenchoniste ».

Il faut arrêter de décliner le nom d’un mag ou d’un site à toutes les sauces.

Je suis contre. CONTRE. Par exemple, à Brain, les reportages, on n’a jamais appelé ça des brainportages, ou la page brainpute. On a le droit de faire une déclinaison uniquement quand ça crée un jeu de mot ou un effet réussi. C’est le magazine Be qui a poussé le vice à l’extrème. Sur les blogs ou les sites, c’est souvent le « posté par/le » qui se transforme. Ainsi d’un site qui s’appelle Fricote – j’ai rien contre vous hein les gens de Fricote, je dirais même que je vous aime bien mais je suis contre l’intitulé « article fricotés le + date ».

Ensuite, une vidéo qu’elle est chouette. Je vous ai déjà parlé d’Udner et de son blog génialement absurde. Cette fois il a participé à un concours : 48h pour réaliser un court-métrage. Thème imposé : le documentaire animalier. Comme ils aiment bien se compliquer la vie, ils ont décidé de refaire un zapping de toute la télé. A voir ne serait-ce que pour le titre du livre « Uchronie, qu’aurait été le bleu si Hitler n’avait pas existé ? » Et pour l’estoufette. Et la télé-réalité.

On n’est pas des chiens from Udner on Vimeo.

Ils sont complètement barges.

En dernier lieu, j’eusse aimé que je rebondissasse sur un post de Maïa. (Ouais, j’ai maté le Président à la télé et je me suis dit que moi aussi je pouvais réinventer la conjugaison française.)

J’y rebondissasse parce que j’y souscrivasse totalement à ces propos :

« La probabilité que je choppe un mec en sortant dans un bar ce soir est nettement plus élevée que la probabilité que l’un d’entre vous, lecteurs mâles et hétéro, ramène une fille. En revanche, la probabilité que l’un d’entre vous, lecteurs mâles et hétéro, ramène un jour DEUX FILLES dans son lit, est nettement plus élevée que la probabilité que moi, même en vivant 200 ans, je termine la nuit en sandwich entre deux mecs. »

Voilà enfin un vrai sujet de fond. Déjà, les garçons, quand on leur parlasse d’un plan à 3, ils pensassent systématiquement : deux meufs. Le premier truc qui leur viendrût à l’esprit ne fusse jamais, au grand jamais, que la meuf estoit en train de leur proposer un truc avec un autre individu mâle.

Le premier argument qu’analyse Maïa c’est le «  je vais pas frotter mon spaghetti magique contre celui d’un autre garçon ». Sauf qu’en fait, comme elle l’explique, quand la fille proposasse un plan à 3 avec un autre mec c’est pas pour mater une scène homo. (Contrairement à la proposition du garçon avec une autre fille – ce qui expliquasse sans doute sa méprise.) Malheureusement, il est inutile de rassurer le garçon là-dessus. Parce que le simple fait de se retrouver au lit, poils à poils avec un autre homme estabas généralement inenvisageable.

Mais il y a un autre contre-argument que Maïa omet. En couple, il y a le « j’ai pas envie de te voir avec un autre gars ». Là, vous pouvez toujours tenter la psychologie inversée (également appelée freudisme). « Mais si ! Le fait que tu n’en aies pas envie, que ça t’effraie, que ça te dégoûte, c’est évidemment la marque d’un désir refoulé. Tu n’en as pas envie DONC tu en as envie. C’est merveilleux comme le monde est bien fait. »

En général, ça marche pas.

Mais ça vaut toujours le coup d’essayer.

Si votre dulciné est un homme évolué et attentif, il va vous proposer une alternative qui sera systématiquement : « si tu veux on peut essayer avec un sextoy ». Parce que le garçon est prêt à accepter la présence d’un deuxième phallus à condition qu’il soit en plastique. Pourquoi pas. C’est plutôt mignon de sa part comme attention. Mais là, c’est autre chose. Moi, je me vois pas lui dire « un plan à 3 ? Ok, mais à condition que ce soit avec une poupée gonflable. » C’est un peu comme… je sens que c’est comme un truc absurde mais je trouve pas lequel. Bref.

