Social

fil rss girls and geeks girls and geeks sur facebook girls and geeks sur facebook

Citations

Je crois que je suis à un tournant de ma vie.
-Moi, une fois par semaine
 

Cam

tartine

Les Archives

12 décembre 2010

Les Anonymous se cassent la gueule

Vous avez peut-être remarqué que pour l’instant, je n’ai pas parlé de Wikileaks. Je peux même pas me targuer d’être le seul blog qui ne met pas en mot-clé « wikileaks, julien assange, viol par surprise, préservatif, comment faire », vu qu’à peu près aucun des blogs que je suis n’en parle. Et même mes sites fétiches, souvent américains, n’abordent que très peu le sujet.

Mais à ce stade de l’affaire il faut en venir à une (première) conclusion (temporaire) : c’est un bien triste jour pour l’internet. Pas par rapport à Wikileaks hein. Ca, je m’en branle un peu l’oursin. Non.

Il faut arrêter de se mentir et affronter la réalité : les Anonymous se sont plantés la gueule. Et pas qu’une fois. C’est une série d’échecs cinglants. On n’est pas loin du Waterloo.

En l’occurrence, en ce moment, sous le nom d’Anonymous, on qualifie tous ceux qui participent aux opérations sur l’interweb de soutien à Assange et Wikileaks au nom de la liberté d’expression.

Vous savez, ceux dont les journaux disent « oulala… regardez ces dangereux hackers qui lancent une cyber-guerre ».

Mais fucking god quelle cyber-guerre ?

Pour l’instant, la cyber-guerre, elle s’est surtout résumée à cette succession d’échecs :

1°) Attaquer les sites de Mastercard and co n’a concrètement servi à rien. C’était un peu comme retirer 20 euros le 7 décembre. Ils se sont attaqués aux sites officiels, qui sont juste comme des espèces de cartes de visite. Ils n’ont pas attaqué le système lui-même. Les seuls qui pouvaient y perdre de l’argent c’était Paypal.

2°) Ils ont voulu attaquer Amazon et puis ils se sont rendus compte que ça risquait de retourner l’opinion publique contre eux.

3°) Quand ils ont fait le constat que Mastercard se portait très bien, ils ont décidé de lancer une rumeur. Dire qu’après leur attaque, des milliers de numéros de compte étaient en circulation dans la nature sauvage du web pour que les gens paniquent et ferment leurs comptes. (Cantona’s spirit.)

opération banktroll

Sauf que là encore, de toute évidence, ça n’a pas marché.

4°) Devant son inefficacité totale, ils ont abandonné l’opération Payback pour lancer l’opération Leakspin.

opération leakspin

« Ils n’ont pas peur de LOIC» LOIC n’étant pas seulement l’excellent auteur d’abstrait concret mais en l’occurrence le logiciel qui sert aux attaques. Donc cette affiche est un aveu flagrant d’échec.

Du coup, leur nouvelle idée c’est de lire lesdits câbles diplomatiques et de les diffuser massivement.

Là, je ne comprends vraiment pas ce que les mecs ont dans la tête. Sauf si tous les Anonymous ont fait des études poussées de géopolitique, c’est une idée à peu près débile. Je sais pas si vous êtes allés lire les câbles, moi je l’ai fait un peu, en faisant des recherches par mots-clés, du genre Qatar (hum… au hasard hein…). Certes, on trouve des trucs marrants mais ces docs ne sont pas classés top secret, juste secrets. Dans le fond du contenu, il n’y a rien de choquant. Pas de révélation. Juste c’est rigolo de voir comment fonctionne la diplomatie, et que les Etats-Unis sont littéralement obsédés par l’Iran. Et comme les câbles sont très courts, il faut vraiment déjà s’y connaître pour leur donner du sens. Sinon, ça se résume beaucoup à Machin m’a dit qu’il faisait semblant d’être ami avec Truc et qu’il sait que Truc fait aussi semblant d’être ami avec Machin. Mais peut-être qu’ils sont vraiment amis et qu’ils nous racontent de la merde.

On voit sur l’affiche « The fun begins… » Là, je dis non. On peut décemment pas qualifier la lecture de câbles diplomatiques d’activité « fun ». C’est d’ailleurs ce qui manque sans doute un peu aux opérations actuelles des Anonymous : l’humour.

5°) Pour s’organiser, les Anonymous se retrouvent sur des canaux IRC. Sauf que pour recruter, ils ont mis les adresses des réseaux à peu près partout sur internet.

IRC

Du coup, la plupart de leurs canaux ont été attaqués et ne fonctionnent pas. (Heu… Bah oui les mecs, c’est un peu logique.)

6°) En prime, y’a un ado allemand (enfin, Hollandais mais c’est un peu pareil) de 16 ans qui a participé aux attaques contre Mastercard and co qui s’est fait grillé et qui a été arrêté. (Hey Newfag, how are you ?)

