Social

fil rss girls and geeks girls and geeks sur facebook girls and geeks sur facebook

Citations

Je crois que je suis à un tournant de ma vie.
-Moi, une fois par semaine
 

Cam

tartine

Les Archives

27 novembre 2017

Guide des chiottes n°19

Et oui. Parfois, les vieilles rubriques renaissent de leurs cendres.

Rubrique de blog qui renait. 

Mais enfin, ne nous emballons pas hein. Cette renaissance est tout à fait exceptionnelle et ponctuelle. Parce que samedi dernier, j’étais là.

Pour ceux qui l’avaient loupé, j’étais invitée en tant que :

Mais, après avoir fait la queue dans une ambiance qui n’était pas sans rappeler l’entrée d’un théâtre pour une pièce de Jean-Michel Ribes, ils m’ont quand même laissée passer. J’étais invitée pour assister à ça

dont je n’ai pas grand chose à dire pour l’instant. En terme de symbole, c’était bien d’organiser cette conférence. Pour les mesures concrètes, j’attends de voir.

Et en terme d’anecdote : Brigitte Macron n’a évidemment pas pris la parole. Mais à la fin, c’est autour d’elle qu’il y avait une émeute de fans. Et de ce que je l’ai entendue dire à ce moment-là, c’était plus pertinent que la plupart des autres intervenants. (Rapport au fait qu’elle n’a parlé ni de porno ni de l’islam, mais du sexisme général de la société.) Sinon, Delphine Ernotte est la seule intervenante qui s’est contentée d’un « chers tous » alors qu’il n’y avait presque que des femmes. Même Jean-Michel Blanquer a dit « chers tous et toutes ». Ca m’a fait la même impression que s’il m’avait offert une clope de réconciliation. Mais tempérons notre enthousiasme : il est ministre de l’Éducation, il avait trois minutes pour parler de l’égalité femmes/hommes et il a réussi à axer son discours sur le porno. Je ne sais pas ce qu’ils ont avec le porno mais perso, ça ne me parait pas être la priorité absolue. Menfin, j’aurai sans doute l’occasion de faire un article sur le sujet. (D’ailleurs, le prochain post de blog parlera éducation et garçons.) (Je vous préviens, comme ça ceux que ça saoûle pourront sécher.)

Bref, croyez-vous que je suis allée me promener dans les jardins présidentiels ?

Si seulement… Mais que nenni. J’ai préféré enfiler ma combi de journaliste d’investigation et m’aventurer dans d’autres théâtres d’opération.

Que cachent les ors de la République ? Aujourd’hui, au terme d’une enquête de plusieurs minutes, les équipes de Girls and Geeks vous emmènent dans les coulisses du pouvoir, là où aucune caméra n’a jamais été autorisée à pénétrer.

Très classe : les armoiries de la République sur la pancarte des chiottes.

Ensuite, on s’engage dans un couloir nettement moins chic.

Jusqu’à ce que…

LES TOILETTES DE LA REPUBLIQUE. Des années à mener ma carrière de journaliste sanitaires et voilà, j’y suis. L’acmé de cette rubrique vient d’être atteint.

Mais alors, est-ce qu’à l’Elysée on pisse différemment ? Pas vraiment. Mais figurez-vous que ces chiottes ont malgré tout une particularité :

Deux dévideurs à papier cul. Je vous avoue que je n’avais jamais vu ça. Et ce n’est pas anodin, ils ont l’air d’être vraiment flippés à l’idée de manquer de PQ puisqu’il y a aussi ça à portée de main :

C’est évidemment un signe politique pour rassurer les citoyens. Un moyen simple et élégant de dire que le pouvoir s’occupe de tout, qu’il tient compte des besoins de chacun, qu’il n’en néglige aucun. Mais c’est en même temps une politique qui vise à responsabiliser puisque, si un dévideur est vide, chacun, à son niveau, a la possibilité de remplacer le rouleau par un nouveau. L’État est là pour assurer une égalité d’accès aux rouleaux de PQ, ensuite charge aux citoyens de gérer leur consommation. Ce qui est mis en oeuvre dans ces toilettes c’est la flexi-sécurité du papier toilettes.

Parce que rien n’est possible sans une relation à la fois de confiance (il y aura suffisamment de PQ pour tout le monde) et de responsabilité (à chacun de changer le rouleau). C’est le respect qui est à la base de la société que nous allons construire tous ensemble. Respect pour le plus petit pipi mais respect aussi pour ceux que des désordres intestinaux condamnent à passer de trop lourdes heures dans cet espace de l’intime et de l’organique.

Nous avons tous déjà vécu cette situation de se retrouver aux toilettes et de se rendre compte, trop tard, qu’il n’y avait plus de papier. Parce que, comme l’écrivait déjà Rabelais “chier donc nous faut d’avant que le cul torcher”.  

