Social

fil rss girls and geeks girls and geeks sur facebook girls and geeks sur facebook

Citations

Je crois que je suis à un tournant de ma vie.
-Moi, une fois par semaine
 

Cam

tartine

Les Archives

27 janvier 2009

4chan for god

Un post geek mais alors très très geek qui risque de n’intéresser que très très peu de lecteurs au point que je me demande depuis deux jours comment convaincre les gens que c’est un sujet important.
Bref, j’ai décidé qu’il était grand temps de parler de Boxxy, l’étrange meme du début d’année.
Pour les néophytes, quelques précisions.
Un meme = du rien du tout, photo ou vidéo, avec un caractère vaguement ridicule dont des internaute vont s’emparer et dont les caricatures et déclinaisons vont faire la célébrité.
Ces malicieux internautes se réunissent généralement sur le board /b/ de 4chan. 4chan ? Board b ? En résumé très très court, une sorte de forum où se retrouvaient à l’origine des espèces de génies intégristes du net qui ont fait la culture internet. Les rois et les garants d’un certain internet. J’en ai déjà parlé là. Ils s’échangent des conneries, se foutent de la gueule de parfaits inconnus et puis, de temps en temps, y’a une blague qui prend plus que les autres et devient un phénomène web planétaire : c’est le meme.
Un exemple de petit meme : un crétin poste sur un forum une photo de sa meuf posant devant sa voiture.

Vu la tête de la fille (et son léger problème de dents, nez, bouche et yeux) il aurait dû savoir qu’il se ferait chambrer. Et que la vie de cette pauvre fille serait définitivement brisée (quelques heures plus tard, les petits plaisantins avaient trouvé sa page myspace, son adresse mail, son nom, son numéro de sécu et son téléphone). Vous voyez un peu l’esprit : flugly, méchant et sale. Et génial.

Donc voilà Boxxy, une ado vaguement gothique et gentiment hystérique qui poste une vidéo. Ca, c’est le rien.

Et puis, arrivent les déclinaisons et caricatures, qui ici ont pris la forme de remix de la vidéo originale.

Si la vidéo originelle existe depuis un an, il a fallu attendre qu’elle atterrisse sur le board /b/ de 4chan pour que ce soit le cataclysme. Mais il s’est produit un phénomène inattendu. Alors que la tradition de /b/ veut que tous les participants unissent leur force pour faire le meilleur lulz (mauvaise blague) du monde, cette fois l’histoire a tourné au règlement de compte. Les channers se sont scindés en deux groupes antagonistes : ceux qui voulaient voir mourir Boxxy et ceux qui voulaient l’engrosser.

C’est là où le cas Boxxy devient totalement unique. Il va provoquer la renaissance de la guerre civile qui avait déjà agité le site l’été dernier. Alors que les « nouveaux » (« the newfags », comprendre « les nouveaux pédés ») se passionnent pour Boxxy, cherchent par tous les moyens à trouver sa véritable identité (via une opération joliment nommée Valkyrie) et ne parlent plus que d’elle, (allant jusqu’à la nommer Queen of /b/) les anciens (« the oldfags ») commencent assez vite à être agacés par cette obsession pour une « cute girl » et autant dire que « les anciens pédés » de 4chan, ils aiment pas trop le côté cute. Le mignon, ça leur donne envie de gerber – à peu près autant que les emo kids. Et pour eux, il ne s’agit pas d’un véritable meme né spontanément, mais d’un meme forcé, créé par les puceaux de 13 ans qui polluent leur site. Boxxy devient alors à leurs yeux l’archétype du cancer qui ronge le site, l’esprit 4chan, et plus généralement l’underground internet.
A ce moment, le board b de 4chan est totalement envahi par les admirateurs de Boxxy. Rien d’autre n’existe. Le 10 janvier, Moot, un des administrateurs du site, prend alors une décision extrême. Pour tuer Boxxy, il faut tuer le site, il le fait donc crasher pour quelques heures. Mais même après ce nettoyage, dès que le site revient à la normale, le cancer Boxxy reprend. Tous les utilisateurs postant un message mentionnant Boxxy sont alors systématiquement bannis pour deux jours.

Au final, on a une gamine de 16 ans qui n’a rien, mais alors vraiment rien demandé à personne, qui se retrouve menacée et toutes ses infos persos éparpillées sur le net. Et une guerre pour savoir ce que doit être 4chan et plus généralement l’underground viral. En gros, la première guerre civile intra-geeks. Et si ces mecs-là décident de se faire la guerre, ils sont capables d’aller jusqu’à une espèce d’Hiroshima virtuel.

partager ce post sur: facebook | twitter |

 

 

13 commentaires pour “4chan for god”

Poster un commentaire