7°) Comble du comble, à la télé anglaise, on a vu une interview à visage découvert, sans le masque, d’un mec qui se prétend être porte-parole des Anonymous. OMG… Il faudrait penser à lui envoyer un dvd de V pour Vendetta (c’est le masque qui représente les Anonymous). Un Anonymous, par définition, ça ressemble à ça :

v_for_vendetta

Du coup, sur 4chan, certains ont voulu le déclarer King of /b/. Non mais hey ho les mecs, faut réfléchir parfois. Heureusement, Moot <3 est intervenu en postant une photo de celui qui est, selon lui, le vrai Roi :

kingb

Heureusement, il y a encore des gardiens du lulz (= le pendant obscur du lol). Par exemple, ceux qui sur 4chan proposent d’attaquer wikileaks.

lulz

Et sinon, ma remarque préférée (trouvée en avatar sur /b/) :

4chan HistoryComme j’ai un sens de la logique pédagogique absolument hors norme, demain, j’explique ce que sont les Anonymous, et pourquoi, en réalité, c’est pas très grave que cette affaire soit un fiasco.

partager ce post sur: facebook | twitter |

 

 

46 commentaires pour “Les Anonymous se cassent la gueule”

  • Un fiasco ? Pas vraiment.
    Toi qui glandouille assez souvent sur 4chan, tu sais bien que certaines attaques ont un côté un peu brouillon.
    Celle là n’y échappe pas.

    Le but du Ddos n’était pas le piratage, mais l’immobilisation de site, on ne peut pas tout melanger, ça peut sembler stérile pour certains (arrêtes toi deux secondes sur la violence même des attaques contre Wikileaks qui de l’aveu des mecs qui tiennent le site n’a jamais été aussi forte et necessite une logistique plutot developpée qui l’éloigne d’une simple attaque de particuliers), elle atteint bien son but.

    « guerre » technique et de communication. Mastercard n’ont pas subi d’intrusion dans leur système. Mais ils n’avoueront pas que ça les a bien fait chier. Pour Paypal ça a été plus emmerdant encore.

    La décision de Paypal et de Mastercard n’est pas plus légale techniquement parlant que les fuites de Wikileaks.
    Il faut voir cet épideose comme une mise en avant des differentes forces en présence.

    Ce qui me fait sourire, c’est quand on dit que Wikileaks ne fait aucune révélation, que tout était déjà connu. Ils ne disenty eux même pas le contraire, mais qui peut réellement affirmer qu’il était réellement au courant de tout ce qui a été mis à la disposition du public ? Sérieusement je veux dire. A cette echelle.

    Après, ceux qui ont du mal avec la géopoliique et du mal tout court avec la lecture, on ne peut pas forcement grand chose pour eux. Ces leaks n’interessent principalement que ceux qui veulent bien les lire. Et qui s’interessent au « temps politique », décalé du « temps médiatique », qui permet la manipulation (manipulation, pas au sens paranoïaque du terme, il s’agit plus en politique de créer un mensonge qui dure siffisemment longtemps pour qu’il puisse permettre la mise en place de mesures particulires, de gagner une election, ou de substituer des elements de language à d’autres).

    Pour moi l’opération Payback n’est pas un échec, parce qu’elle a echappé à tout le monde une fois lancée, et une partie de ses objectifs a été atteinte, sa spécificité en tant que telle c’est que personne ne peut réellement en revendiquer la paternité.

    Pour ça, les Anons ont peut etre plus d’humour que ceux qui qui les regardent faire. C’est leur côté Monty Pythons. Là où tout les monde fonctionne basiquement, et cherche des objectifs clairs, des résumés précis, les Anons savent qu’une fois le merdier lancé, c’est all for the lulz.

    Les gens gagneraient à élargir leur grille de lecture parfois.

    le 12 décembre, 2010 à 17 h 35 min
     
  • Néerlandais. Pas Allemand. L’ado ;-)

    le 12 décembre, 2010 à 17 h 47 min
     
  • J’aime cette charmante et pugnace résistance dont vous faites preuve face à la connerie! Vous désintoxiquez mon dimanche et pour cela je vous remercie.

    le 12 décembre, 2010 à 18 h 06 min
     
  • l’ado est hollandais (dutch =/ deutsch)

    le 12 décembre, 2010 à 18 h 54 min
     
  • t’as peur de plus pouvoir te faire belle connasse enconre une vendue du systeme tu preferes rien et attendre que le systeme te baise ben attend et tu sentiras l’effet que ça te feras!!!

    http://02.chat.mibbit.com/?server=nexus.AnonOps.eu&channel=%23operationpayback

    le 12 décembre, 2010 à 18 h 58 min
     
  • Loin de moi l’idée de faire le moralfag, mais « Dutch » c’est Hollandais, et pas Allemand…

    le 12 décembre, 2010 à 19 h 09 min
     
  • Bon alors déjà, fake moot is fake.