Evidemment, vous allez me dire, le plus simple c’est de faire ça en-dehors de l’entité couple. Ca simplifie tout.

Et bin faut croire que non parce que j’ai scanné dans mon immense mémoire toutes les histoires de cul qu’on m’a racontées (et y’en a un paquet, bravo les amis obsédés – ils se reconnaîtront) et je n’ai au total que trois exemples de tentatives réussies. Trois. C’est ridiculement peu.

Il est donc temps de le dire à la face du monde : le plan à 3 avec 2 mecs c’est un putain de mythe. Ca n’existe pas. Le porno nous ment – une nouvelle fois.

Ce qui est complètement fou c’est que c’est quand même le principe de… allez à la louche comme ça je dirais 48% des vidéos pornos actuelles, voire plus si on fait les stats avec celles qui sont en home des sites de boules (type « vidéos en train d’être regardées »).

Or le porno influence nos pratiques sexuelles.

Sauf là-dessus donc.

Conséquemment, on peut donc affirmer qu’on a trouvé un truc plus fort que le porno : la peur de comparer son spaghetti magique à celui du pote.

Parce que dans les tentatives foirées, toutes ont un point commun : un des deux mecs n’a pas réussi à bander. Parce qu’il était gêné par la présence de l’autre garçon. (En l’occurrence, ce ne sont que des histoires de gens qui n’étaient pas en couple les uns avec les autres.)

J’ai un peu galéré pour trouver une illustration, finalement il y a ce film SFW :

Threesome

Mais j’aime bien cette photo-là aussi :

acidcow

Et sinon, pour avoir un joli vernis nacré de blog-culture, comme le film de Banksy va sortir, il y a aussi ses sculptures  (ouais, y’a un vague rapport vu qu’il y a 3 personnages) :

sculpt-banksy

partager ce post sur: facebook | twitter |

 

 

50 commentaires pour “Plan à trois et leçon de conjugaison”

  • Titiou, vous êtes gotlibienne.

    le 19 novembre, 2010 à 17 h 52 min
     
  • Mhbah.. J’ai été la pièce rapportée, le cadeau d’anniversaire, d’un trio FMM (il y a longtemps, j’étais jeune et pouvait encore passer pour « un cadeau »).
    Le fait est que pour trouver un conjoint qui soit prêt à inviter un autre homme dans le lit conjugal, il *faut* qu’il soir très assuré dans son corps, dans son couple, et dans sa sexualité. C’est difficile à trouver chez les moins de 30 ans, ça.

    le 19 novembre, 2010 à 18 h 12 min
     
  • Gosh, je hurlerais bien à l’injustice sur cette histoire de plan à 3 mais vu qu’en ce qui me concerne je ne suis pas emballée à l’idée que le spaghetti magique de ma moitié fasse connaissance avec le ravioli d’une autre, je me contente de la fermer pour une fois…!

    le 19 novembre, 2010 à 18 h 23 min
     
  • [...] This post was mentioned on Twitter by …, Maria and Maryne C., Aude. Aude said: Le plan à 3 avec 2 mecs c’est un putain de mythe. Ca n’existe pas.Le porno nous ment.Titiou elle est vénère. : http://is.gd/hqBlG [...]

    le 19 novembre, 2010 à 18 h 23 min
     
  • Bizarrement, je pense que ce genre de post va t’attirer des offres de services. Autrement, spaghetti magique, c’est un peu trop long, et beaucoup trop fin. Cannelloni magique peut être. Enfin, essaye de fréquenter des rugbymen, ils n’ont pas vraiment peur de sortir leur cannelloni magique, et même en groupe…

    le 19 novembre, 2010 à 18 h 58 min
     
  • marcos : j’ai aussi un faible pour Reiser

    un ouragan : AH! Un témoignage! Effectivement, le truc des – de 30 ans est bien vu…

    Came : RAVIOLI je suis jalouse de pas y avoir pensé.

    wastedtime : j’y ai pensé aux possibles propositions suite au post. Mais je pense que mes lecteurs sont assez polis et fins pour m’éviter ça… Hope so.