Les Français ont dit, clairement, par leurs choix, qu’ils ne voulaient plus de cette situation.

 

Bref, j’ai fait pipi à l’Elysée.

Edit : on me pose une excellente question, à savoir y a-t-il une poubelle pour les protections hygiéniques. Et bien, de mémoire, je n’en ai pas vu.

partager ce post sur: facebook | twitter |

 

 

12 commentaires pour “Guide des chiottes n°19”

  • Ah là là. Oui. Le dessous des cartes des coulisses du pouvoir, c’est que c’est tout de suite moins chic. Et encore, là, c’est l’Élysée, le nec plus ultra (sauf Bercy mais parce que ces cloportes tiennent le cordon de la bourse alors ils font ce qu’ils veulent).

    Les gens s’imaginent que les ministères sont super classes parce qu’ils voient le velours rouge et les lampadaires en or à la télé et ils se disent « woh, comme ils sont grave trop payés, les fonctionnaires ! ».

    Et la réalité, c’est qu’on travaille sur une moquette normale Ikea et un mobilier Bruneau. On n’a même pas de Bic top ou de stylo à 4 couleurs, on est obligé de se taper le truc en gel qui n’écrit pas une fois sur deux.

    Le derrière de l’écran, c’est ce petit papier collé au-dessus de la fontaine à eau : « Plus de bonbonnes d’eau en stock – Réapprovisionnement incertain en raison de la clôture budgétaire. PATIENCE ! :) »

    (tout est véridique, y compris les majuscules et le smiley).

    le 27 novembre, 2017 à 16 h 37 min
     
  • Information d’importance : pas mal d’aires de repos d’autoroute ont également deux trucs à PQ…

    le 27 novembre, 2017 à 17 h 46 min
     
  • Enquête bâclée, il nous manque des précisions primordiales…
    On nous cache encore des choses :

    -les armoiries de la République sont elles bien filigranées sur chaque feuille des rouleaux ?
    – Qui est le fournisseur de la République ?

    – Les rouleaux sont ils aussi jetables que des sous-secrétaire d’état ?

    – Sont ils doux au cul-cul, ou plus râpeux que Jean-Vincent Placé en période de remaniement ?

    – Quid des urinoirs ? Pisses-debouts collectifs ou box individuels ?

    Bref encore beaucoup de questions qui ont besoin d’une réponse, pasque c’est notre projet de tout savoir !!!!!

    le 27 novembre, 2017 à 18 h 39 min
     
  • Oui mais est-ce qu’il y avait une petite poubelle à protections hygiéniques, hein ? :)

    le 27 novembre, 2017 à 19 h 24 min
     
  • Les boutons de la chasse d’eau sont nickel, tout de même. ^^

    le 28 novembre, 2017 à 11 h 48 min
     
  • Olala, mais ta carrière est si fulgurante ! Qui aurait cru quand je commencais à suivre ton blog et rigoler avec des histoires de chiottes de bars qu’on en finirait là ! Mais j’ai misé sur le bon cheval ! <3 <3
    Les toilettes de l'Elysée n'auront jamais acceuillies quelqu'un d'aussi méritant !

    le 28 novembre, 2017 à 15 h 37 min
     
  • Enfin la vérité sur le coté sombre du pouvoir.
    Le retour de cette rubrique me fait bien plaisir.
    N’as-tu pas eu, ne serai-ce qu’un instant, l’idée qu’une porte dérobée allé s’ouvrir en tirant la chasse d’eau ?

    le 28 novembre, 2017 à 17 h 02 min
     
  • Une invitation a « Monsieur » Titiou Lecoq.
    C’est une solution simple pour un language plus neutre…
    MDR

    le 29 novembre, 2017 à 14 h 31 min
     
  • MONSIEUR Titiou Lecoq ? Sérieux ? Je ne sais pas si je dois en rire ou en pleurer, tiens…
    Merci pour ce reportage passionnant sur les toilettes de l’Elysée, c’est un sujet qu’on tend à sous-estimer et sur lequel trop peu de documentation existe… :D

    le 30 novembre, 2017 à 10 h 33 min
     
  • A quand la version « Chiottes at the White House? »!

    le 1 décembre, 2017 à 20 h 47 min
     
  • c’est vrai que le guide des chiottes manquait vraiment…
    c’est toujours un plaisir de passer sur le blog et de trouver un billet…
    ps. à l’occasion, ce serait intéressant de documenter également les toilettes pour messieurs :) (#Pardon)

    le 4 décembre, 2017 à 15 h 31 min
     
  • Chère Titiou merci de reprendre ce blog de manière régulière il en va de l’ avenir de notre bonne santé mentale A vous lire et vous relire !

    le 5 décembre, 2017 à 8 h 32 min
     

Poster un commentaire