    Ensuite, toute cette histoire, c’est jamais que des moralfags qui ont tenté de se servir d’anon comme de leur armée personnelle, ce qui est un gros FAIL. Anonymous n’agit pas pour la liberté ou la justice, mais pour les lulz, ou éventuellement, en échange de nichons et pour protéger les chats.

    Alors pour ceux qui ne sauraient pas encore que Julian Assange est un agent du Mossad envoyé par les suppôts de Xenu pour devenir prince de Bel Air, sachez que ce qui préoccupe Anonymous en ce moment, c’est de savoir si oui ou non la nouvelle version de trollface est meilleure que l’ancienne.

    Typhon

    le 12 décembre, 2010 à 19 h 22 min
     
  • Quelle rigueur dans ce récit des faits. Titiou on va te soupçonner de faire partie des Anonymous pour être si bien renseignée :p (ou alors tu hantes /b/ à la recherche de ce genre d’infos ?!)

    le 12 décembre, 2010 à 22 h 11 min
     
  • Je sais pas pourquoi t’es « remontée » à propos des « défenseurs » de Wikileaks.

    Moi je les trouve sur le bon chemin: garder un bout de net libre et y diffuser ce que l’on veut. C’est bien ça dont il est question après tout.

    Après, que le mouvement soit pourri par des newbies s’incrustant et ayant l’impression de faire la révolution, c’est le risque. Tout comme les manifs infiltrées par des couillons ou des casseurs…

    J’ai une question Titiou: pourquoi dit-on un « câble » ?

    le 12 décembre, 2010 à 22 h 21 min
     
  • 01 : sur les attaques Ddos y’a un article bien de Manjoo
    http://www.slate.fr/story/31433/anonymous-defendent-wikileaks-attaques-ddos-visa-mastercard

    Mais sinon, là, je ne parle pas de wikileaks. Je donne pas du tout mon avis là-dessus. Et je suis tout à fait d’accord, ils ont jamais dit qu’ils sortaient des dossiers top secrets avec des révélations explosives.
    Mais quand même, je maintiens, le jour où il y aura une cyber-guerre elle ressemblera pas à ça.

    Lola76 / bour / Canard WC : oui! Inattention. Merci!

    Le Tigre : Thanks! je précise quand même que c’est juste mon opinion personnelle. Et comme je suis sur mon blog, j’ai tendance à écrire sans faire dans la nuance.

    arghf : il étè telemen bo se coment ke j pouvé pa le sensuré

    Typhon : merci d’avoir le courage de pointer les vrais responsables.

    Sabine : c’est flatteur mais en fait, j’ai vraiment aucun mérite. En soi, j’ai exactement les mêmes infos que tous ceux qui s’intéressent au sujet. Ma principale originalité, en l’occurrence, c’est de penser que toute cette opération est un échec.

    Scalper : je suis pas du tout remontée contre eux. Au contraire, leur cause est juste. Je suis surtout déprimée par les journaux qui parlent de cyber-guerre.
    PS : Câble parce que Kamoulox compte triple avec l’ampoule et le kangourou. Evidemment.

    Et pour ceux qui ont laissé des commentaires pour expliquer ce que c’était que les Anons, bah désolée mais ça trollait un peu. (Les Mélenchonistes sont vraiment partout.) Surtout que j’ai précisé que j’en reparlais une prochaine fois.

    le 12 décembre, 2010 à 23 h 44 min
     
  • Et aussi ça m’aurait fait bien plaisir de répondre aux trolls et aux gens sérieux mais il faut laisser une vraie adresse mail pour ça. Quand je ne valide pas un commentaire, j’envoie toujours un message pour expliquer pourquoi.

    le 12 décembre, 2010 à 23 h 47 min
     
  • danah boyd nous explique à juste titre que la sphère informatique est passée d’une économie de la sécurité des données à une économie de l’attention. Pour faire simple, au début des années 90, l’exploit était de cracker la BDD du FBI. Aujourd’hui, l’enjeu sécuritaire est réservé à des experts genre Dimitri Rachkalienkov, qui vit dans sa cave avec un pentium 3 depuis qu’il a deux ans.

    Dans cette ère de consommation l’information en sur-masse, est hacker celui qui arrive à attirer l’attention sur lui. C’est exactement ce que fait Anonymous : il est un hacker de l’attention.