    le 19 novembre, 2010 à 19 h 10 min
     
  •  » le plan à 3 avec 2 mecs c’est un putain de mythe. Ca n’existe pas. Le porno nous ment  » -Titiou Lecoq

    Un mot: épique.
    Je dirais même, l’assertion simple « le porno nous ment » a une espèce de puissace d’un truisme enthymèmique intrinsèque à elle-même, comme si le porno devait dire la vérité.
    Je n’écrit jamais sur le pr0n dans mon blog, mais si je le faisais, j’engagerais un dialogue incroyable avec toi.
    D’ailleurs, en fait, je suis en train d’écrire un article de mœurs sur le fait que, IMHO, la prochaine étape sociétale à franchir est la polygamie. Mais bon, c’est pour une autre fois.

    Cela dit, te lire est très agréable, dans ce post spécifiquement (mention d’honneur pour la déclinaison du verbe être en « estabas »)

    -r

    le 19 novembre, 2010 à 19 h 14 min
     
  • Plus que « la peur de comparer son spaghetti magique à celui du pote », pour moi, le frein premier, c’est ce que tu évoques plus haut, càd l’éventualité du « poil à poil ».

    Du coup, mes pratiques me rapprochent plutôt de celles de Jemaine dans « Flight of the Conchords »:

    |_Brett: Have you ever had a threesome?
    |_Jemaine: Nearly..
    |_Brett: What do you mean, nearly?
    |_Jemaine: I’ve had a twosome..

    A part ça, c’est moi où il n’y avait pas de faute dans l’imparfait du subjonctif de Sarko? (je n’ai vu que des extraits, en même temps)

    le 19 novembre, 2010 à 19 h 22 min
     
  • Eh bé moi je le fis-heu. Avec mon mec et un pote-heu. Et à largement moins de 30 ans, y’a que moi qui en avais plus de 20-teu. Et c’était much much bien, hot et tendre à la fois. Suffit de pas choisir des gros machos obsédés du spaghetti.
    D’ailleurs personne n’a vu « Et la tendresse bordel » de Coline Serreau par ici? 2 mecs et une nana, bingo.

    le 19 novembre, 2010 à 19 h 32 min
     
  • Bonsoir mademoiselle,

    Sauf le respect que je vous dois, j’vous ai envoyé un mp sur facebook hier…assez important je crois, sur un projet de site. Ca vous déchirerait le trou du BIIIP d’y répondre?! Merci…

    Dirèctement,

    MF

    le 19 novembre, 2010 à 19 h 39 min
     
  • Ravioli est une running joke déposéepar Tex pour les Z’amours. Came, apprête-toi à régler des droits d’auteur.

    Pour poursuivre dans les cautions culturelles, tu avais aussi « Les chansons d’amour » et « No I in threesome » d’Interpol (j’aurais dû faire illustrateur musical moi).

    le 19 novembre, 2010 à 19 h 41 min
     
  • Tu penses bien que j’allais commenter un tel sujet. Non, juste, ton assertion sur « la peur de comparer son spaghetti », c’est un peu du même genre que la psychologie inversée : « tu ne veux pas te retrouver à poil avec un autre gars = tu as peur de te comparer ». Mais pourquoi ça peut pas être juste dû au fait qu’on est pas un pédé, bordel ?

    le 19 novembre, 2010 à 19 h 56 min
     
  • « qu’on n’est pas un pédé », pardon.

    le 19 novembre, 2010 à 19 h 56 min
     
  • Halala c’est vrai que bon nombre de mecs rêves de ça!
    Sinon, moi je dis rien mais… je t’ai battu facilement avec un tiercé gagnant MMM! Win! (Enfin.. tout le monde ne sera pas d’accord!)

    le 19 novembre, 2010 à 19 h 57 min
     
  • Rémy : en un mot comme en mille LOL

    aymeric : La magie avec l’emploi à l’oral de l’imparfait du subjonctif c’est que correct ou pas, ça sonne toujours mal.

    Br’1 : Veinarde ;)
    Pas vu le film non.

    Michael Flame : je vais répondre ici hein. Non. Je ne souhaite pas travailler pour vous. (Et si je peux me permettre, faudrait penser à modifier légèrement votre technique d’approche.)

    Florian : Tex sera béatifié. Les chansons d’amour, oui, bien sûr. (Mais c’est deux meufs.) (Mais Louis Garrel.)

    le 19 novembre, 2010 à 19 h 57 min
     
  • Fred : mouarf… Faut qu’on reparle psychologie. Si comme tu le présumes, toutes les femmes sont lesbiennes, pourquoi tous les hommes ne seraient pas homos ?

    Geofreeze : GODNESS

    Titiou Lecoq : coucou moi-même!

    le 19 novembre, 2010 à 20 h 02 min
     
  • Re minette,

    Merci du retour, et navré, vraiment trop navré, de la réponse. Vous le proposer, de mon point de vue (celui de l’inconnu qui mérite qu’un non, sans justif, et encore, en insistant – le pov mec quoi!!), c’était comme un honneur que je vous faisais, une manière très élégante, la preuve surpassant la théorie et le blabla, de vous démontrer que, oui, vous me plaisez, vraiment vous me plaisez. Ben non, juste non…pov fille.

    Mélodramatiquement,
    MF

    le 19 novembre, 2010 à 20 h 02 min
     
  • Michael Flame : coucou monsieur le fou

    le 19 novembre, 2010 à 20 h 04 min
     
  • Titiou : LOL

    Au reste de l’univers, et au-delà : pour plus d’infos sur la folie, cf le lien suivant http://www.franceculture.com/emission-les-nouveaux-chemins-de-la-connaissance-la-folie-44-erasme-rediffusion-2010-11-05.html

    Michael Flame : Mais naaaan, t’es pas fou!!

    Michael Flame : N’empêche que, je doute un peu…comment en être sûr?!

    Michael Flame : T’inquiète…et puis, ça pourrait être pire, y a folie et folie. T’es pas schizo par exemple…pas vrai, hein? Rassure-moi…

    Michael Flame : Quoi?! MOI, schizo?!! Mais t’es ouf!! (lol)

    Michael Flame : tss, tss…tu mets « lol », entre parenthèses. Tu veux t’rassurer…t’as raison, ça les rassure.

    Blogesquement,
    MF

    le 19 novembre, 2010 à 20 h 43 min
     
  • Té qu’est-ce qu’on se marre sur l’interweb aujourd’hui (je dis ça rapport au fou).

    Et je sursaute sur ceux qui sursautent à la proposition d’un FMM « je suis pas pédé » ==> non toutes les filles ne sont pas lesbiennes, et revenons au principe de Maïa, bénie entre toutes les femmes : « a probabilité que l’un d’entre vous, lecteurs mâles et hétéro, ramène un jour DEUX FILLES dans son lit, est nettement plus élevée que la probabilité que moi, même en vivant 200 ans, je termine la nuit en sandwich entre deux mecs ».

    Mais tu l’avais déjà fait.
    Donc je vais me coucher.

    le 20 novembre, 2010 à 1 h 38 min
     
  • Haaaaa, ENFIN! Ca me fait plaisir de relire quelques articles (du moins une unique pièce pour le moment), de ces fameux « du vendredi » qui causent de pr0n. Ca faisait longtemps n’est-ce pas?.

    Mis à part, et pour apporter ma contribution, le fond de ce billet cause d’une facon de faire du sesque qui ne me déplairait pas d’aborder (faut essayer). En revanche, si je suis invité cela ne me fait pas peur; si c’est à la demande de ma moitié, ca peut s’essayer avec réserves -je m’explique-:
    Cela peut rester un fantasme pur (comme le monde du porno nous en sort par tonnes de raviolis et de spaghetti, c’est juste), mais une fois assouvi pour cette demoiselle, deux choses. Soit ca en restera là, et donc pas de suites (on a essayé, pas glop-bof bof), soit ce fut la porte ouverte (en général). Ce qui veut dire que si la porte fut ouverte à un moment donnée (l’acceptation du fantasme de l’autre, que ne ferait-on pas par amour), c’est le début de la fin. Si le ressenti de « l’expérience » fut positif et plaisant, l’on peut être sûr d’avoir changé drastiquement sa sexualité de couple….Source à ennuis futurs, ou simplement nouvelle expérience « pour essayer, voir ce que ca fait »?