    Est-ce que l’Operation: Overlord est un fiasco ? Non, par définition, puisque tu en parles.

    le 13 décembre, 2010 à 2 h 35 min
     
  • Cable? probablement parce que les premiers messages transatlantiques passaient par un cable :
    http://en.wikipedia.org/wiki/Transatlantic_telegraph_cable

    sinon amha la cyber-guerre, ca ressemble plus a stuxnet vs les centrifugeuses iraniennes.
    http://www.slate.fr/story/30471/stuxnet-virus-programme-nucleaire-iranien

    le 13 décembre, 2010 à 8 h 50 min
     
  • Marc Kravetz vient d’en parler ce matin sur France Culture (de l’opération « payback »)… il a l’air de prendre ça plus au sérieux… mais il ne t’a pas cité…

    le 13 décembre, 2010 à 9 h 47 min
     
  • Alors je partage globalement ton avis, mais j’ajouterai qu’en réalité on ne peut pas vraiment dire que les wikileaks soient complètement inintéressants ou juste rigolos. La diplomatie c’est un peu une partie de poker ou tout le monde se montre aimable et fait copain copain pour grappiller des informations inintéressantes (genre un diplomate est au courant des plus grands secrets de l’état…) donc wikileaks c’est un peu comme un super pouvoir qui permet(tait) de lire dans les pensées de tes interlocuteurs (pouvoir que je rêverais d’avoir quelques heures avant mon éval de fin d’année histoire de pas avoir de mauvaise surprise enfin bref).
    Note à titre de comparaison ca reviendrait à ce qu’un informaticien fou rende public les mails persos de toute une entreprise …

    Bon bah en guise de conclusion je trouve que le timing a été plutôt bon, entre la côte d’ivoire et la neige à Paris …

    le 13 décembre, 2010 à 9 h 55 min
     
  • Sylvain : dans ce que tu décris, ça ressemble plus à une guerre de la communication plutôt que de l’information.
    L’opération Overlord, la question est pas de savoir si c’est un échec ou pas. C’était quand même juste une opé de troll contre Tumblr. Ils savaient qu’ils allaient pas détruire Tumblr.
    Si on reprend le début de l’opération Payback, contre la RIAA and co, l’offensive a tenue beaucoup plus longtemps. Les sites sont restés down pendant plusieurs jours, pas quelques heures.
    Mais le temps va trancher. On verra bien si dans une semaine on parle toujours (pas de wikileaks) mais des ripostes des Anons. S’ils ne lancent pas une autre idée d’attaques, à mon avis non.

    Richard : exactement, la cyber-guerre ressemblerait plus à Stuxnet.

    éric : En un sens, tant mieux s’il prend ça plus au sérieux. Mais bon… Je changerai d’avis s’ils lancent une autre opé lus réussie.

    Ash : non les câbles ne sont pas inintéressants en soi. Mais ils doivent être décryptés, interprétés par des spécialistes pour leur donner du sens. L’idée de les lire dans des vidéos youtube, ça me semble inutile.

    le 13 décembre, 2010 à 10 h 40 min
     
  • Plus fort que le troll feeding, Titiou invente le troll calling :
    Allez y trollez moi, je ne vous publierai pas mais je prendrai le temps de vous répondre personnellement.

    Tu l’auras cherché :

    Ouais d’abord Tissiou, rien que tu tises, rien que tu te prends pour Alicia Keys, té tro pérave, t’y connais queud o anonymous.

    Té rien qu’une attention whore avec té articles et ta pièce à 2 roubles.

    Tu fé plu tro ta fière ces derniers temps paske tu sais qu’on te surveille, la preuve, tu mets plus de photo de ta ptite gueule de biatch dans les chiottes de partout, endroit ou tu belong d’ailleurs, toi et tes articles tro nazes.

    alors, stop dire n’imp
    all your bases are belong to us
    et si tu continues, méfies toi
    consequences never will be the same

    Désolé

    le 13 décembre, 2010 à 10 h 48 min
     
  • La nonne : ahaha… pas faux. Faudrait aussi que j’arrête de traiter des sujets à trolls. Revenir aux vidéos de chatons par exemple.

    le 13 décembre, 2010 à 10 h 56 min
     
  • Pour rebondir sur le commentaire de Sylvain (confusion entre overlord et payback ?), une des questions est de savoir si les médias généralistes qui ont parlé de ces attaques DDoS auraient parlé de la fermeture des comptes bancaires/hébergeurs de Wikileaks aussi rapidement et dans les même proportions si il n’y avait pas eu cette attaque.

    Et sans vouloir tomber dans le troll ou la guerre de religion : un hacker n’est pas un cracker, même si dans le cas présent, il peut utiliser les mêmes méthodes pour parvenir à ses fins (cf les commentaires de cyber-guerre tout ça :O)

    le 13 décembre, 2010 à 11 h 05 min
     
  • « Faudrait aussi que j’arrête de traiter des sujets à trolls. Revenir aux vidéos de chatons par exemple. »

    >implying one can’t troll about cute kittens videos.

    Même si certains sujet sont plus propices à ses turpitudes, le troll expert peut utiliser n’importe quel sujet pour rendre fou ses interlocuteurs.