    le 20 novembre, 2010 à 2 h 54 min
     
  • J’arrive après la bataille, mais je trouve que c’est un sujet passionnant.
    Un vrai sujet pour un planneur strat’ ! Aujourd’hui tout le monde veut avoir tout fait, tout essayé. On oppose le sexe et l’intimité, au risque de perdre une valeur essentielle : la sensualité…
    D’expérience les plans à trois ne sont que des fantasmes, comme la porte cochère, la machine à laver en marche ou la voiture. Ils peuvent s’avérer décevants ou destructeurs. Un plan à trois avec deux filles ne m’a pas laissé un souvenir impérissable, et j’ai bien aimé partager une de mes copines avec un autre mec… Rien de plus qu’un truc de voyeur en fait…
    Souvent après le sexe, les filles demandent si elles sont un bon coup. Comme un écho au désormais désuet (j’espère…) « alors heureuse ? ». On retient la performance et pas la substance, et moi je trouve que c’est bien dommage !

    le 20 novembre, 2010 à 10 h 52 min
     
  • MF : Nous, les schyzos, parlons directement de nous à la première personne du pluriel. Non, nous sommes seules, moi et moi-même, pourquoi ?
    Sinon, si vous avez des amis qui vous ressemblent, MF, ne les ramenez pas, surtout =)

    Geofreeze : Bonne pioche, mais ça marche que dans certaines circonstances, hein ;)

    Titiou Lecoq : Un article qui m’a bien fait marrer, et j’ai eu le plaisir de découvrir Udner, que je ne connaissais pas, merci. (Et non, je ne parlerai pas du threesome, parce que déjà, je ne suis pas intéressée, et que quand bien même, à mon âge (18), aller trouver deux types qui seraient intéressés, ce serait qu’une énorme perte de temps, voire du suicide social).

    le 20 novembre, 2010 à 12 h 31 min
     
  • les commentaires de chaque post sont au moins aussi ûber coolos que les posts en eux même, grandiose ! (merci de ne pas avoir censuré MF, qui je l’espère, ne s’arrêtera pas là)

    le 20 novembre, 2010 à 13 h 16 min
     
  • Vendredi prochain on aura le droit au nombre 4? (Quadrosome? Quadrisome?) et des multiples possibilités que cela offre? :D

    le 20 novembre, 2010 à 13 h 46 min
     
  • Pour le foursome, suivez le guide:
    http://blogs.lesinrocks.com/bouillondeluxure/2010/10/28/foursome/

    le 20 novembre, 2010 à 19 h 38 min
     
  • Félicitations Titiou, tu as obtenu ton Premier Fou attitré. Et ça, ça n’a pas de prix. Biensûr tu sais que pour tout le reste il y a Euro**** Master****.

    Enfin bref, on peut aussi faire des Threesomes MMM ou FFF. Et là c’est beaucoup plus simple de trouver je pense.

    le 20 novembre, 2010 à 19 h 57 min
     
  • Le porno nous ment? Maintenant que tu le dis…

    Est-ce que je suis le seul à ne tomber que sur des filles qui ont déjà fait des plans à trois (ffm ou mmf) et qui veulent toujours absolument me le raconter mais jamais me faire partager (« non toi je t’aime trop pour te partager ») ?

    Bon article, bien marrant (oui je passe de la pommade, mais c’est pour apaiser les rougeurs)

    le 21 novembre, 2010 à 11 h 35 min
     
  • Mouais…

    L’autre possibilité, c’est qu’ils aient en réalité peur que ça leur plaise, de se trouver dans un pieu avec un autre mec.

    Sur ces bonnes paroles, je sors. (et non, je suis pas homo, et oui, c’est probablement parce que j’ai peur que ça me plaise)

    le 21 novembre, 2010 à 11 h 41 min
     
  • Il est intéressant que personne ne conteste l’assertion de départ. En particulier cette partie :

    « En revanche, la probabilité que l’un d’entre vous, lecteurs mâles et hétéro, ramène un jour DEUX FILLES dans son lit, est nettement plus élevée que la probabilité que moi, même en vivant 200 ans, je termine la nuit en sandwich entre deux mecs. »

    Sachant que la première partie mentionne le bar comme cadre de chasse.

    Pourtant cela semble logique au premier abord.
    Ce sont les hommes qui draguent, ils sont donc la force de proposition, et vont soumettre à d’éventuelles partenaires leurs fantasmes.

    Donc un homme pourra, s’il sent un potentiel coquin chez une femme, lui proposer un MFF mais à priori (généralité souffrant exceptions bien sûr) pas un MMF.

    Jusqu’ici on est d’accord.

    En revanche, il y a un autre aspect important et assez répandu qu’il faut savoir exploiter mesdames : l’homme a une bite à la place du cerveau (je sais, ce n’est pas très glamour mais ça a le mérite d’être explicite).

    Donc en chauffant bien un mec et en lui disant ensuite, toi et moi ce soir c’est ok mais uniquement si t’as un pote (appétissant selon vos critères bien sûr) à ramener ou on trouve un mec sur place, je parie que la probabilité monte en flèche.

    On dira que la réponse dépend du sex appeal qu’exerce la dame sur le monsieur.

    Ensuite, si on ne se limite plus au cadre du bar, alors là ça devient presque indécent. Internet regorge de site de casual dating, et même via les réseaux sociaux non dédié ou blogs, n’importe quelle fille qui dit, trop la galère on me propose jamais de plan MMF , elle reçoit direct des propositions, comme en témoigne le premier commentaire du sujet de Maïa.

    « Donc la probabilité de ramener …, en sortant dans un bar, … en laissant l’homme faire le premier pas, … en étant pas parti dans cette optique au départ… », mouais bof, admettons.

    Mais trouver des opportunités de treesome quand on en a la volonté et qu’on fait la démarche reste beaucoup plus facile pour une femme que pour un homme.

    le 21 novembre, 2010 à 14 h 40 min
     
  • « Michael Flame : je vais répondre ici hein. Non. Je ne souhaite pas travailler pour vous. (Et si je peux me permettre, faudrait penser à modifier légèrement votre technique d’approche.)  »

    Je crois que Michael vient de gagner un deuxième trou de balle….

    le 21 novembre, 2010 à 15 h 34 min
     
  • Je crois que les commentaires de Mr tout feu tout Flame et ceux qui ont suivi ajoutés aux formules cultes de l’article en font un de mes préférés

    le 21 novembre, 2010 à 20 h 29 min
     
  • Toujours est-il que je continue à ne pas voir l’intèret de la chose à trois. Refusé quand ma copine du moment voulait apporter une copine parce qu’elle était certaine que « cela me plairait ». Refuserais d’emmener un copain. Pas pour des spaghettis, ce sont des contes à s’endormir tout nu. C’est juste qu’il ne faut pas confondre, comme chantait le grand Jacques « l’érotisme et la gymnastique ». Cette volonté, même pour une nuit de se réduire à l’unique, à l’essentiel d’un nous. Sais pas pourquoi mais celà m’accroche. Je manque sans doute d’immagination. Et pour celles qui y tiennent les pratiques recommandées par la nonne sont très efficaces, j’ai vu faire… Bonne chance les filles.

    le 21 novembre, 2010 à 23 h 33 min
     
  • Après avoir lu le post de Maïa et le tien, il faut absolument que je réagisse.
    Vous semblez toutes les deux ne pas vivre dans le même monde que moi! En effet, j’ai tendance à croire que le plan MMF est tout aussi fréquent que le FFM et pas forcément aussi mal vu.
    Dans mon entourage personnel, je connais que deux types qui ont fait des plans à trois. Et c’était des MMF. N’oublions pas de préciser que ces deux garçons sont plutôt du coté « homophobe » que « gay-friendly » sur l’échelle de la tolérance.