    Typhon

    le 13 décembre, 2010 à 11 h 47 min
     
  • Attention : les vidéos de chatons sont peut-être des « leaks » subliminoux… euh, subliminaux !

    le 13 décembre, 2010 à 11 h 58 min
     
  • >> Nouli

    Ah ouais, 2h35, confusion dans ma tête, je parlais bien de Payback.

    le 13 décembre, 2010 à 12 h 06 min
     
  • Titiou, je ne remet pas en cause une partie de l’analyse que tu fais et que l’on retrouve en partie dans l’article de Slate, mais même si ce que j’appellerais la partie « médiatique de l’attaque », à savoir son traitement initial sur 4chan et son côté brouillon (avec plusieurs cibles à attaquer, et l’usage du troll concernant Mastercard, le vieil outil utilisé contre Tumblr et qui s’avère en partie foireux), celle-ci a fonctionné pour moi.

    Ce n’est pas contrairement à ce que beaucoup de gens peuvent croire la premiere « cyber guerre », celle ci a commencé déjà il y a quelques années (à des fins politiques entre états, impliquant des groupes russes, chinois, une des parties visibles si tu veux se retrouvant dans les attaques contre la georgie si mes souvenirs sont bons, une des plus médiatisées), et elles n’en seront que plus violentes.

    Les Anonymous sont un groupe heterogène, ce qui les rend efficaces pour le noyau dur et irritants pour ceux qui naviguent à leur peripherie, à mon humble avis tu connais trop 4chan et /b/ pour croire réellement que cette attaque était à côté de la plaque (j’ai beau aimer Slate et lire leurs articles de temps en temps, mais comme une grande partie des medias qui traitent de ce genre d’affaires, ils me semblent un peu trop superficiels quand ils analysent ce genre d’attaques).

    On peut croire que c’est du lulz, que c’est une attaque immature, mais c’est de la politesse journalistique qui essaie de se faire passer pour une analyse mature qui prend en compte uniquement une partie des paramètres.

    Au niveau des Anons, tu peux penser aux attaques contre Gawker, contre la Riaa, contre la MPAA, et contre Airplex, pour ne citer que les plus connues (rajoutes par la même occasion celles contre la scientologie).

    Il y a un mix entre differents paramètres, celui de créer une gêne technique qui si elle était répétée à intervalles régulières créerait une gêne econonique plus grande que ce que l’on peut imaginer (pour des groupes qui ont besoin de communiquer, une mise à l’écart de leur canaux de diffusion peut s’averer préjudiciable à court et moyen terme), celui de saturer le debat public en montrant que les Anons peuvent taper n’importe où, n’importe quand (et les outils contre ce type d’attaques ont beau evoluer, ces mêmes attaques evoluent proportionnellement parlant), et quelque chose de plus larvé qui tient de la stratégie d’entreprise sur le long terme.

    On ne peut pas réduire les anons à /b/, ce serait une erreur un peu trop facile à faire.

    Les Anons n’ont jamais dit qu’ils comptaient pirater Mastercard ou Paypal, même si ça pourrait bien arriver parce que croire qu’ils ne sont constitués que de Noobs, c’est la première erreur à éviter. Tu le sais bien.

    Les attaques des Anons servent en un premier temps à porter un fait sur la place publique à une echelle bien plus large que ce que l’on pourrait voir habituellement. Qui se serait réellement soucié d’Airplex si ils n’étaient pas allés leur faire la misère ? Ils rappellent juste que si on veut jouer au jeu du con, ils seront là et n’auront aucun problème à gagner parce qu’ils n’ont pas à respecter les rêgles du bon savoir vivre. La Riaa ne se gêne pas pour employer des méthodes de ragondins, tout comme les etats jouent souvent à la marge de ces mêmes rêgles qu’ils font semblant de respecter.

    Wikileaks, ça fait peur aux etats et aux entreprises pour une raison simple : ce que les entreprises d’intelligence économique, nouveau nom pour l’espionnage industriel et la strategie commerciale, font en cachette dans un cercle restreint, potentiellement, tout citoyen peut le faire pour peu qu’il travaille dans une entreprise précise et ait accès à des données interessantes.
    Wikileaks a donné le signal à grande echelle de ce qui donne des sueurs froides à beaucoup de gens : un reseau de botnets humain, dont chaque copie se retrouve dans une entreprise, dans une association, dans une ambassade, dans l’armée, etc, et qui peut à tout moment faire sortir des documents que l’on aimerait garder secrets. Il faut avouer que dans la culture du secret qui caracterise notre système, c’est purement la merde.

    L’aticle de Slate est interessant, mais dans le fond il faut se rappeler ceci : l’arnaque africaine continue de marcher, les virus informatiques n’ont pas disparus, les apms continuent à fleurir, les infections d’ordinateurs/de serveurs sont toujours d’actualité, la desinformation/le trollage massif font toujours partie de notre paysage, quoiqu’on en dise.