    De coup, je pose une question : ces deux garçons sont-ils l’exception à la règle? où alors, mesdemoiselles Maïa et Titiou, êtes-vous juste poissardes?

    le 21 novembre, 2010 à 23 h 35 min
     
  • La magie de ce blog réside tout autant dans les articles que dans les commentaires! J’ai beaucoup aimé l’article.

    Du coup, j’y pense comme ça par hasard: es-tu de l’avis que le porno influence les gens en leur suggérant de réaliser des plans à 3 Mec-Fille-Fille? Parce qu’à vue de nez je dirais que c’est… 20% des « vidéos les plus regardées »? Les filles deviennent-elles « bi-friendly » à cause du porno?

    le 21 novembre, 2010 à 23 h 39 min
     
  • @laurent:
    OMG, l’épic fail de toute beauté…

    Tellement vrai :))

    Sinon Titiou je n’ai pas compris ton point de vue: tu affirmes que tu approuves le post de Maïa, mais as-tu déjà essayé de chercher un plan à 3…
    Car c’est plus facile pour la femme que pour le mec.
    Tu pars en boite, tu choppes 2 types dans un coin et tu leur dit « ça vous tenterai de me prendre dans un coin ? ». Tu verras leur réponse.

    Fais l’inverse avec 2 filles. Tu verras bien ce que le mec va se prendre dans la tronche…

    T’as trouvé la meilleure solution ceci dit: le faire en célibataire. En couple, c’est mort à 90% d’avance.

    le 22 novembre, 2010 à 9 h 26 min
     
  • La nonne : « Mais trouver des opportunités de treesome »
    Avec un arbre ? Mais c’est dégoûtant !

    Scalpel : « Tu pars en boite, tu choppes 2 types dans un coin et tu leur dit « ça vous tenterai de me prendre dans un coin ? ». Tu verras leur réponse. »
    Pour passer de la théorie à la pratique, il faut d’abord accepter de perdre toute dignité en prononçant la phrase : « Ca vous tenterai de me prendre dans un coin ? » en boîte.

    le 22 novembre, 2010 à 13 h 53 min
     
  • Splendor, de M. Araki n’a pas encore été cité ?

    M’enfin ?!

    le 22 novembre, 2010 à 17 h 24 min
     
  • @Heydjee : merci beaucoup, ça m’a fait bien rire de bon matin.

    En effet il aurait fallu écrire threesome, même si le sujet
    peut avoir un rapport lointain avec certains appendices dur comme du bois …

    le 23 novembre, 2010 à 10 h 37 min
     
  • C’est certain que c’est un peu surfait… mais de là à dire que ca n’arrive pas! Moi ce fut un peu par « accident » je dois dire: Une fin de soirée avec une copine, en couple mais ça semblait battre un peu de l’aile, qui ne me laissait pas indifférent… et dont le mec était censé être parti encore qq jours.

    On se retrouve dans le même pieu à la faveur de ces circonstances favorables, quand son mec rentre à l’improviste, nous trouve et au lieu de vouloir illico me demonter la tronche vient se faire suçer! Ils ont rompu le lendemain, mais il s’est visiblement dit que c’était l’opportunité de réaliser un fantasme?!

    Je dois plutot dire que contrairement au présupposé de la comparaison de nouille, c’est plutot très stimulant comme situation: Pas le souvenir d’une période réfractaire aussi courte! Mais bon, c’était plutot en mode relais-brochette que sandwich :o)

    le 23 novembre, 2010 à 13 h 19 min
     
  • Tu mens. J’ai testé le sandwich avec 2 mecs – un collègue et un pote – un peu comme ça sans préméditation. C’était à la fois hyper excitant, agréable et détendu. Un souvenir sexe vraiment, vraiment chouette!