    Il ne faut pas s’attarder sur le côté pouet pouet de /b/. Si les Anons se servaient réellement de leurs competecnes en informatique, tu penses réellement que ce serait sans consequences ?

    Là ce n’était pas le but. On était quelque part dans un conflit médiatique. Un sondage réalisé en france disait que plus de 50% des français soutenaient ces attaques pour defendre wikileaks.Sérieusement, qu’est ce qu’on en a à foutre ? Les Anons ne demandent pas l’avis de la France, ni des gens, encore moins leur autorisation.

    On a beau penser ce qu’on veut d’un groupe dont on ne connait pas la composition ni le nombre potentiel de participants, seulement ils agissent, à là où ça se voit. Pas en loucedé. Marrant de voir qu’on parle des anons dans le Monde, dans Libé, dans le Figaro, et un peu partout dans le monde. C’est là où cees attaques ont fonctionné pour moi. Il ne faut pas s’arrêter, je le repête, au traitement médiqtique, beaucoup de journalistes n’ont pas assez d’humour pour comprendre le fond de ces attaques, et se commettent en de jolies analyses qui doivent faire plaisir à leur chef de redaction, à leurs pairs (t’as vu, je suis un oldfag, je kille en informatique, je sais qu’un Ddos c’est pas du piratage), c’est un positionnement quasi ideologique. C’est gentil, je ne remet pas en cause leurs competences ni le serieux de leurs convictions, mais ils passent à côté d’une chose essentielle.

    Ne pas prendre les attaques des Anons trop au serieux peut-être, mais les sous estimer, c’est un peu exagéré.
    C’est pas de la cyber manif ou de la pétition, les Anons. ça agit là où il faut, quand il faut (la guguerre contre tumblr c’etait pas le truc le plus malin, mais c’est en partie du newfag pour moi).

    Cyber guerre, c’est un terme amusant mais lui aussi d’une politesse éblouissante, un truc qui sse veut serieux pour designer de façon grandiloquente une routine du monde du web.

    Un autre truc, Wikileaks sera dans un futur proche handicapé par sa notoriété, parce que vu sa capacité de diffusion médiatique, les etats vont jouer l’un contre l’autre sur ce terrain en se servant de Wikileaks (ce qu’ils font déjà en passant par d’autres canaux de diffusion depuis des années), ça ne m’etonnerait pas que des entreprises leur emboite le pas, c’est tentant. Le processus de verification des documents va devenir plus lourd et plus complexe qu’il ne l’était déjà.

    Je te le repête titiou, c’est pas contre toi, je ne te connais pas, j’aime bien suivre ton blog parce qu’il me fait marrer et que j’aime bien ta vision des choses, je suis juste etonné, vu qu’on doit glander sur /b/ assez souvent, que tu aies cette analyse. Tu vois les threads naître, tu les vois se developper, et tu connais surement leurs résultats, t’imagines bien qu’entre ce qui se passe sur /b/ et les resultats que les Anons atteignent, il y a une grosse difference. Le traitement médiatique fait par la presse est très conservateur et tend à considerer certaines de ces attaques comme une blague.

    C’est un peu pour ça que la reference pour moi ça reste Wired.On verra dans un futur proche si ces attaques sont aussi connes qu’on le pretend. Personnellement, je ne le crois pas.

    le 13 décembre, 2010 à 12 h 31 min
     
  • 01 : c’est beaucoup trop long pour que je te réponde ici en commentaire. Sur les Anons, j’en parlerai dans un post.
    Mais on n’a pas du tout la même impression sur la manière dont les médias traitent les Anonymous en ce moment. Toi, tu trouves qu’ils traitent ça comme une blague. Moi, je trouve qu’ils présentent ça comme une cyber-guerre que ça n’est pas (sans doute faute de connaissance technique).
    Pour ce qui est de la médiatisation de l’affaire Wikileaks, c’était largement relayé avant que les Anons agissent. Ne serait-ce que parce que Wikileaks s’est associé avec de grands médias. (En France, le Monde.)

    le 13 décembre, 2010 à 12 h 38 min
     
  • On est d’accord là dessus, c’est pas une cyber guerre. Une cyber guerre, c’est largement plus complexe que ça, et les degats seront plus grznds quand ça eclatera à grande echelle (même si quelques petites ont lieu de temps en temps et ne sont pas forcement révelées, parce qu’elles ciblent des points nevralgiques des systèmes d’etats et qu’on communique rarement là dessus).