    le 30 novembre, 2010 à 12 h 45 min
     
  • Alors moi j’ai trouvé le truc pour convaincre son mec d’un plan à trois avec deux mecs!! si si ça marche, enfin ça a marché avec un mec… alors bon… bref. Je lui ait dit écoute un plan à trois avec deux nanas ça ne me dérange pas dans le fond, mais moi ce qui me ferait kiffé c’est avec deux mecs… sous-entendu: si on le fait avec deux mecs, je te dirais oui pour le faire avec deux nanas… résultat il a commencé à y réfléchir. Bon la suite du problème est de trouvé le partenaire idéal.. et là la grande question, vaut-il mieux prendre un pote à nous deux qui nous plait au risque qu’après il y ai comparaison entre les deux mecs ou un parfait inconnu… on est encore en train d’y réfléchir, donc ça ne s’est pas encore fait, mais c’est en bonne voie. Au moins l’idée est acceptée…

    le 11 décembre, 2010 à 16 h 53 min
     
  • coucou,
    pour ma part, à mon initiative, j’ai tenté avec ma copine et mon meilleur ami(accessoirement cousin); et çà s’est super bien passé. Tout est une histoire de confiance avec les personnes et je ne suis pas du genre macho ni spécifiquement attiré par les mecs.
    Ca n’a rien cassé avec ma copine et suis encore plus amoureux qu’auparavant (pourtant je suis un peu jaloux). Après c’est une question de sensibilité chacun devant trouver sa sexualité, ses désirs et ses limites. Il faut se parler voila tout.
    Eden, je te conseille le meilleur ami en qui ton mec a toute confiance ou l’inconnu. En effet, l’ami intermédiaire ca me ferait bizarre et ca peut casser quelque chose. L’inconnu est pratique car il sort de ta vie après.
    Tiens nous au courant ;-)

    le 22 février, 2011 à 15 h 05 min
     
  • Le contre- argument que Maïa omet est pro-fête .

    le 25 mars, 2011 à 2 h 13 min
     
  • « Fred : mouarf… Faut qu’on reparle psychologie. Si comme tu le présumes, toutes les femmes sont lesbiennes, pourquoi tous les hommes ne seraient pas homos ? »

    Pensez à revoir les bases de la psychologie masculine.

    le 26 mars, 2013 à 1 h 01 min
     
  • Alors je dois être un total ovni, parce que ce n’est pas du tout du tout mon expérience personnelle.
    J’ai 27 ans, et sur les 11 plans à plusieurs que j’ai eu l’occasion de vivre, il n’y en a pas un seul qui ait été FFM. Par contre je n’ai jamais eu de difficulté à trouver deux mecs prêts à essayer avec moi. Il faut dire que j’évolue dans un milieu très ouvert. Mon problème à moi a toujours été de trouver une fille qui veuille bien se joindre à nous! Et mon expérience FFM est donc inexistante. Et quand je réfléchis aux histoires qu’ont pu avoir mes amis, le MMF était aussi beaucoup plus courant.

    le 31 mai, 2013 à 16 h 38 min
     
  • va voir dans le libertinage, ils sont beauuuucoup moins coincés!
    …et surtout avec un ratio de 1 femme seule par 10 couples et 10 hommes seuls, les plans FHH sont bien plus fréquents

    le 1 octobre, 2013 à 21 h 39 min
     
  • Perso, pour moi, ce n’est pas un mythe. Je suis une femme, j’ai 27 ans et mon plan à 3, c’était moi en sandwich entre 2 hommes, tout s’est parfaitement passé, je dirai même que je recommencerai volontiers. Je pense qu’il faut juste exclure l’idée de faire ça en couple, et les partenaires se trouvent.

    le 10 novembre, 2013 à 22 h 05 min
     
  • Titiou en commentaire :

    « wastedtime : j’y ai pensé aux possibles propositions suite au post. Mais je pense que mes lecteurs sont assez polis et fins pour m’éviter ça… Hope so. »

    Vive la contradiction ! ‘Faudrait déjà savoir ce que tu veux.

    le 7 décembre, 2013 à 19 h 09 min
     
  • bonjour,

    histoire intéressante. Mais un peu fausse. Il y a une fantaisie sexuelle qui s’appelle le candaulisme : ici, vous trouverez votre bonheur du plan à 3 FMM hétéro.

    Pour ma part, et de ce que j’en lis, c’est plus les femmes qui bloquent pour ce type de projet. A mon corps défendant ^^

    le 9 janvier, 2014 à 15 h 40 min
     

Poster un commentaire