    Disons que je fais la difference entre ceux qui croient à une cyber guerre parce qu’ils ne comprennent pas trop de quoi ils parlent, et que ça fait plus serieux que de dire « des glandus issus principalement de 4chan foutent la merde sur le web suite aux conneries d’autres glandus corporates », et ceux nombreux qui pensent que c’est sans consequence, parce qu’ils comprennent pas que les Anons, c’est pas que le noyau de base, c’est autant constitué de gens serieux qui savent où ils vont que de trous du cul qui essaient de se faire une notoriété en annonçant faire partie de ce même groupe (t’en as pas mal par exemple qui viennent des forums de jeuxvideo.com, je me souviens d’un thread où ils se la ramenaient il y a de ça un mois ou deux, je dois avoir conservé ça dans un coin).

    Le traitement médiatique oscielle entre deux pôles pour resumer : c’est serieux, c’est de la cyber guerre, tremblez, et ça sert à rien, c’est comme pisser dans le vent un soir de tempête. Mon point de vue est qu’on est dans l’entre deux. ça parait sterile mais ça fait mal aux miches.

    Désolé pour les posts, je sais pas faire court :)
    Si j’avais eu ton mail, j’aurais envoyé mon message direct, je ne cherche pas à flooder ton blog, je sais que ça peut être chiant à lire.

    le 13 décembre, 2010 à 12 h 53 min
     
  • « Ca, je m’en branle un peu l’oursin. »

    Enfin le retour du sexe sur ce blog.

    le 13 décembre, 2010 à 15 h 29 min
     
  • Juste pour expliquer un peu le commentaire de Typhon : le message posté n’est pas vraiment de moot, dont les posts affichent « moot » en gras, la suite en normal puis « Admin » en gras. Là tout est en gras, ce qui désigne l’usurpateur. Mais j’ai marché aussi jusqu’à ce qu’un oldfag bienveillant nous explique l’astuce.

    le 13 décembre, 2010 à 17 h 18 min
     
  • 1) Le choix d’attaque des sites officiels étaient délibérés : ils voulaient une action symbolique; non porter atteintes aux infrastructures économiques.
    2 ) Au delà de la portée ridicule de cette  » cyber-escarmouche » , c’est surtout le fait que les Anon se mobilisent pour autre chose que le Lulz ou la défense du piratage qui est à mon sens intéressant. ceci est réellement novateur, et j’espère qu’un jour les Ddos seront un moyen d’action nouveau pour la protestation . Comme toute chose, ça débute doucement :)
    3 ) Ran et Typhon ont raison, Moot n’a pas écrit dans ce thread.
    Ceci dit, excellent blog que voila :noel:

    le 13 décembre, 2010 à 19 h 41 min
     
  • C’est pas seulement ça. Le rouge du pseudo de moot est plus clair, et surtout, surtout, il ne change pas de couleur quand on change le style de 4chan (quand on passe de yotsuba à yotsuba b ou burichan).

    C’est devenu de plus en plus dur de mooter sur /b/.

    Typhon

    le 13 décembre, 2010 à 20 h 32 min
     
  • Sinon, fais-tu partie des blogueurs (euses) influents invités à l’Elysée jeudi ?

    le 14 décembre, 2010 à 6 h 22 min
     
  • Même si la guerre d’internet n’est pas celle là, je veux croire qu’elle viendra.
    Wikileaks se bat avant tout pour la liberté de la presse, et vous êtes les mieux placés pour l’apprécier.
    Peu importe que leurs actions soient dérisoires, tant qu’il y a de la lutte, il y a de l’espoir. Un internet servant uniquement à la publication de vidéos de chatons ne m’intéresse pas. Si ça devait arriver, je pense que je quitterai tout pour me lancer dans le vie réelle… (OMG)

    le 14 décembre, 2010 à 20 h 33 min
     
  • Tiens Titiou, un gag dans le thème des Anon qui m’a plutôt faite loler : http://xkcd.com/834/

    =)

    le 15 décembre, 2010 à 9 h 54 min
     
  • Le dessin d’aujourd’hui d’xkcd, en plus d’être assez drôle (ainsi que l’Alt-txt qui va avec), pointe la contradiction entre le « tout transparence » que défend Assange et l’anonymat recherché de 4chan.
    http://xkcd.com/834
    enjoy!

    le 15 décembre, 2010 à 19 h 28 min
     
  • Tiens, cadeau, ça manque de chaton en ce moment :)

    http://www.koreus.com/video/chaton-cache.html

    le 16 décembre, 2010 à 0 h 23 min
     
  • […] Pour conclure sur les #cables, je n’ai pas trouvé mieux que de citer Titiou de Girls and Geek, son explication est pour moi la meilleure et sans équivoque. « Sinon, ça se résume beaucoup à Machin m’a dit qu’il faisait semblant d’être ami avec Truc et qu’il sait que Truc fait aussi semblant d’être ami avec Machin. Mais peut-être qu’ils sont vraiment amis et qu’ils nous racontent de la merde. » selon Titiou de GirlsAndGeek. […]

    le 16 décembre, 2010 à 17 h 16 min
     
  • Titiou, je me suis rendu sur slate.fr et je ne te vois plus apparaître chez les auteurs ou membres d’équipes…

    J’ai raté un épisode ? moi qui lis pourtant tout ton blog.

    (désolé, ça ressemble à un message privé mais bon fermez les yeux et faites semblant).

    le 16 décembre, 2010 à 18 h 28 min
     
  • Bon, bah je continue de spammer le blog de la taulière, piskelréponpa ;)

    Je vends la mèche, chers zamibloggueurs:
    http://www.arte.tv/fr/Comprendre-le-monde/Les-dernieres-nouvelles-du-sexe/3597306.html

    « Titiou transférée chez Arte ».
    Moi qui ai toujours rêvé du sexe allemand.

    le 18 décembre, 2010 à 10 h 15 min
     
  • Ou l’on apprend que le créneau des sex toys est…juteux.
    Je sais, c’est facile.

    le 18 décembre, 2010 à 13 h 53 min
     
  • Ceci dit, s’il ne l’était pas,ce serait assez râpeux.

    le 18 décembre, 2010 à 14 h 56 min
     
  • http://www.guardian.co.uk/media/2010/dec/16/wikileaks-anonymous-hierarchy-emerges

    Mastercard, Paypal, etc . . . avant les vacances de Noël, avouons que l’impact psychologique lié à une potentielle menace économique venant d’une simple action non destructive (un tout petit Ddos, même pas une intrusion dans le système, chose dont les Anonymous sont capables, quand même) n’est pas totalement nul.

    /b/ contrairement à ce que peuvent penser ici et là les gens, c’est la partie visible de l’iceberg, c’est pas caché dans un coin, ça bénéficie d’une certaine exposition et c’est surveillé contamment. Du coup il y a une difference nette entre ce qui est annoncé et la totalité de ce qui se prépare.

    /b/, concerant ce genre d’opération, c’est comme l’experience du chat de Schrödinger sauf que sur /b/, le chat est déjà mort avant même d’être mis dans la boite.

    le 18 décembre, 2010 à 16 h 10 min
     
  • « Tombe la neige,
    tu ne viendras pas ce soir!
    Tombe la neige,
    et mon coeur s’emplit »…euh non m’en fous, j’ai mon sex toy!

    le 18 décembre, 2010 à 17 h 39 min
     
  • http://www.iphon.fr/post/2010/12/20/Wikileaks-disponible-en-une-application-iPhone-et-iPad

    Application wikileaks payante avec 50% des bénéfices reversés (dixit l’éditeur).

    Ce qui fait déjà 30% sur le prix de 1,59€ pour Apple (soit 0.48€). Ensuite quand on parle de bénéfice et qu’on est le seul juge du prix de sa propre appli, comment on détermine le coût ?

    Parce que je peux vous dire que ça vaut 5k€ ou 50k€ cette application, selon si je la vends margée, le travail de design, la maintenance du webservice, son hébergement, etc…

    Donc je déduit combien encore avant de parler de bénéfice ? Combien j’impute par vente pour rembourser le coût de dev, et est ce que je rémunère sur le risque d’avoir pris le risque de soumettre une application finalisée à l’Appstore sans avoir de client identifié pour une commande ?

    Ou y a-t-il accord de wikileaks pour l’édition ?

    Y aurait-il eu un annonceur candidat pour faire de la pub sur cette appli ?

    Autant de question auxquelles il seraient intéressant d’avoir une réponse.

    En attendant, qu’en dises les anons les /b/ ?

    Si quelqu’un passe par là et à une réponse à ces questions …

    le 20 décembre, 2010 à 17 h 35 min
     
  • « Tombe la neige, tu ne viendras pas ce soir! Tombe la neige, et mon coeur s’emplit »…euh non m’en fous, j’ai mon sex toy!

    le 22 décembre, 2010 à 21 h 43 min
     
  • cool

    le 8 janvier, 2011 à 12 h 04 min
     
  • Je viens juste de tomber sur cet article, et je dois dire… Merci. J’en avais franchement ras le cul de tous ces journalistes qui n’y comprennent rien et qui décrivent Anonymous comme un groupe d' »hacktivistes » engagés…
    Engagés dans le lulz, ouais, à la limite…
    Enfin, bon, après cet échec, y a plus qu’à enterrer l’affaire et à retourner fap roll.

    le 9 janvier, 2011 à 11 h 27 min
     
  • Pour le politique les cyber-attaques sont bien plus inquitantes que les mmos.. Pour eux la facon dont Julian Assange est traite est une attaque politique l accusation de viol le moyen de restreindre la liberte sur Internet.

    le 1 février, 2011 à 5 h 23 min
     

Poster un commentaire